Bolloré : enfin les premiers tests WiMAX

Le par  |  10 commentaire(s)
Bollor

Le WiMAX est en retard, ce n'est plus un secret pour personne. Bolloré Télécom, qui détient depuis peu vingt licences régionales, a enfin débuté des tests en situation réelle : c'est le camping du Bois-De-Boulogne qui bénéficie ainsi d'un accès WiMAX, depuis la tour de la société située à un petit kilomètre de là.

BollorIl ne s'agit que d'un début mais Bolloré Télécom effectue ses premiers tests WiMAX en ce moment sur Paris. Le groupe a en effet implanté une antenne WiMAX sur sa tour, visant le camping du Bois de Boulogne, à un kilomètre de là. Les résultats sont corrects selon Liberation, puisque le débit annoncé est de 1 à 2 Mbps, pas très impressionnant mais généralement suffisant pour une navigation confortable.

Pourtant, Bolloré a acquis il y a deux ans, pour 78 millions d'euros, douze licences régionales WiMAX. Récemment, il en a racheté huit à TDF, obtenant de fait une licence quasi-nationale. Si Bolloré s'était engagé à couvrir plusieurs centaines de sites rapidement, nous sommes très éloignés des objectifs. L'AVICCA faisait le bilan en juin dernier, en regrettant les retards pris par l'ensemble des détenteurs de licence WiMAX.

Bolloré Télécom se défend en s'en prenant aux équipementiers qui lui auraient assuré que " tout était prêt " dès 2006. La technologie n'est de plus pas encore certifiée : il faudra attendre le quatrième trimestre de cette année pour cela. Notons que la récente plate-forme Centrino 2 pourrait donner un coup de pouce au WiMAX, encore rarement présent dans les équipements mobiles. Marc Taieb, président de Bolloré Télécom, se veut rassurant en parlant d'un investissement à hauteur du milliard d'euros, contre les 400 millions originellement prévus.


Un déploiement d'abord limité
Dans un premier temps, même si aucune date n'a été donnée, le groupe envisage d'investir dans des " niches " : stations de ski, ports de plaisance... avec à la clé accès Internet et téléphonie mobile. Bolloré assure vouloir développer rapidement un réseau quasi-national.

Le groupe ne compte pas uniquement sur le territoire français pour utiliser ses technologies WiMAX : Libreville, capitale du Gabon, devrait ainsi voir s'implanter, dès le mois prochain, de premiers points d'accès WiMAX. La faiblesse du réseau de téléphonie fixe dans cette ancienne colonie française et même sur une bonne partie du territoire africain rend le coût des lignes Internet très élevé; une aubaine pour Bolloré Télécom et le WiMAX. Ce débouché n'est pas réellement surprenant puisque le groupe Bolloré est actuellement le leader français du transport international et s'occupe notamment de la distribution de nombreuses marchandises en Afrique.
Complément d'information
  • Bolloré Telecom : du WiMAX à LTE ?
    Mis en demeure par l'Arcep de respecter le calendrier de déploiement du WiMAX dans le cadre de la boucle locale radio, Bolloré Telecom verrait bien une réexploitation de la bande 3,4 - 3,6 GHz pour LTE.
  • WiMAX : Bolloré Telecom en discussions avec Orange et SFR ?
    Le journal La Tribune signale que Bolloré Telecom serait en discussions avec plusieurs opérateurs mobiles français en vue de l'exploitation de ses licences WiMAX régionales.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #290631
Pourquoi des tests du Wimax ? la techno est prête !

En tout cas dans mon (grand) village, le wimax fonctionne depuis 3 ans sans soucis majeur ....
Le #290641
"En effet, une société comme Iliad, qui possède pourtant la seule licence nationale, n'a pas non plus commencé à couvrir de sites."

Faux et Archi faux !
Par sa filliale Altitude telecom (a l'origine de la license national) des sites sont deja couvert en Wimax, dont en vendée, dans le 77 et autre
Le #290711
ograweb : J'imagine qu'ils doivent attendre le 802.16m ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Wimax#La_famille_802.16 ). Après s'ils pré-testent cette norme ou les équipements.. je ne sais pas.

Intéressant pour Altitude, tu sais de quelle norme il s'agit?
Le #290731
Franchement les escuse de bolloré sont risible.
Il se sont engagé, il avait qu'a verifier au pres des equipementier.
Mais on se doute bien que seul l'acquisition de la licence les interessaient.

Pour ce qui est de la certification, encore une fois, c'est un peu a eux, d'amener la chose. C'est eux qui ont la licence, qui on les contacte pour le matose. Et donc eux qui demande la certification.

Bref carton rouge.
Le #290781
Quid des problèmes de santé publique engendrée par la diffusion de ces ondes électromagnétiques ?

Quelqu'un aurait une étude sous la main ?
Le #290821
Euh demande au oeuf qu'on fait couir en 45min avec deux cellulaire en communication.
Le #290891

Se méfier aussi de certains offres qui proposent du Wimax, qui n'en est pas vraiment (genre wizeo et son WIMAX 5,4 GHz
Le #291101
1M à 1Km ? C'est pas du les debit annoncé il y a deux ans

L'interet du wimax c'etait pas de porter tres loin un gros debit (enfin un 'bon' debit) Les campagnes sont pas prete d'etre couverte avec ca :s
Le #291431
@H-hich:

Y'a environ 5/6 communes autour de chez moi qui ont fait installer des antennes ne pouvont pas du tout avoir l'ADSL (ou alors avec beaucoup de déco, genre 7.5 km du central ).

Le débit pratique, c'est plutôt du 512k. à 1Mbs avec une antenne directionnelle...

C'est toujours mieux que rien, mais c'est claire que les x Mbs avec une antenne d'intérieur, on y est pas encore.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]