Bolloré voudrait acquérir Iliad

Le par  |  10 commentaire(s)
Logo Bolloré

Le groupe Bolloré aimerait bien acquérir Iliad, la maison-mère de Free. Pour cela, Bolloré aurait proposé près de 5 milliards d'euros, soit 90 euros par action, à Xavier Niel, qui a trouvé l'offre insuffisante. Seul véritable point commun des deux entités pour le moment : le WiMAX.

Le groupe Bolloré aurait tenté d'acquérir Iliad tout récemment. Alors que l'action du groupe était il y a peu aux alentours de 60 €, le groupe en aurait proposé 90. Xavier Niel, président d'Iliad et actionnaire majoritaire de la société - à hauteur de plus de 65 % - a cependant trouvé l'offre insuffisante et l'a rejetée.

Logo BolloréIliad est bien connue pour être la maison-mère de Free, l'un des FAI les plus importants de France. Iliad possède également via IFW la seule licence nationale pour le déploiement WiMAX mais aussi CitéFibre. Online est sa filiale d'hébergement et Iliad propose également la location de serveurs dédiés via Dedibox. Notons encore, entre autres, One Tel du côté de la téléphonie fixe ou les tentatives pour lancer Free Mobile et acquérir une licence 3G.

De son côté, le groupe Bolloré compte parmi les plus gros CA de France, avec 6 milliards d' euros en 2007 et s'occupe de multiples activités. Bolloré fabrique ainsi des films plastiques, des bornes interactives ou des batteries pour véhicules. Le groupe assure également la distribution de produits pétroliers en France et de marchandises en Afrique. Une de ses filiales est le leader français du transport international. Depuis quelques années cependant, Bolloré est entré dans le secteur des communications avec entre autres la chaîne Direct 8 ou plusieurs journaux comme Matin Plus et Direct Soir. En 2005, et voici enfin un point qui rapproche le groupe d'Iliad, Bolloré a acquis de multiples licences régionales WiMAX. Il y a un mois, Bolloré rachetait les licences régionales de HDDR, couvrant dorénavant vingt régions en métropole.

L'offre de Bolloré, estimée à un peu moins de 5 milliards d'euros ne sera pas forcément la seule et la fusion des deux groupes est toujours à envisager. Le client lambda peut-il espérer des avancées de cette acquisition? Difficile d'en juger dans l'état mais, qui sait, ce serait peut-être l'occasion d'une exploitation massive du WiMAX en France.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #280671
"Le groupe Bolloré aimerait bien acquérir Iliad"

"et la fusion des deux groupes "

c'est un achat ou une fusion ??

de toute facon xavier sait que free à un potentiel enorme avec le wimax.

parcontre si l'opération se fait, cela revient à un monopole sur le wimax (bolloré à les licences régionnales et free la nationale).
Le #280681
Qu'est ce qu'ont fait Free/Bolloré pour le WiMAX en France ? Je ne sais pas si ça fait longtemps qu'ils ont la licence mais pour l'instant rien de concret... si ?

Vu qu'il y a une question de coût, ça doit être un rachat et pas une fusion.
Le #280701
"Vu qu'il y a une question de coût, ça doit être un rachat et pas une fusion."

c'est aussi ce que je pense.

c'est vrai que mettre en place un resau wimax couterait enormément d'argent. actuellement avec le rachat d'alice, je ne suis pas sur que free puisse le faire, ou alors dans certaines régions seulement, bolloré est un groupe puissant qui permettra la mise en place plus rapide d'un réseau wimax.
c'est d'ailleurs pour moi le seul avantage su rachat.
Le #280711
Niel dit que 90€ ce n'est pas suffisant. Et c'est combien le prix à partir duquel il commencera à être mal sur sa chaise.
Monsieur Niel c'est dangereux de dire ca, car ça veut dire qu'à un certain prix vous vendrez.
Le #280731
@ artiska

tout le monde à un prix.
Le #280851
Illiad valorisé à 5md€, Niel actionnaire à 65%... soit une fortune de plus de 3.2md€.

Je doute que l'appât du gain X. Niel soit le principal moteur de Mr Niel.

"Pas assez cher" est simplement une manière polie de repousser l'offre.
Le #281121
Les grands FAI semblent être, boursièrement parlant, des nains de jardins. n9uf absorbé par sfr en une bouchée, sans citrate de bétaïne. illiad a failli être gobé comme un oeuf...
Le #281351
L'inquiétude que je pressens et qu'iliad dans le giron de Bolloré, tous les FAI seront rentrés dans le rang.
Free a tout de même, malgré son service après-vente déplorable, agité l'Internet français depuis 8 ans.
C'est le vilain petit canard qui dérange le pouvoir en place car ne respectant pas les sacro-saintes règles établies : il défend le non-filtrage (mais ferme tout de même les newsgroups), milite pour une quatrième licence et fait peur aux opérateurs de téléphonie mobile.
Demain, tout le monde et donc l'Internet français appartiendra à la même famille : Bouygues, Lagardère et Bolloré.
Et ce que souhaitera le pouvoir en place sera mis en place immédiatement et tout internaute français sera, par défaut, considéré comme un terroriste en herbe.

Bienvenue en Sarkoland !
Ben tiens !
db
Anonyme
Le - Editer #281381
Tout à fait d'accord avec Gourmet.

- Martin Bouygues, parrain du dernier né du couple Cécilia/Nicolas, propriétaire de TF1.
- Arnaud Lagardère, le copain président du conseil d'administration d'EADS, patron de Europe1 (Elkabach), administrateur de LVMH, Hachette Filipacchi Médias et France Télécom.
- Vincent Bolloré, propriétaire du bateau et du jet privé qui a conduit Nicolas Sarkozy à Malte.
Un beau quator qui aura la main mise sur tout ce qui touche l'audiovisuel et si l'affaire se fait avec Free sur l'internet français et la presse.

Je suis très satisfait de Free (mon FAI) mais je vais voir si ...
Le #281481
Pour rebondir sur le post de KerTiaM, oui, pour une entreprise, être côtée en bourse, ce n'est que très rarement l'occasion de se financer (il existe des organismes hitoriquement faits pour ça, les banques!).
Si on pouvait mettre sa maison en bourse, ça reviendrait à mettre l'acte de propriété de votre maison en jeu permanent, constamment sur le point d'être acheté. Bref, on perd tout contrôle.
Plus personne n'acquiert rien de manière sûre. C'est uniquement la spéculation et l'entretient de la spéculation à la hausse qui peut permettre de conserver une entreprise, les dirigeants n'ont donc pour seul objectif de conserver leur poste (désigné par le conseil d'aministration) et leur seul levier d'action est de relever le cours en bourse, et donc de permettre et de favoriser la spéculation à la hausse sur les titres de propriété de l'entreprise qu'ils administrent.
Voilà comment décorréler viabilité économique et viabilité financière.
D'où les rachats mirifiques qu'on nou présente comme le miracle financier. alors qu'au final, dans le meilleur des cas, ça ne change rien d'un point de vue économique, sinon, ça se répercute (négativement) dans la sphère d'economie reelle.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]