Project Loon : les ballons Internet de Google opérationnels en 2015

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Wired
Project Loon Google 02

Officialisé en juin 2013, le Project Loon de Google avance rapidement au fil des expérimentations. L'accès à Internet depuis des ballons en haute atmosphère pourrait devenir réalité dès l'an prochain.

Sorti des projets fous du laboratoire Google X, le Project Loon veut apporter Internet au plus grand nombre en passant par des ballons dérivant en haute atmosphère et capable de couvrir de larges zones sans nécessiter de réseau terrestre.

Annoncé durant l'été 2013, l'initiative poursuit son cours et a déjà fait l'objet de diverses expérimentations pour affiner émetteur, antenne et contrôle du ballon atmosphérique. Google procède actuellement à des tests de communication en 4G LTE dans les zones désertiques du Nevada.

project loon Où en est le Project Loon, un an après son officialisation ? les progrès techniques ont été considérables note Astro Teller, superviseur des projets du Google X, à Wired, avec des ballons désormais capables d'être opérationnels durant plusieurs mois (contre quelques jours aux débuts du projet) et de délivrer dix fois plus de débit.

Pour parvenir à ces résultats, il a fallu analyser en détail les ballons testés pour trouver comment augmenter sensiblement leur temps de vol et il est apparu que le polymère constituant l'enveloppe des ballons présentait des fissures quasi-indetectables mais aux conséquences néfastes face aux conditions atmosphériques extrêmes auxquelles se confrontent les ballons.

Google a également amélioré le contrôle vertical de ses ballons pour atteindre des vents favorables qui ont encore augmenté le temps de vol. Dans le même temps, le géant de la recherche a dû créer ses propres outils pour passer outre la limitation des prévisions météo à 16 jours de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) en mettant en place une base de données historique des vents et de la météo.

Project Loon Google 01 L'abandon du WiFi pour passer à des communications 4G LTE a également permis d'améliorer significativement les débits, permettant d'atteindre plus de 20 Mbps entre le ballon et une antenne au sol, et jusqu'à 5 Mbps avec un terminal mobile.

Ces avancées ont élargi les objectifs du Project Loon qui n'est désormais plus vu comme un moyen de fournir Internet aux zones rurales mais aussi comme un système complémentaire aux réseaux mobiles terrestres, notamment dans les canyons urbains où le signal des réseaux terrestres peut être perturbé.

A terme, Google compte faire voler ses ballons en moyenne durant environ 100 jours, avec une centaine de ballons opérationnels en même temps autour du globe, suivant les vents dominants en haute altitude, et à terme entre 300 et 400 ballons en service pour assurer un service continu dans une zone donnée, rapporte Wired.

Le Project Loon est désormais assez avancé pour se transformer en pilote avant d'envisager un lancement commercial qui pourrait intervenir dès l'an prochain, au moins sur quelques marchés. L'apport des dernières acquisitions de Google (les drones de Titan Aerospace, les micro-satellites de Skybox...) pourra apporter un savoir-faire contribuant à améliorer certains aspects du Project Loon.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]