Allemagne : T-Mobile ne voudrait pas du portail Ovi de Nokia

Le par  |  0 commentaire(s)
Ovi Nokia logo

Selon un journal allemand, l'opérateur T-Mobile se prépare à refuser tout mobile Nokia intégrant le portail de services Ovi, craignant leur concurrence pour ses propres services mobiles.

Ovi Nokia logoLe géant finlandais Nokia s'est officiellement lancé dans les services à la fin de l'été 2007 en annonçant son portail Ovi et une série de services mobiles ( musique avec le Nokia Music Store, jeux avec Nokia N-Gage et GPS avec Nokia Maps, pour commencer, partage en ligne depuis le salon Mobile World Congress 2008 de Barcelone avec Share on Ovi ) dans l'espoir d'attirer les utilisateurs vers ses terminaux et de générer de nouveaux revenus.

Mais cette stratégie entre directement en compétition avec les services mobiles proposés par les opérateurs sur leurs portails et ces derniers ne sont pas décidés à en partager les retombées. Si certains d'entre-eux ont accueilli le portail Ovi, les négociations ne sont pas faciles et beaucoup rechignent à l'idée de voir Nokia réclamer un pourcentage sur l'utilisation data qui en est faite, comme Apple a su l'imposer avec son terminal iPhone.

Selon le journal allemand WirtschaftWoche, qui n'évoque pas de sources, l'opérateur T-Mobile aurait prévu de refuser tout téléphone Nokia embarquant le portail Ovi, de crainte d'une concurrence pour ses propres services mobiles.


Les opérateurs circonspects
Sur les quinze modèles Nokia de son catalogue mis en avant il y a quelques semaines, les clients ne devraient plus en trouver qu'une dizaine, tous dépourvus de l'accès au portail Ovi, toujours selon le journal. La porte-parole de T-Mobile a confirmé qu'aucun mobile Nokia compatible Ovi n'était présent parmi ceux que l'opérateur subventionne mais a précisé que les négociations restaient ouvertes et qu'un accord pourrait être trouvé prochainement.

Nokia a déjà trouvé des débouchés en Espagne avec Telefonica et au Royaume-Uni avec Vodafone, ce dernier combinant Ovi avec ses propres services pour apporter une offre mobile solide capable de conjurer la baisse des revenus du trafic voix.

Mais les opérateurs ne semblent pas se bousculer pour adopter le modèle proposé par le géant finlandais. Il se murmure même que les négociations seraient plutôt âpres avec certains d'entre-eux.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]