DARPA : une mousse polyuréthane pour contenir les hémorragies

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Gizmag
darpa

Toutes les technologies développées par la DARPA à des fins militaires n'ont pas pour but de mettre hors d'état de nuire un ennemi potentiel, d'une façon léthale ou non. Certaines des technologies développées actuellement visent également à sauver des vies.

Une mousse d'un nouveau genre pourrait ainsi sauver non seulement des soldats, mais plus généralement des accidentés souffrant de traumas importants survenus dans diverses situations.

La DARPA travaille actuellement à l'élaboration d'une substance à injecter dans le corps humain capable de s'expandre à la manière d'une mousse isolante pour stopper les hémorragies abdominales et stabiliser les blessés en vue d'un transport vers une hospitalisation.

darpa-foam-1 Dans les cas d'hémorragie interne, ce sont souvent les minutes s'écoulant entre l'arrivée des secours et la prise en charge en milieu hospitalier qui se révèlent critiques, ce type de trauma nécessitant une opération précise et complexe en milieu stérile. La stabilisation des patients pendant le transport est un facteur clef dans la survie à des hémorragies sévères et actuellement peu de moyens sont à la disposition des secours pour contenir ce facteur.

La mousse polyuréthane polymère développée par les chercheurs de la Darpa permettrait de stabiliser l'hémorragie interne d'un patient pendant une heure. En replissant la cavité abdominale, la mousse exploite l'intégralité de la place disponible dans le corps, réalisant de ce fait une pression réorientant le flux sanguin vers les canaux du patient.

Sous forme de polymère bi-composant, deux injections sont nécessaires pour activer la mousse et lui permettre de se développer pour occuper jusqu'à 30 fois son volume initial. Une fois développée, la mousse reste à la fois compacte et souple pour permettre aux chirurgiens de la retirer sans endommager les organes vitaux du patient.

Aucun test n'a pour le moment été réalisé sur l'homme, mais les tests cliniques sont envisagés, et la DARPA a annoncé que sa mousse pourrait permettre de stabiliser jusqu'à 50% des blessures létales sur le champ de bataille, de quoi sérieusement motiver l'investissement des gouvernements dans son utilisation.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1118022
Une belle avancée pour la science mais encore faut il que cette mousse soit antiallergique.
Le #1118132
micropastis a écrit :

Une belle avancée pour la science mais encore faut il que cette mousse soit antiallergique.


Oui mais bon moi perso je suis allergique aux coups de couteaux ....
Le #1118162
phenix25 a écrit :

micropastis a écrit :

Une belle avancée pour la science mais encore faut il que cette mousse soit antiallergique.


Oui mais bon moi perso je suis allergique aux coups de couteaux ....


Mis à part que le couteau ne touche pas la totalité des organes situées dans la cavité abdominale...
Avoir une mousse :
- souple,
- élastique,
- qui ne colle pas aux organes,
- qui est découpable facilement,
- qui ne crée pas de pression trop forte capable de couper la circulation,
- qui est hypo-allergique
- qui colle à elle même suffisemment pour etre enlevée facilement,
- qui n'est pas hyperechogène à l'écho ou opaque à la radio,
- qui n'est pas magnétique (inutilisable à l'IRM)
... ça en fait des soucis ! S'ils y arrivent ce serait par contre hyper salvateur.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]