Google Shopping : une amende record de 3 milliards d'euros pour abus de position dominante ?

Le par  |  26 commentaire(s) Source : Bloomberg
Google-nouveau-logo

Pour avoir favorisé son module Shopping dans son moteur de recherche, Google pourrait devoir faire face à une amende record de 3 milliards de d'euros en Europe, loin des 1,1 milliard d'euros dont avait écopé il y a quelques années le groupe Intel.

Google logo proAprès plusieurs tentatives de conciliation n'ayant donné aucun résultat, le régulateur antitrust européen devrait prononcer une sanction contre le groupe Google, accusé d'abus de position dominante pour avoir favorisé son module Shopping au sein de son moteur de recherche au détriment de services concurrents.

Et le journal britannique The Telegraph croit connaître le montant de la punition qui sera infligée et qui devrait établir un nouveau record : 3 milliards d'euros ! C'est presque trois fois plus que l'actuel record de 1,1 milliard d'euros infligé à Intel en 2009, maintenu malgré les différents appels et tentatives pour en réduire le montant.

Dans le même temps, Google devrait être contraint de ne plus modifier les résultats de son moteur de recherche pour favoriser ses propres services au détriment de la concurrence. En principe, la Commission européenne peut imposer une sanction pouvant aller jusqu'à 10% du chiffre d'affaires annuel, ce qui dans le cas de Google aurait pu se traduire par une amende maximale de 6 milliards d'euros.

L'officialisation de la sanction pourrait intervenir début juin, laissant encore une marge de progression. Dans le même temps, la Commission européenne poursuit son investigation contre Google vis à vis de sa plate-forme Android qui ne laisserait pas de place aux services mobiles concurrents des siens.

Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée des questions de concurrence, serait également prête à réactiver une enquête démarrée en 2010 à propos du service publicitaire Google AdWords, ce qui toucherait alors au coeur d'activité du groupe américain.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1896935
Pffff, ça en devient lassant ces procès à répétition
Qui, en passant, ne sont qu'une mascarade pour justifier une guerre entre Lobbies.

Sinon, si on parle de position dominante, pourquoi ne pas faire un procès à :

- l'OPEP : position dominante dans le pétrole
- La Russie : position dominante dans le gaz naturel
- Les USA : position dominante dans l’ingérence économique et politique des autres nations
- La Chine : position dominante dans les terres rares et le dumping social
- La Corée du Nord : position dominante dans la mégalomanie
- François Hollande : position dominante dans ... ouch, on n'est pas vendredi Tais-toi Ulysse sinon le spectre de FRANCKYIV va encore te tirer les orteils cette nuit en te murmurant "Ca te fera les pieds"
Le #1896938
Le mois dernier, la Commission européenne avait également accusé Google d'abus de position dominante sur son système d'exploitation Android qui équipe 80% des smartphones dans le monde.

Je ne comprends pas ou est le mal??? .......Etre meilleur est condamnable?

Le #1896941
Morpheus005 a écrit :

Le mois dernier, la Commission européenne avait également accusé Google d'abus de position dominante sur son système d'exploitation Android qui équipe 80% des smartphones dans le monde.

Je ne comprends pas ou est le mal??? .......Etre meilleur est condamnable?


Il me semblait que tu étais sur le fil de l'actualité en question pourtant.

Pour résumé et m'en tenir au résumé:
Si Google veut forcer ses propres services sur ses appareils qu'il vend en marque blanche à son nom: aucun problème.
Le problème c'est Google qui force les constructeurs à mettre en avant ses services pour obtenir des accès au PlayStore que, je le rappelle, Google peut très bien couper à volonté (chose qu'il n'a pas encore fait jusqu'à présent) cet accès aux appareils où le PlayStore serait installé par défaut et le constructeur n'aurait pas signé avec Google qui implique PlayStore = Google Search et d'autres applications Google installés par défaut.

C'est ça le problème, pas qu'Android soit le plus présent, c'est la manière dont sont imposés aux constructeurs qui pourraient vouloir mettre un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres.

En gros, c'est le reproche du dossier d'abus sur Android.
Si les constructeurs sont libres de proposer ce qu'ils veulent sur les mobiles équipés d'Android.. il n'y aurait pas de problème ni d'abus (en apparence).
Le #1896942
LGdotfr a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Le mois dernier, la Commission européenne avait également accusé Google d'abus de position dominante sur son système d'exploitation Android qui équipe 80% des smartphones dans le monde.

Je ne comprends pas ou est le mal??? .......Etre meilleur est condamnable?


Il me semblait que tu étais sur le fil de l'actualité en question pourtant.

Pour résumé et m'en tenir au résumé:
Si Google veut forcer ses propres services sur ses appareils qu'il vend en marque blanche à son nom: aucun problème.
Le problème c'est Google qui force les constructeurs à mettre en avant ses services pour obtenir des accès au PlayStore que, je le rappelle, Google peut très bien couper à volonté (chose qu'il n'a pas encore fait jusqu'à présent) cet accès aux appareils où le PlayStore serait installé par défaut et le constructeur n'aurait pas signé avec Google qui implique PlayStore = Google Search et d'autres applications Google installés par défaut.

C'est ça le problème, pas qu'Android soit le plus présent, c'est la manière dont sont imposés aux constructeurs qui pourraient vouloir mettre un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres.

En gros, c'est le reproche du dossier d'abus sur Android.
Si les constructeurs sont libres de proposer ce qu'ils veulent sur les mobiles équipés d'Android.. il n'y aurait pas de problème ni d'abus (en apparence).


"un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres." ... Je suis d'accord sur ce point mais n'est-ce pas une lame à double tranchant ? Je m'explique :

Si tous les constructeurs installaient un tas d'applis plus différentes les unes des autres (mais remplissant la même fonction), ne tomberions-nous pas dans le problème que vit GNU/Linux actuellement ? Un noyau identique pour des distros plus hétéroclites les unes des autres également. Trop de distros et un manque de standardisation freinent l'expansion de Linux car l'utilisateur néophyte s'y perd (et, à force priori, accroît celle de Windows qui propose une certaine "normalisation" des choses)

Dès lors, quelle est LA solution ? Pour ma part, la panacée n'existe pas et comme le stipule, Morpheus005, peut-on pénaliser le meilleur (entendons le leader) des OS mobile pour autant ?
Le #1896943
Ulysse2K a écrit :

LGdotfr a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Le mois dernier, la Commission européenne avait également accusé Google d'abus de position dominante sur son système d'exploitation Android qui équipe 80% des smartphones dans le monde.

Je ne comprends pas ou est le mal??? .......Etre meilleur est condamnable?


Il me semblait que tu étais sur le fil de l'actualité en question pourtant.

Pour résumé et m'en tenir au résumé:
Si Google veut forcer ses propres services sur ses appareils qu'il vend en marque blanche à son nom: aucun problème.
Le problème c'est Google qui force les constructeurs à mettre en avant ses services pour obtenir des accès au PlayStore que, je le rappelle, Google peut très bien couper à volonté (chose qu'il n'a pas encore fait jusqu'à présent) cet accès aux appareils où le PlayStore serait installé par défaut et le constructeur n'aurait pas signé avec Google qui implique PlayStore = Google Search et d'autres applications Google installés par défaut.

C'est ça le problème, pas qu'Android soit le plus présent, c'est la manière dont sont imposés aux constructeurs qui pourraient vouloir mettre un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres.

En gros, c'est le reproche du dossier d'abus sur Android.
Si les constructeurs sont libres de proposer ce qu'ils veulent sur les mobiles équipés d'Android.. il n'y aurait pas de problème ni d'abus (en apparence).


"un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres." ... Je suis d'accord sur ce point mais n'est-ce pas une lame à double tranchant ? Je m'explique :

Si tous les constructeurs installaient un tas d'applis plus différentes les unes des autres (mais remplissant la même fonctions), ne tomberions-nous pas dans le problème que vit GNU/Linux actuellement ? Un noyau identique pour des distros plus hétéroclites les unes des autres également. Trop de distros et un manque de standardisation freinent l'expansion de Linux car l'utilisateur néophyte s'y perd (et, à force priori, accroît celle de Windows qui propose une certaine "normalisation" des choses)

Dès lors, quelle est LA solution ? Pour ma part, la panacée n'existe pas et comme le stipule, Morpheus005, peut-on pénaliser le meilleur (entendons le leader) des OS mobile pour autant ?


Tout est sujet à ce souci.
Quand tu achètes un PC en grand surface tu peux avoir un PC qui ne garde que IE/EDGE, d'autres qui proposeront Google Chrome ou d'autres Firefox. Cela contribue t-il à rendre Windows hétéroclite ?

Je comprends ce que tu dis mais le parallèle avec Linux n'est pas forcément à propos.
Android a déjà plusieurs variantes, tu as AOSP, Android by Google, Cynanogen, FireOS, MIUI etcetc
Chacun tourne sur le socle unique du format de paquet APK et des différents AppStore (le principal étant PlayStore). Bon il y a bien quelques épines comme FireOS qui ne se laisse pas dompter facilement sur certains points.

Remplacer Chrome par Firefox ou Opera Mini ne fera rien, mettre un autre fournisseur de musique comme Spotify à la place de Google Music non plus.
S'il y a bien une lame, elle est plutôt en plastique sur ce sujet et ne ferait pas le moindre mal. Au contraire des distributions Linux qui elles ont leur propre format de paquet (=>comprendre qu'elle choisisse lequel elles prennent entre deb, rpm ou travaille à la source), leur propre système pour les installer, chacun leurs dépôts et leurs dépendances.. là oui c'est un foutoir.

Pour revenir sur le parallèle de la normalisation.. Microsoft permet aux constructeurs de modifier les choix par défaut. Microsoft sur ses appareils pousse Bing mais les autres constructeurs pousse peut-être Google et préinstalle certaines applications. Ce qui n'est pas possible avec l'OS de Microsoft c'est de pourrir l'UI avec des surcouches. Mais la préinstallation d'appli est bien possible. Sauf si cela a été abandonné entre temps.
Et la question avec Apple, BlackBerry et d'autres ne se pose pas. Quand l'éditeur logiciel est le constructeur ou le vendeur du matériel.. leurs choix ne sont dictés que de la politique de l'entreprise.
Le #1896944
LGdotfr a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Le mois dernier, la Commission européenne avait également accusé Google d'abus de position dominante sur son système d'exploitation Android qui équipe 80% des smartphones dans le monde.

Je ne comprends pas ou est le mal??? .......Etre meilleur est condamnable?


Il me semblait que tu étais sur le fil de l'actualité en question pourtant.

Pour résumé et m'en tenir au résumé:
Si Google veut forcer ses propres services sur ses appareils qu'il vend en marque blanche à son nom: aucun problème.
Le problème c'est Google qui force les constructeurs à mettre en avant ses services pour obtenir des accès au PlayStore que, je le rappelle, Google peut très bien couper à volonté (chose qu'il n'a pas encore fait jusqu'à présent) cet accès aux appareils où le PlayStore serait installé par défaut et le constructeur n'aurait pas signé avec Google qui implique PlayStore = Google Search et d'autres applications Google installés par défaut.

C'est ça le problème, pas qu'Android soit le plus présent, c'est la manière dont sont imposés aux constructeurs qui pourraient vouloir mettre un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres.

En gros, c'est le reproche du dossier d'abus sur Android.
Si les constructeurs sont libres de proposer ce qu'ils veulent sur les mobiles équipés d'Android.. il n'y aurait pas de problème ni d'abus (en apparence).


Effectivement, je suis dans les média les reproches émis a l'encontre de Google sur sa stratégie envers les constructeurs; a savoir comme tu l'expliques bien, leur ''imposer'' ses services. Mais android est un projet open source dont Google est le propriétaire depuis 2005.......je trouve normal qu'il rentabilise leur flair et investissement en R&B.

Google a le savoir faire, et le faire savoir. Il n'est pas arrivé par hasard a détenir le logiciel qui anime plus de 8 smartphones sur 10 dans le monde.

Maintenant, il y a des lois....alors elle doivent etre appliquées.

Je ne suis pas convaincu que les utilisateurs en sortent gagnants....

Pour moi, il est logique que le meilleur soit en position dominante...C'est comme dans le sport......si un sportif gagne toutes les épreuves; on ne va quand meme pas l'attaquer en justice....

Bon Lundi de Pentecote


Le #1896945
Morpheus005 a écrit :

LGdotfr a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Le mois dernier, la Commission européenne avait également accusé Google d'abus de position dominante sur son système d'exploitation Android qui équipe 80% des smartphones dans le monde.

Je ne comprends pas ou est le mal??? .......Etre meilleur est condamnable?


Il me semblait que tu étais sur le fil de l'actualité en question pourtant.

Pour résumé et m'en tenir au résumé:
Si Google veut forcer ses propres services sur ses appareils qu'il vend en marque blanche à son nom: aucun problème.
Le problème c'est Google qui force les constructeurs à mettre en avant ses services pour obtenir des accès au PlayStore que, je le rappelle, Google peut très bien couper à volonté (chose qu'il n'a pas encore fait jusqu'à présent) cet accès aux appareils où le PlayStore serait installé par défaut et le constructeur n'aurait pas signé avec Google qui implique PlayStore = Google Search et d'autres applications Google installés par défaut.

C'est ça le problème, pas qu'Android soit le plus présent, c'est la manière dont sont imposés aux constructeurs qui pourraient vouloir mettre un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres.

En gros, c'est le reproche du dossier d'abus sur Android.
Si les constructeurs sont libres de proposer ce qu'ils veulent sur les mobiles équipés d'Android.. il n'y aurait pas de problème ni d'abus (en apparence).


Effectivement, je suis dans les média les reproches émis a l'encontre de Google sur sa stratégie envers les constructeurs; a savoir comme tu l'expliques bien, leur ''imposer'' ses services. Mais android est un projet open source dont Google est le propriétaire depuis 2005.......je trouve normal qu'il rentabilise leur flair et investissement en R&B.

Google a le savoir faire, et le faire savoir. Il n'est pas arrivé par hasard a détenir le logiciel qui anime plus de 8 smartphones sur 10 dans le monde.

Maintenant, il y a des lois....alors elle doivent etre appliquées.

Je ne suis pas convaincu que les utilisateurs en sorte gagnants....

Pour moi, il est logique que le meilleur soit en position dominante...C'est comme dans le sport......si un sportif gagne toutes les épreuves; on ne va quand meme pas l'attaquer en justice....

Bon Lundi de Pentecote


Sauf que la version open source d'Android ne donne pas le droit direct au PlayStore.

C'est ce que j'explique, Google "vend" du vent.
Officiellement, les constructeurs pourraient coller une rom AOSP toute bête, faire ce qu'ils veulent et laisser les utilisateurs installer le PlayStore.
Sauf que par commodité, ou parce que les gens sont de super assistés, les constructeurs préfèrent utiliser la version Android by Google pour que ce soit fournit d'emblée.

Dans les deux cas, Google ramasse l'argent issu du PlayStore.
En agissant comme ça, c'est pour engranger de l'argent par le biais de l'usage de ses services imposés à l'utilisateur par l'activation de l'appareil. Ni plus ni moins.
Les constructeurs ne paient "rien" dans l'histoire, Google ne gagne rien directement par ce biais.
Le #1896947
Ce sont deux écoles de pensée différentes....

la commission s’intéresse maintenant aux contrats qui ont été signés entre les différents partis. Plus précisément, elle cherche à savoir si le fait d’imposer les outils de Google au sein d’Android, au lieu de laisser à chaque partenaire le choix des logiciels préinstallés, empêche de nouveaux entrants d’intégrer l’écosystème de façon pérenne.

Le fait que Google impose l’installation de ses applications au sein des smartphones « certifiés » est un secret de polichinelle. Tout le monde le sait. L’idée est d’ailleurs simple : si un constructeur veut faire profiter ses terminaux du Play Store, il y a certaines conditions, notamment l’installation d’un dossier sur l’écran d’accueil d’Android avec sa suite applicative. Rien n’oblige les constructeurs à vouloir le Play Store. En Chine, la boutique est même indisponible. Seulement, dans un monde où le succès d’un téléphone dépend des applications qui y sont disponibles, il est évident que le Play Store joue un rôle déterminant..
Le #1896948
Morpheus005 a écrit :

Ce sont deux écoles de pensée différentes....

la commission s’intéresse maintenant aux contrats qui ont été signés entre les différents partis. Plus précisément, elle cherche à savoir si le fait d’imposer les outils de Google au sein d’Android, au lieu de laisser à chaque partenaire le choix des logiciels préinstallés, empêche de nouveaux entrants d’intégrer l’écosystème de façon pérenne.

Le fait que Google impose l’installation de ses applications au sein des smartphones « certifiés » est un secret de polichinelle. Tout le monde le sait. L’idée est d’ailleurs simple : si un constructeur veut faire profiter ses terminaux du Play Store, il y a certaines conditions, notamment l’installation d’un dossier sur l’écran d’accueil d’Android avec sa suite applicative. Rien n’oblige les constructeurs à vouloir le Play Store. En Chine, la boutique est même indisponible. Seulement, dans un monde où le succès d’un téléphone dépend des applications qui y sont disponibles, il est évident que le Play Store joue un rôle déterminant..


Surtout: "Rien n’oblige les constructeurs à vouloir le Play Store."
Tout oblige.

Quand une application est plébiscité.. c'est direction le PlayStore (à de rares occasions tu as celui d'Amazon).
Quand une application a un système de micro-transaction.. c'est direction le PlayStore.

J'ignore si c'est une volonté poussée par Google ou pour alléger les éditeurs mais plus on avance plus les applications sont dépendantes du PlayStore.
Si il y a quelques années rien ne forçait effectivement (et encore.. c'est histoire d'aller dans ton sens car il a toujours été incontournable en un sens).. ce n'est plus le cas.

L'exemple de la Chine étant hors de propos dans le sens où si le PlayStore n'existe pas, les AppStore alternatifs sont sûrement rempli des applications qui sont sur le PlayStore WW. Tant que leur utilisation est reconnue légale par les lois en vigeurs.
Le #1896950
LGdotfr a écrit :

Ulysse2K a écrit :

LGdotfr a écrit :

Morpheus005 a écrit :

Le mois dernier, la Commission européenne avait également accusé Google d'abus de position dominante sur son système d'exploitation Android qui équipe 80% des smartphones dans le monde.

Je ne comprends pas ou est le mal??? .......Etre meilleur est condamnable?


Il me semblait que tu étais sur le fil de l'actualité en question pourtant.

Pour résumé et m'en tenir au résumé:
Si Google veut forcer ses propres services sur ses appareils qu'il vend en marque blanche à son nom: aucun problème.
Le problème c'est Google qui force les constructeurs à mettre en avant ses services pour obtenir des accès au PlayStore que, je le rappelle, Google peut très bien couper à volonté (chose qu'il n'a pas encore fait jusqu'à présent) cet accès aux appareils où le PlayStore serait installé par défaut et le constructeur n'aurait pas signé avec Google qui implique PlayStore = Google Search et d'autres applications Google installés par défaut.

C'est ça le problème, pas qu'Android soit le plus présent, c'est la manière dont sont imposés aux constructeurs qui pourraient vouloir mettre un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres.

En gros, c'est le reproche du dossier d'abus sur Android.
Si les constructeurs sont libres de proposer ce qu'ils veulent sur les mobiles équipés d'Android.. il n'y aurait pas de problème ni d'abus (en apparence).


"un autre moteur de recherche par défaut voire ne pas installer par défaut certaines applications de Google pour en mettre d'autres." ... Je suis d'accord sur ce point mais n'est-ce pas une lame à double tranchant ? Je m'explique :

Si tous les constructeurs installaient un tas d'applis plus différentes les unes des autres (mais remplissant la même fonctions), ne tomberions-nous pas dans le problème que vit GNU/Linux actuellement ? Un noyau identique pour des distros plus hétéroclites les unes des autres également. Trop de distros et un manque de standardisation freinent l'expansion de Linux car l'utilisateur néophyte s'y perd (et, à force priori, accroît celle de Windows qui propose une certaine "normalisation" des choses)

Dès lors, quelle est LA solution ? Pour ma part, la panacée n'existe pas et comme le stipule, Morpheus005, peut-on pénaliser le meilleur (entendons le leader) des OS mobile pour autant ?


Tout est sujet à ce souci.
Quand tu achètes un PC en grand surface tu peux avoir un PC qui ne garde que IE/EDGE, d'autres qui proposeront Google Chrome ou d'autres Firefox. Cela contribue t-il à rendre Windows hétéroclite ?

Je comprends ce que tu dis mais le parallèle avec Linux n'est pas forcément à propos.
Android a déjà plusieurs variantes, tu as AOSP, Android by Google, Cynanogen, FireOS, MIUI etcetc
Chacun tourne sur le socle unique du format de paquet APK et des différents AppStore (le principal étant PlayStore). Bon il y a bien quelques épines comme FireOS qui ne se laisse pas dompter facilement sur certains points.

Remplacer Chrome par Firefox ou Opera Mini ne fera rien, mettre un autre fournisseur de musique comme Spotify à la place de Google Music non plus.
S'il y a bien une lame, elle est plutôt en plastique sur ce sujet et ne ferait pas le moindre mal. Au contraire des distributions Linux qui elles ont leur propre format de paquet (=>comprendre qu'elle choisisse lequel elles prennent entre deb, rpm ou travaille à la source), leur propre système pour les installer, chacun leurs dépôts et leurs dépendances.. là oui c'est un foutoir.

Pour revenir sur le parallèle de la normalisation.. Microsoft permet aux constructeurs de modifier les choix par défaut. Microsoft sur ses appareils pousse Bing mais les autres constructeurs pousse peut-être Google et préinstalle certaines applications. Ce qui n'est pas possible avec l'OS de Microsoft c'est de pourrir l'UI avec des surcouches. Mais la préinstallation d'appli est bien possible. Sauf si cela a été abandonné entre temps.
Et la question avec Apple, BlackBerry et d'autres ne se pose pas. Quand l'éditeur logiciel est le constructeur ou le vendeur du matériel.. leurs choix ne sont dictés que de la politique de l'entreprise.


"Microsoft permet aux constructeurs de modifier les choix par défaut" ... Je ne suis pas de ton avis. Hormis le problème de l'UI que tu soulignes, Microsoft implémente aussi ses applications systématiquement (du navigateur en passant par le lecteur média, etc ...).

Sur un problème de Store, là aussi Microsoft implémente systématiquement son nouveau Windows Store. Et je passe outre de la manière invasive dont ils veulent imposer leur OS maintenant (hors sujet dirons-nous). De plus, tout comme Google pourrait fermer le robinet sur son Store, qu'en serait-il si Microsoft fermait l'accès à certaines fonctionnalités de son OS ? Le désastre serait encore pire. Et pourtant Microsoft n'est pas constructeur... Alors ? Deux poids deux mesures ?


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]