Vendre Instagram et WhatsApp ? Mark Zuckerberg s'y refuse (évidemment)

Le par  |  3 commentaire(s)
Facebook-F8-2018-Mark-Zuckerberg

La réponse du patron de Facebook était évidente. À la question néanmoins posée de vendre Instagram et WhatsApp, il a répondu non.

Mark Zuckerberg, le patron et fondateur de Facebook, a rencontré le président des États-Unis à la Maison-Blanche et a également rencontré des élus américains à Washington. Donald Trump ne dit pas grand-chose de ses discussions avec Mark Zuckerberg et se contente d'un court message dans son style habituel afin de souligner une " bonne rencontre. "

Le sénateur républicain Josh Hawley a été un peu plus bavard au sujet de sa rencontre avec Mark Zuckerberg. Il évoque une " conversation franche " et indique avoir mis au défi le patron de Facebook de vendre Instragram et WhatsApp, ainsi que de se soumettre à un audit indépendant concernant la censure.

Mark Zuckerberg n'a évidemment pas été réceptif. " Il a répondu non aux deux. " Facebook a lancé un vaste chantier de fusion de l'infrastructure technique pour les services de messagerie sur Instagram, WhatsApp et Messenger. Il doit aboutir à une messagerie chiffrée entre Facebook, Instagram et WhatsApp.

from-facebook

Les applications Instagram et WhatsApp auront en outre droit à un rebranding dans l'App Store et Google Play avec un étiquetage " from Facebook " qui sera aussi affiché à l'écran de connexion. Reste que Facebook est sous pression au sujet de la protection des données, de même que pour de possibles abus de position dominante et entraves à la concurrence via les rachats d'Instagram et WhatsApp.

Sur la question de la censure et de la liberté d'expression, Mark Zuckerberg s'est dit favorable à davantage de régulation, tandis qu'un comité de surveillance indépendant pour la modération des contenus sur le réseau social est mis en place et pour des décisions contraignantes. Par ailleurs, l'amende de 5 milliards de dollars négociée avec la FTC s'accompagne de l'établissement d'un comité indépendant sur la protection de la vie privée.

Sénateur démocrate, Mark Warner a aussi rencontré Mark Zuckerberg avec d'autres sénateurs. Il dit avoir apprécié la franchise de Mark Zuckerberg, mais souligne " qu'un long chemin reste à parcourir. " Parmi les sujets évoqués (The Washington Post), la protection des données personnelles, la modération des contenus, la propagation de la désinformation ou encore les cryptomonnaies avec la Libra.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2078563
Boycotter tous les produits Facebook... cela tombe sous le sens !
Le #2078606
.
"Vendre Instagram et WhatsApp ? Mark Zuckerberg s'y refuse"
.
Il ne faut jamais dire jamais.
Le #2078651
Mouve92 a écrit :

.
"Vendre Instagram et WhatsApp ? Mark Zuckerberg s'y refuse"
.
Il ne faut jamais dire jamais.


Un peu comme la fameuse phrase "c'est gratuit et ça le restera toujours"... Il suffit d'un petit trait de plume pour que les positions changent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme