Actualité : ce qu'il ne fallait pas manquer

Le par  |  0 commentaire(s)
GNT new Logo

Comme chaque lundi, redécouvrez les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente.

GNT new LogoParmi les faits qui ont rythmé l'actualité de la semaine précédente, on rappellera l'amende infligée à Google par la CNIL pour la collecte de données sur les réseaux Wi-Fi, le classement sans suite d'une affaire de groupes homophobes sur le réseau social Facebook, la condamnation du FAI Free pour ses pratiques qualifiées d'illicites, le rejet de l'accord Google Books par la justice aux États-Unis et les 220 millions d'euros que réclame le groupe TF1 aux plates-formes Dailymotion et YouTube.

Sur ce, bonne lecture et bon début de semaine sur GNT.


Google se voit infliger 100 000 euros d'amende par la CNIL : dans l'affaire des données Wi-Fi collectées par les véhicules Street View, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a tranché et décidé d’infliger une amende de 100 000 euros à Google.


Groupes homophobes sur Facebook : la justice française vient de classer sans suite une plainte déposée contre la plate-forme communautaire Facebook et les créateurs de groupes anti-homosexuels, faute d’identification des créateurs de ces groupes par les enquêteurs de la gendarmerie. Mais le plaignant n'entend pas en rester là. Il va déposer une nouvelle plainte, avec pour but de faire payer Facebook pour son manque de réactivité, la suppression de certains groupes ayant pris jusqu'à trois mois après signalement.


Free doit cesser des pratiques illicites et abusives : suite à une plainte déposée en mars 2010 par l’association de consommateurs l'UFC-Que Choisir, le tribunal de grande instance de Paris a ordonné au FAI Free de cesser des pratiques illicites et abusives. Parmi les griefs, les frais d'activation à perception différée reconnus comme des frais de résiliation déguisés, le mode de paiement par prélèvement automatique presque imposé.


L’accord Google Books rejeté par la justice US : le projet de bibliothèque numérique dans lequel s’est lancé Google prend du plomb dans l'aile. La justice outre-Atlantique a rejeté l'accord conclu avec les associations d'auteurs et d'éditeurs.


TF1 réclame 220 millions d’euros à Dailymotion et YouTube : le groupe TF1 réclame plus de 220 millions d'euros aux plates-formes de vidéo en ligne Dailymotion et YouTube pour la diffusion de contenus sans son autorisation.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]