BlackPhone : du rififi entre Silent Circle et Geeksphone sur le smartphone ultra sécurisé

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Forbes
BlackPhone

Les deux partenaires autour du smartphone ultra sécurisé BlackPhone, Silent Circle et Geeksphone, se déchirent maintenant sur des impayés à la suite des ventes décevantes de l'appareil mobile.

BlackPhoneDans la foulée des révélations d'Edward Snowden sur la vase panoplie d'outils des agences de renseignement pour épier les smartphones et en récupérer les données personnelles, plusieurs initiatives ont été lancées pour concevoir des smartphones plus sécurisés.

Une tendance s'était amorcée et s'était à qui offrirait le plus de protections, physiques comme logicielles et plusieurs modèles ont été annoncés. Parmi eux, le BlackPhone, dévoilé en 2014, se proposait de chiffrer toutes les communications grâce à PrivatOS, déclinaison sécurisée d'Android, et jouait de son design et de sa coque noire pour inspirer le respect et le secret, façon Men in Black.

Cela ne l'a pas empêché de connaître quelques problèmes de sécurité au niveau de certains composants mais un BlackPhone 2 est sorti par la suite. Fruit d'un partenariat entre la société spécialisée dans la sécurité numérique Silent Circle et le concepteur de smartphones espagnol Geeksphone, le BlackPhone devait au moins toucher les entreprises soucieuses de sécurité mais il semble que les deals envisagés avec plusieurs clients et portant sur plusieurs centaines de milliers d'appareils mobiles soient tombés à l'eau, amenant les deux entreprises à se retrouver en procès.

Selon Forbes, Silent Circle a commencé à réduire ses effectifs et hésite à produire un nouveau BlackPhone. Car Geeksphone réclame maintenant les 5 millions de dollars de participation dans la co-enteprise à 30 millions de dollars qui devait gérer la vente de 250 000 BlackPhone.

Les trois acheteurs potentiels du smartphone n'ont au final acquis au mieux que quelques milliers d'appareils, mettant à mal le modèle économique prévu par Silent Circle et plaçant la société dans une position financière difficile. Le ton est monté avec Geeksphone, accusé de ne pas avoir été à la hauteur des ambitions du BlackPhone 1 et dans la gestion de la co-entreprise créée à l'occasion.

Si Silent Circle n'en est pas à se déclarer en faillite, la conception d'un BlackPhone 3 qui pourrait redonner des perspectives et apporter de l'argent frais est en suspens, la société s'étant séparés de talents spécialisés dans le chiffrement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1909163
Ce Blackphone est une bonne initiative, mais il est beaucoup trop cher. Les BlackBerry ont une philosophie similaire et sont plus accessibles, pas très étonnant que le canadien démonte le suisse.
Le #1909235
Vous pouvez faire tous les clowns d'android que vous voulez : vous ne ferez toujours qu'accroître la part de marché de google, et faire semblant - c'est là tout le problème.
Nous avons plus que jamais besoin d'un OS et d'un matériel 100% libre. Tant que ces deux conditions ne seront pas remplies, parler de sécurité est tout simplement ridicule.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]