Le smartphone se démocratise, son prix aussi

Le par  |  0 commentaire(s)
logo ABI Research

A mesure que les smartphones envahissent la sphère grand public, leur prix tend à devenir plus attractif. Si 18% de l'offre était à moins de 200 dollars en 2007, près de la moitié des smartphones proposés seront sous ce seuil en 2014.

logo ABI ResearchDepuis 2007 environ, les smartphones ne sont plus considérés comme des outils purement professionnels et les fabricants se battent désormais pour séduire le grand public. Et si ce segment constituait généralement le haut de gamme des téléphones portables, des efforts ont été consentis pour faire baisser les prix.

Selon le cabinet d'études ABI Research, 18% seulement de l'offre de smartphones en 2007 était proposée à moins de 200 dollars. En 2009, ils sont 27% à être commercialisés sous ce prix, et d'ici 2014, c'est 45% de la gamme des smartphones qui sera positionnée en dessous de ce prix.

Pour Kevin Burden, analyste ABI Research, cette évolution est liée au changement des usages et de la cible : " les fabricants constatent que les consommateurs sont de plus en plus intéressés par les smartphones, car ils en cernent mieux les atouts. Avant, la plupart des acheteurs choisissaient un modèle en fonction des caractéristiques et non de l' OS embarqué. L' iPhone a changé cette perception : de plus en plus d'acheteurs font leur choix en prenant en compte à la fois le matériel et le logiciel, ce qui radicalement nouveau. "


Les smartphones viennent se superposer aux feature phones
Conséquence : les smartphones viennent cannibaliser le segment des " feature phones ", ces téléphones multimédia aux fonctions avancés mais dotés d'un système propriétaire ne permettant pas d'installer des applications.

Cette tendance est connue et analysée depuis longtemps mais oblige les fabricants de terminaux à devoir gérer deux types de demande sur le même créneau tarifaire : celle du simple remplacement de mobile et celle des utilisateurs pour qui l' OS mobile est important. Et cette situation peut être encore compliquée par les subventions des opérateurs.

Les smartphones connaissent ainsi une segmentation à l'intérieur de leur propre marché, avec des smartphones haut de gamme non subventionnés qui servent au prestige des marques en mettant en avant le savoir-faire technologique, des smartphones subventionnés mais générateurs de marge et des produits d'appel capables de faire du volume.

Des fabricants comme Nokia ou HTC ont déjà donné des indices d'une nouvelle orientation de leur stratégie mobile vers les smartphones de milieu de gamme, proposés à des prix attractifs. Toutefois, la baisse des prix aura une limite, prévient encore Kevin Burden. Elle pourrait se situer aux alentours de 100 dollars, au moins sur les cinq prochaines années.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]