DAVFI : le premier antivirus 100% français pour Android et Windows

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Davfi
DAVFI

A l'heure où tout le monde se tourne vers les différentes déclarations de hacks de la part des grandes compagnies du Net, la question de s'équiper d'un bon antivirus revient tout naturellement. Et à ce niveau, les choses devraient bientôt changer puisqu'un éditeur français s'invitera prochainement dans le paysage des logiciels de sécurité gratuits.

SecuNews rapporte qu'en 2012, les entreprises et particuliers ont dépensé près de 300 millions d'euros pour équiper leurs matériels informatiques en solutions antivirus. Des solutions qui pèsent lourd dans les budgets et qui font que beaucoup s'orientent vers des solutions proposées gratuitement.

DAVFIC'est en partant de ce principe qu'un projet mixte public-privé, baptisé DAVFI ( démonstrateur d'antivirus français et internationaux ) a été lancé. Un projet qui vise à la création du premier antivirus 100% français.

Le projet regroupe actuellement Nov'It, Qosmos, Teclib', la DNCS et le laboratoire de cryptologie-virologie de l'école d'ingénieur ESIEA de Laval. L'État a partiellement financé le projet à hauteur de 5,5 millions d'euros, une somme qui sera remboursée par les entreprises sur 5 ans lorsque le logiciel sera commercialisé.

Concernant la base de l'antivirus, elle devrait être libre, chacun étant autorisé à l'utiliser et à l'accommoder pour en proposer une version personnalisée. En outre, l'antivirus devrait se rendre disponible gratuitement auprès des particuliers, ce sont les versions proposées aux professionnels qui devront être payantes.

La collaboration autour du projet et l'implication de l'État est motivée par les enjeux stratégiques et financiers que représentent aujourd'hui les attaques virales.

Jêrome Notin, directeur de Nov'It et coordinateur du projet a partagé un avis bien tranché sur les solutions antivirales aujourd'hui déployées : " Leur conception n'a pas changé depuis dix ans, alors qu'en face, les créateurs de virus ont fait beaucoup de progrès ". Une phrase appuyée par l'exemple de l'opération Red October découverte en fin d'année dernière et qui aurait touché les administrations de plus de 20 pays dans la plus grande discrétion.

Le premier antivirus français devrait voir le jour dans le courant de cette année et devrait également s'installer sur les smartphones et tablettes opérant sous Android. Pour ce faire, la manipulation devrait être radicale puisqu'il est précisé que l'OS devra être supprimé pour réinstaller une version incluant l'antivirus. Une version de l'OS durcie, débarrassée au passage de fonctions jugées inutiles par les développeurs.

En outre, DAVFI devrait également proposer son propre marché d'applications. Un marché dont les applications auront été vérifiées, et qui pourra être " nettoyé " en les amputant de quelques fonctions. Un exemple est donné à ce niveau avec l'application Angry Birds qui collecte des données de géolocalisation du joueur, une fonction qui pourrait être supprimée par DAVFI.

Une version pour Windows de DAVFI ne devrait pas se rendre disponible avant 2014. L'environnement moins ouvert de Microsoft comparé à Android nécessitant davantage de travail et de coordination avec la firme de Redmond. Dans ce sens, l'antivirus se présentera comme un logiciel à installer, et non un OS globalement sécurisé comme pour Android.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1212072
Va falloir tester la "bête" , histoire de voir ce qu'il vaut vraiment...
Le #1212182
Pour une fois je me dit que l'argent public pourrait être bien dépensé... Encore qu'un projet purement public me semblerait moins cher à monter (si géré comme une entreprise de droit privé : quelque chose me dit que l'on a largement assez de talents aux chômage pour créer un antivirus).
Le #1212202
.../La collaboration autour du projet et l'implication de l'État est motivée par les enjeux stratégiques et financiers que représentent aujourd'hui les attaques virales./....

c'est dans ce gratuit qu'ils mettront le spy qui n'a pas réussi sa percée avec orange ?


Le #1668972
Bonjour,

Je me permets de vous contacter car je viens de constater une petite erreur dans l'un des noms d'une des sociétés en charge du développement du projet DAVFI.
Il s'agit de l'entreprise TECLIB' (et non Techlib').
Je vous remercie par avance pour la correction,

Cordialement,
Chloé Robin
Responsable Communication & Marketing TECLIB'
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]