Huawei : en route vers la 4G LTE-A à 770 Mbps !

Le par  |  4 commentaire(s)
Logo Huawei

L'équipementier télécom Huawei indique avoir réalisé une expérimentation 4G LTE-A permettant d'atteindre des débits descendants de 770 Mbps grâce à la combinaison de plusieurs technologies.

La technologie réseau 4G LTE permet de faire un bond dans les débits par rapport à la 3G / 3G+ en étant capable d'atteindre les 100 Mbps en liaison descendantes et 50 Mbps en liaison montante, en plus de caractéristiques dans son infrastructure qui la rapprochent des réseaux tout-IP, ne faisant (presque) plus la distinction entre réseau fixe et réseau mobile.

Mais sa cousine LTE-Advanced promet des débits encore plus élevés grâce à l'intégration de fonctionnalités supplémentaires comme l'agrégation de porteuses, ce qui l'amène à représenter plus fidèlement la "vraie" 4G censée proposer 1 Gbps en débit mobile.

Un premier réseau LTE-A a été lancé en Corée du Sud chez l'opérateur SK Telecom tandis que les premiers terminaux ont été annoncés, notamment avec le Samsung Galaxy S4 LTE-A mais il n'offre encore que des débits de 150 Mbps.

Huawei logoL'équipementier télécom chinois Huawei fait partie des acteurs très impliqués dans le développement de la technologie, ce qui lui permettra ensuite de vendre ses équipements aux opérateurs. Il a annoncé avoir mené une expérimentation au Japon en août qui a permis de tester un réseau les débits d'un réseau LTE-A jusqu'à 770 Mbps en passant par la bande 3,5 GHz.

C'est avec l'opérateur japonais Softbank que le test a été mené, sous l'oeil aussi de représentants de l'opérateur China Mobile qui se lancera dès l'an prochain dans la 4G en Chine avec la norme TD-LTE. C'est d'ailleurs cette version de LTE qui a été testée (l'autre étant le FDD-LTE, privilégié en Europe, mais les deux variations présentent des passerelles) sur un réseau pré-commercial  installé dans le district à forte densité urbaine de Ginza, à Tokyo.

L'expérimentation a permis d'obtenir des pics à 770 Mbps et des débits moyens de 500 Mbps en liaison descendante grâce à l'utilisation de différentes technologies, de l'agrégation de porteuses à la coordination du flux en multi-point (plusieurs antennes alimentant un même flux) en passant par le Cloud Baseband.

Softbank a aussi fait la démosnstration d'une agrégation de pas moins de cinq bandes (soit 100 MHz de bande passante) pour le TDD-LTE en 3,5 GHz qui est capable d'atteindre un débit global de 1,2 Gbps. Les fréquences entre 3,4 et 3,6 GHz devant être distribuées au Japon d'ici 2015 pour des services 4G, Huawei a bon espoir d'y trouver des débouchés.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1480222

Pour ceux qui sont perdu
770 Mbps = 96 Mo/s
Le #1480362
Huawei numéro 1 d'ici 2 ans, on parie

Le #1480512
C'est bien joli tout ça, mais le problème ne se situe pas dans les débits théoriques mais plutôt dans les débits pratiques. Il serait bien plus intéressant de développer des technologies ayant une meilleure portée, même à "seulement" 10Mbps. Parce que même à Paris et quand la connexion est étiquetée "H+", en vrai on se traîne bien souvent à même pas 512 kbps...
Le #1481072
Quant on voit qu'on ne dépasse pas 1 à 2 Mo, pas demain que l'on se servira de ces téléphones ! Du pipeau...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]