Armadillo Aerospace : la société spatiale privée mise en hibernation

Le par  |  0 commentaire(s) Source : The Verge
armadillo aerospace

Armadillo Aerospace, l’une des sociétés spatiales privées qui s'est récemment lancée pour objectif d’épauler la NASA dans l’acheminement de matériel en orbite vient d’annoncer une pause dans ses activités.

Si Armadillo Aerospace ne vous dit rien, peut être que le nom de son fondateur vous en évoquera plus puisqu’il s’agit de John Carmack, le père d’id Software, reconnu comme l’un des plus grands développeurs de son temps.

fusée armadillo John Carmack aurait récemment annoncé au New Space Journal que suite à l’échec du lancement d’un module en janvier dernier et de quelques problèmes d’organisation " les choses font que la société est actuellement dans une sorte d’hibernation ".

Armadillo Aerospace s’était déjà désengagée d’une partie de ses projets en refusant un contrat avec la NASA pour le développement d’un cargo réutilisable destiné à du transport de fret dans l’espace. Un refus qui a impliqué que l’ensemble des projets serait financé en interne sans aide de l’agence spatiale américaine, John Carmack ayant dû sortir plus d’un million de dollars par an pour les activités de la société.

La société cherche actuellement à développer des fusées suborbitales à partir de technologie déjà existante, le but étant de proposer des solutions très accessibles et fiables pour lancer des satellites en orbite.

Selon le patron d’Armadillo, un manque de rigueur et la volonté des ingénieurs de s’allouer plus de temps sur des plans sans proposer de prototype pour rassurer les éventuels clients ont ralenti l’activité de la société jusqu’au point mort.

En se focalisant sur un seul type de fusées, un échec présentait également beaucoup plus de risques de voir les investisseurs se détourner des projets. Actuellement, la société a beaucoup plus de travail à rattraper qu’elle n’en a abattu jusqu’ici.

Armadillo n’a jamais eu pour ambition de devenir une société de tourisme spatial comme SpaceX, mais cela fait presque 10 ans que la société travaille à son projet et emploie du personnel à plein temps. John Carmack se veut actuellement pessimiste sur la faculté de la société à percer dans le marché aérospatial avec ses projets actuels. " J’ai dépensé tout ce que je pouvais dans Armadillo, donc je ne m’attends pas à voir l’une de nos fusées dans le futur tant que nous n’aurons pas récolté des fonds extérieurs pour les terminer. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]