AMD revoit à la baisse ses prévisions de résultats Q3

Le par  |  0 commentaire(s)
AMD HQ logo pro

Quelque temps après Intel, c'est au tour d'AMD de revoir à la baisse ses prévisions de résultats pour le troisième trimestre 2010. Là aussi, les ventes d'ordinateurs ne répondent pas aux attentes dans un contexte économique qui n'est pas encore serein.

AMD-logoLe fondeur Intel avait prévenu dès la fin du mois d'août : il ne pourra pas tenir ses objectifs financiers pour le troisième trimestre du fait de ventes d'ordinateurs inférieures aux attentes après un premier semestre 2010 démarré sur les chapeaux de roue.

Ce premier coup de semonce a refroidi les ardeurs de tout un pan de l'économie qui se croyait, peut-être un peu vite, déjà sorti du marasme économique des années 2008-2009. Cette inquiétude s'est d'ailleurs répercutée sur de nombreux domaines, des fabricants de semiconducteurs jusqu'aux fournisseurs d'équipements pour ces mêmes fabricants, ce qui n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour la santé économique mondiale.

Ce coup de frein vient encore d'être confirmé par AMD, numéro deux mondial des microprocesseurs, qui vient d'avertir qu'il ne parviendrait pas lui non plus à tenir ses objectifs financiers pour le troisième trimestre 2010.

Malgré la rentrée des classes, les ventes d'ordinateurs ne reprennent pas, sur fond de chômage encore important et de craintes sur la vitalité de la reprise économique, conduisant à décaler les achats de nouveau matériel.


Economie fragile et déplacement de la demande
Mais alors qu'en 2009 les netbooks soutenaient la demande côté grand public tandis que le secteur professionnel restait en retrait, c'est maintenant l'inverse qui se produit avec des consommateurs moins friands d'ordinateurs pendant que les entreprises ont réouvert les cordons de la bourse.

Désormais, AMD vise un chiffre d'affaires compris entre 1,58 et 1,65 milliard de dollars quand les analystes espéraient 1,71 milliard de dollars. Ce sont les marchés établis d' Europe occidentale et d' Amérique du Nord qui marquent le pas alors que les marchés émergents continuent d'être demandeurs.

Et un autre élément est à prendre en compte : si les consommateurs achètent moins d'ordinateurs, ils ne dépensent pas forcément moins pour autant : les smartphones et les tablettes tactiles devraient connaître un bel essor cette année. Autant de ressources qui ne vont plus vers le marché des ordinateurs...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]