Aurélie Filippetti contre les "pratiques inqualifiables" d'Amazon vis à vis de Hachette

Le par  |  10 commentaire(s) Source : Le Monde
Aurélie-Filippetti

La ministre de la Culture adore détester le groupe Amazon et profite de la publicité d'une tribune signée par 900 auteurs américains contre les méthodes du groupe dans ses négociations avec Hachette pour dénoncer ses "pratiques inqualifiables".

Les tensions entre la profession des libraires et le groupe Amazon, qui ont abouti à la promulgation d'une loi Anti-Amazon, avaient conduit à plusieurs sorties de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti contre les pratiques du géant américain accusé de profiter de son optimisation fiscale pour écraser la concurrence par des méthodes apparentées à du dumping.

Amazon logo proElle avait également regretté la façon dont Amazon fait pression sur le groupe Hachette pour arracher littéralement un accord en ayant recours à des blocages de la chaîne de distribution et en rendant les ouvrages de l'éditeur plus difficiles à obtenir via sa plate-forme.

Ces mêmes méthodes venant d'être dénoncées dans une tribune signée de 900 auteurs américains dans le New York Times, Aurélie Filippetti remonte au créneau en évoquant les "pratiques inqualifiables et anticoncurrentielles" du groupe américain qui "porte atteinte à la diversité littéraire et éditoriale".

Elle se défend cependant de vouloir défendre directement la filiale Hachette USA par ses propos, préférant prendre la défense de "l'écosystème du livre en entier, pas un acteur en particulier", souligne le journal Le Monde, alors que les auteurs ayant signé la tribune ne sont pas tous chez Hachette.

En attendant, le groupe américain a rapidement répondu à la loi Anti-Amazon qui lui interdit de proposer la gratuité des frais d'expédition en même temps que la remise de 5% sur le prix des livres en les facturant  à 1 centime d'euro.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1804787
Pour sauver la culture, rendons-là plus chère. pauvre France !!!
Le #1804788
Pfff... Elle aussi ferait mieux de se taire, comme Montebourg...

C'est juste affligeant d'entendre un/une élu/e sortir des énormités pareilles et défendre un parasite comme Hachette au lieu d'aller dans le sens des auteurs (ceux qui ont fait la richesse des gros éditeurs comme Hachette et cie en se faisant exploiter jusqu'à la moelle).
Le #1804793

C'est vrai qu'Amazon n'exploite personne
Le #1804795
Les politiques exploitent le peuple et sortent des âneries toutes plus grosses les unes que les autres !
Le #1804796
Je soutiens Amazon.

C'est pratique, c'est international, c'est rapide et c'est moins cher et il y a un catalogue extraordinaire.

Il serait quand meme temps que l'état se demande si le systeme francais du prix unique du livre est une bonne chose pour la France. Y a t'il plus d'écrivains que dans les aurtes pays ? Sont-ils mieux rémunérés ? Parce qu'une chose est sure : les livres sont chers en France (ou l'était avant Amazon), la disponibilité et la variété faible.
Donc pour le consommateur c'était dur.
Je me souvient des voyages aux US ou avec tous mes collègues on passait des heures dans les librairies, on peut consulter les livres sur place, meme ceux de photos, meme ceux emballés, le tout vendu a des prix faisant pleurer les francais.

La france ne peut pas se fermer au mond eet au lieu de defendre des dinosores elle ferait mieux de se poser la question à savoir pourquoi elle ne peut pas avoir des concurrents à Amazon. Vu qu'on paie pour une exception culturelle, on devrait etre super en avance non ?
Le #1804800
elle prépare aussi son après boulot, elle doit sentir qu'elle n'est pas prête de revenir aux affaire pour un moment. Donc autant se faire un max d'amis comme montebourg.

pourtant je suis sur que leur retaite ferait palir d'envie la plupart d'entre nous.

Le #1804807
On dirait qu'elle a la face plate sur la photo, est-elle comme ça en réalité ou si c'est la photo qui est déformée ?
Le #1804812
Les librairies comme les vendeurs de CD, sont voués pour l’essentiel à disparaitre il auraient dû s'adapter à Internet ; Le business se passe maintenant par Internet, mais en France les lobbies ont tout fait pour ne pas s'adapter et laisser la concurrence se développer à partir de société totalement inconnues.

Un ministre de la culture devrait faire le nécessaire pour que les livres soient le moins chers possible ; En France, ils font tout ce qu'il peuvent pour que ce soit le plus cher et préservé un modèle économique du passé.
Le #1804828
On se demande puisqu'on semble tous d'accord pourquoi les politqiues prennent tjs les décisions tordues. Copinage, copinage. Plus la peur du chômage qui fait préférer l'immédiat au futur (et qui crée plus de chômage encore).
Le #1804883
cycnus a écrit :

On se demande puisqu'on semble tous d'accord pourquoi les politqiues prennent tjs les décisions tordues. Copinage, copinage. Plus la peur du chômage qui fait préférer l'immédiat au futur (et qui crée plus de chômage encore).


Cercle vicieux en somme !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]