Fermeture de l'usine de Bochum : Nokia passe à la caisse

Le par  |  2 commentaire(s) Source : AFP
Logo Nokia

Nokia continue de payer pour la fermeture de son usine de Bochum. Après avoir été sommé de rembourser 20 millions d'euros, il s'en voit à présent réclamer 1,3 de plus.

Logo NokiaDifficile de ne pas s'en souvenir, l'affaire en question avait fait grand bruit à l'époque. En tout début d'année, Nokia, numéro un mondial de la téléphonie mobile, avait pour rappel annoncé la fermeture de son usine allemande de Bochum en prétextant des coûts salariaux élevés dans un contexte de forte concurrence, notamment celle de groupes asiatiques comme LG et Samsung. Bilan des courses pour les salariés : 2 300 licenciements annoncés. La pilule avait d'autant plus de mal à passer que l'installation du constructeur finlandais avait été subventionnée dans l'optique de créer de l'emploi dans une zone à fort taux de chômage.

Le groupe finlandais n'a ainsi pas tardé à être pointé du doigt et subir les retours de bâtons de toute part, que ce soit des syndicats, des autorités allemandes lui réclamant le remboursement des subventions versées pour son installation, de l'Union européenne ayant fait savoir qu'elle ferait en sorte qu'il ne perçoive aucune aide pour une prochaine installation, des consommateurs allemands se disant prêts à boycotter la marque et même des actionnaires avec un titre qui dévissait en Bourse.

Après s'être engagé début juillet à verser les 20 millions d'euros réclamés par la Rhénanie-du-Nord-Westphalie pour éviter une action en justice qui lui aurait coûté le triple, Nokia se voit à présent réclamer 1,3 million d'euros ainsi que des intérêts par le Ministère de la Recherche allemand. Il s'agit de compenser les programmes de recherche qui ont été financés à hauteur de 4 millions d'euros par l'Allemagne et dont les fruits s'en iront avec la fermeture de l'usine de Bochum.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #286691
voilà un gouvernement fédéral et régional qui a des couilles.... c'est pas comme Sarkozy qui baisse son froc devant le patron d'Arcelor Mittal !
Le #286701
C'est normal et ça devrait devenir la norme.

Faut pas charrier non plus.

C'est aussi là qu'on peut imager le réel pouvoir de l'individu :
- en tant que consommateur (consomm'acteur pour faire un bon mot) : boycott, ou du moins choix dans ses achats
- En tant qu'actionnaire, en se rendant compte aussi que ne chercher que le profit amène à certains choix "stratégiques". Libre à ceux qui ont des actions de faire peser leur (souvent maigre et inexistante) voix, et surtout, d'acheter à la tête de l'entreprise, et non plus de manière mathématiquement abstraite, en suivant des courbes de profit.

Sinon, juste pour pas cracher plus que nécessaire sur Nokia : ils sont les mieux placés juste derrière Lenovo au niveau des marques "High Tech" les moins polluantes.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]