CNIL et Droit à l'oubli : Google refuse le déréférencement à échelle internationale

Le par  |  12 commentaire(s) Source : Google
Google-Search

L'année dernière, la Cour de Justice de l'Union européenne imposait à Google la mise en place d'un formulaire et de traitement des requêtes de droit à l'oubli de l'ensemble des citoyens. Plus récemment, la CNIL française demandait une extension des déréférencements au niveau mondial, Google vient de donner une réponse sans réelle surprise...

La procédure de droit à l'oubli permet à chaque internaute d'envoyer un formulaire de demande de déréférencement de résultats de recherche du moteur de la société si ces derniers renvoient des informations datées, erronées et se présentant comme à la source d'un préjudice quelconque. En un an, Google aurait ainsi reçu quelque 290 000 demandes et s'est vu forcé de retirer grand nombre de résultats de recherche de son moteur.

CnilPlus récemment, la CNIL demandait à Google de procéder à un déréférencement global, c'est à dire non pas uniquement au niveau de la version du moteur de recherche du pays d'origine de la requête, mais sur l'ensemble du service à l'international.

Peter Fleischer indique que cette situation pourrait avoir de lourdes répercussions sur le Web en général. Il n'est pas tant question du droit à l'oubli que de savoir si la juridiction d'un seul pays peut se permettre d'avoir un impact sur un service web qui s'étend à travers le globe. " Il y a un nombre incalculable d'exemples dans le monde concernant un contenu déclaré illégal dans un pays qui se veut totalement légal dans d'autres" indique-t-il.

Toujours selon Google, cette mesure serait "disproportionnée et inutile" puisque 97% des Français utilisent bel et bien la version française de Google ou une version européenne du service. Il a donc été demandé à la CNIL de retirer sa demande. Pour rappel, le 12 juin dernier, la CNIL avait donné 15 jours à Google pour procéder au déréférencement mondial des requêtes issues des formulaires de droit à l'oubli.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1852708
Bizarrement, Google a du mal à aller jusqu'au bout ....

Quand tu tombes dans les pattes de Google, pour t'en défaire ...
c'est même pas la peine

Google nous tient par les c.....

http://google.est-ton-ami.com/ après, ... il te lâche plus
Le #1852709
Google a tout à fait raison de ne pas être d'accord. Ca serait du grand n'importe quoi si un article était déréférencé partout dans le monde suite à une lois d'un seul petit pays.
Le #1852776
Safirion a écrit :

Google a tout à fait raison de ne pas être d'accord. Ca serait du grand n'importe quoi si un article était déréférencé partout dans le monde suite à une lois d'un seul petit pays.


Surtout ça avantagerait les hommes politiques qui voudraient se faire oublier.
Cahuzac, Fabius, DSK etc.....
Le #1852777
jeanlucesi a écrit :

Safirion a écrit :

Google a tout à fait raison de ne pas être d'accord. Ca serait du grand n'importe quoi si un article était déréférencé partout dans le monde suite à une lois d'un seul petit pays.


Surtout ça avantagerait les hommes politiques qui voudraient se faire oublier.
Cahuzac, Fabius, DSK etc.....


Chuuutttt
Pas de noms ....
Tu joues avec le feu

Imagine ! si un de ces "grands personnages" consulte GNT ....
Le #1852792
Safirion a écrit :

Google a tout à fait raison de ne pas être d'accord. Ca serait du grand n'importe quoi si un article était déréférencé partout dans le monde suite à une lois d'un seul petit pays.



Non, Google à tord:

Le déférencement n'a rien à voir avec le pays qui envoie, mais avec celui qui recoit.

Si t'es en France, tu dois acceder au contenu légal en France, peu immporte que ça soit sur google.fr, .com, ou autre.

Le #1852806
jeanlucesi a écrit :

Safirion a écrit :

Google a tout à fait raison de ne pas être d'accord. Ca serait du grand n'importe quoi si un article était déréférencé partout dans le monde suite à une lois d'un seul petit pays.


Surtout ça avantagerait les hommes politiques qui voudraient se faire oublier.
Cahuzac, Fabius, DSK etc.....


Liste non limitative, j'ai bien aimé les commentaires des iraniens sur le scandale du sang contaminé lors de la visite de M. Fabius, ca remet les comptes a 0, tu viens causer des droits de l'homme et on te rappel quelques données historiques.

Le #1852817

quand comprendront-ils que c'est pas Google qui détient les infos à retirer.. Ils ne font que mettre un lien vers ces infos.
Faites retirer les infos, et le lien sera automatiquement supprimé.
Faites supprimer le lien, les infos resterons dispo via un autre moteur...

Le #1852851
Vikingfr a écrit :


quand comprendront-ils que c'est pas Google qui détient les infos à retirer.. Ils ne font que mettre un lien vers ces infos.
Faites retirer les infos, et le lien sera automatiquement supprimé.
Faites supprimer le lien, les infos resterons dispo via un autre moteur...



Si les infos sont légales dans le pays où elles sont hébergés, y'a aucune raison de les y supprimer

Si les infos sont illégales dans le pays où elles sont diffusées, alors c'est au diffuseur de ne pas le faire vers ce pays (mais vers d'autres, il peut si c'est légal)
Le #1852856
La CNIL ne veut pas protéger le peuple ou les sans dents (au choix).
La CNIL se met en soucis de ses amis les "grands" de ce monde.
Le #1852918
jeanlucesi a écrit :

La CNIL ne veut pas protéger le peuple ou les sans dents (au choix).
La CNIL se met en soucis de ses amis les "grands" de ce monde.


Pour une fois, je suis d'accord avec toi
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]