Arnaud Montebourg " ne soutient pas Bouygues"

Le par  |  9 commentaire(s) Source : France Inter
Montebourg logo

Alors qu'il vient de se voir dédiée la charge du redressement numérique, Arnaud Montebourg était l'invité de l'antenne de France Inter, l'occasion pour le ministre de se prononcer à nouveau sur le sujet du rachat de SFR mis en vente par Vivendi.

Arnaud Montebourg ne fait décidément pas l'unanimité, et se voit énormément critiqué pour sa prise de position et son ingérence dans la vente de SFR et le dossier Vivendi - Numéricâble - Bouygues.

mutualisation bouygues sfr C'est ainsi qu'il a été interpelé par un auditeur lors de son passage à l'antenne de France Inter, l'occasion pour Arnaud Montebourg de retourner à nouveau sa veste en tentant de faire passer le message selon lequel il ne soutiendrait pas une option plutôt qu'une autre : " Je ne soutiens pas Bouygues, je ne soutiens personne. Je n'ai pas d'amis dans la grande bourgeoisie française, j'ai des interlocuteurs et des exigences politiques."

Il semblerait donc, d'après lui, que les attaques et menaces envers Numéricâble dès l'annonce du lancement de négociations exclusives avec Vivendi n'aient rien à voir avec une quelconque amitié interne à Bouygues Télécom, et qu'il s'agissait donc simplement d'une stratégie politique.

" J'ai un problème, c'est la guerre des prix dans le secteur des télécoms et la position du gouvernement était de soutenir un retour à trois opérateurs plutôt qu'à quatre dans les télécoms." Une remarque qui raisonne quand on se rappelle comment ce dernier appuyait Bouygues et l'accord avec Free en précisant que dans ce scénario Free " renforcé, continue à être le trublion, dont l'identité est de faire baisser les prix, de servir les consommateurs et d'éviter les rentes", une situation alors qualifiée de " garantie d'une concurrence saine et loyale".

Désormais, Arnaud Montebourg joue dans un autre registre, celui de la protection de l'emploi, sa principale préoccupation, du moins c'était le cas lors de son passage à l'antenne hier avant le prochain retournement de veste.


Montebourg : "Faire cesser les décisions (de l... par franceinter

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1704792
Il a l'art de manier la langue de bois, ce n'est pas un avocat de profession ?
Le #1704812
Tilt56 a écrit :

Il a l'art de manier la langue de bois, ce n'est pas un avocat de profession ?


C'est exacte, d’ailleurs le nombre d'avocat de profession au gouvernement vas clairement dans le sens d'une gouvernance marionnettes là pour nous enfoncer toute les conneries du monde dans le crâne..... pendant que les lobby font la vrai politique
Le #1704822
Quel crétin ! Dire que maintenant il est minustre de l'économie ! On n'est pas dans la merde !
Le #1705012
Bain bon comme je n'aime pas numéricable j'ai quitté SFR pour Bouygues
Le #1705072
Celle-là, sans trembler du menton, faut quand même l'oser !!!!!

Mais quel faux-cul, ce montebourre-le mou !!!!!!!

A mon avis, la seule chose qu'il devrait faire, c'est fermer sa gueule....
Le #1705262
c pas dutronc qui chantait je retourne ma veste ? un visionnaire !
Le #1705292
mr monte-bourde en transformiste

ARTURO BRACHETTI déclaré perdant

nul ne peut résister à ce sinistre ministre de gauche ,heu... non de droite heu .... bah on sait plus.
Le #1705562
"ca n est pas la girouette qui tourne, c est le vent... " disait edgar faure, un expert en la matiere...
Le #1706792
De toute façon cet abruti n'a la queue qui se dirige que vers l'argent...

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]