La fin des hotlines surtaxées est toujours plus proche

Le par  |  11 commentaire(s)
Hotline

La fin des hotlines à prix d'or semble de plus en plus proche.

HotlineIl y a peu, le secrétaire d'État à la Consommation Luc-Marie Chatel, les fournisseurs d'accès à Internet, les opérateurs de téléphonie mobile ainsi que les associations de consommateurs se sont réunis à Bercy. Il en est ressorti plusieurs mesures, dont une obligeant la facturation de la hotline au prix d'un appel local au lieu des 34 centimes d'euros habituels.

Évoquant une discrimination pour leur secteur sachant que d'autres secteurs comme l'administration ne se privent pas de faire usage des numéros surtaxés ( quelqu'un s'occupe du dossier ), les fournisseurs d'accès à Internet avaient alors décidé de se mobiliser, afin de défendre leurs intérêts. Pour eux, cette mesure pourrait se traduire par une dégradation du service d'assistance qui nécessite de l'argent pour être tenu par un effectif suffisant et compétent, ainsi qu'une éventuelle répercussion du manque à gagner sur le prix de leurs abonnements. Luc-Marie Chatel n'avait pas tardé à leur répondre en déclarant que cette mesure avait pour but de redonner confiance aux consommateurs qui se sentent souvent volés face au prix de la hotline. Il leur avait également indiqué qu'ils avaient parfaitement le droit d'augmenter leurs tarifs s'ils le souhaitaient.

Il restait ainsi à attendre l'application de la mesure et celle-ci semble de plus en plus proche. En effet, ce mercredi 28 novembre, l'Assemblée nationale a voté en faveur du projet de loi numéro 351 pour le développement de la concurrence au service du consommateur qui incluait cette mesure. Il faudra toutefois attendre l'examen par le Sénat qui aura lieu le 13 décembre pour savoir si le projet sera validé ou non.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #191671
Ha bon cela va dégrader la qualité c'est a dire? au lieu d'avoir un "technicien" sous payé d'Afrique ou d'inde qui prononce aussi bien les termes technique que ma grand mère on aura quoi? un haïtien qui parle aussi bien de l'informatique que mon arrière grand père.

Mais bon s'il souhaite taxé les abonnement qui le font plutôt sur le personne qui ne sont pas foutu de lire un manuel
Le #191675
Dégrader la qualité ca va être dur en effet...

Y'a quoi de pire qu'une personne qui parle pas français sans connaissance technique ou commerciale ?

Sinon plutôt que ce genre de loi, ils devraient sévir sur l'obligation de résultat (service payé = service du)

Ca fonctionne pas, bah rien à payer par le client.
Le #191684
curieusement se sont les FAI les plus chers du marché qui sous traitent leur hotline dans les pays etrangers ...

[quote] Il leur avait également indiqué qu'ils avaient parfaitement le droit d'augmenter leurs tarifs s'ils le souhaitaient


ca on peut compter sur eux !!!
Le #191686
C'est déjà ce que pratique France Telecom (oups, pardon, Orange).
Si un technicien doit être envoyé chez un client, et si le probleme de la ligne ne vient pas du client mais bien de France Telecom, le client ne doit rien.
On aura beau dire ce qu'on veut, France Telecom (Orange), c'est peut être un peu plus cher et ils ont peut etre un certain monopole, mais au moins, ils evitent de presser les clients comme des vaches à lait !
Le #191688
Dégrader le service des hotlines... Alors non,on ne peut pas dégrader un service payant (et cher) pénible à avoir et généralement incompétent quand on arrive à comprendre ce qu'ils demandent de faire.
Le #191689
[quote]Si un technicien doit être envoyé chez un client, et si le probleme de la ligne ne vient pas du client mais bien de France Telecom, le client ne doit rien.[/quote]
Encore heureux !! C'est bien le strict minimum. Ca s'appelle juste l'entretien du réseau et c'est déjà financé par l'abonnement
Le #191691
Je pense pas que le réel problème soit la nationalité, l'accent ou la geekitude.

Le principal problème est qu'on a jamais au bout une personne capable de régler le problème. Les pauvres gens qui subissent nos émotions n'ont aucun pouvoir de décision.
Très souvent ils font "remonter" l'information. A qui ? On ne sait pas, mais on aurait bien envie de le savoir pour ne pas perdre de temps la prochaine fois.
Le #191693
9Col, je ne parle pas, bien entendu, de l'entretien réseau, je parle d'un problème quelquonc.
Tout les FAI ne font pas ce genre de truc et je parle en connaissance de cause, j'ai fais 9tel, Club-Internet, et Free, et je suis revenu aussi vite que j'ai pu chez Orange.
Voila maintenant 1ans et demi que ma livebox tourne 24/24 et j'ai pas eu un seul soucis depuis.
Je ne suis pas pro Orange ou contre-autre, je reste tout à fait objectif.
La hotline de Orange/France-Tel est tout de même pas trop mal competente !
J'ai déjà eu affaire à eux pour des clients, et généralement je suis tombé que sur des bons.
Cela dit pour revenir dans le sujet, beaucoup de personne penses que la hotline gratuite causera du préjudice au service fournis et aux FAI parce que la hotline arrive à s'auto financer, en revanche ce qu'on ne dit pas, c'est que ce financement ne serait qu'un petit grain de sable dans la totalité du bénéfice de l'entreprise.
En gros, si les FAI ne voulaient pas tant s'en mettre en poche, nous aurions peut être une hotline de qualité avec des gens bien formé et gratuite (ce qui est un minimum pour un SAV !).
Le #191694
"en revanche ce qu'on ne dit pas, c'est que ce financement ne serait qu'un petit grain de sable dans la totalité du bénéfice de l'entreprise."
--
Normal qu'on ne le dise pas, etant donne que ca n'est pas le cas.
Le cout d'acquisition d'un abonne est enorme, et la marge par abonne est de plus en plus faible.

Actuellement, les FAI (a part orange, par ce qu'ils peuvent se le permettre, vu leur nombre d'abonnes et leur image de FAI historique) sont dans une optique de recuperation de clients, pas dans une optique de benefice maximum...
Le #191695
Bien sur que c'est le cas !
Il suffit de regarder les compte consolidé de ces entreprise.
Le bénéfice net dépasse, pour certains (hors Orange), la centaine de millions d'euros et est en constante évolution (environ 50%). Et je ne parle surtout pas du chiffre d'affaire qui risque de dépassé le milliard d'ici quelques années.
Ils ne sont absolument pas à plaindre !!
Certes, ils ré-investissent beaucoup, mais ils en garde une bonne partie dans leurs poches.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]