Microprocesseurs : Intel sous le feu d'une enquête de la FTC

Le par  |  0 commentaire(s)
Intel Nehalem logo pro

On se souvient de l'amende record de la Commission européenne contre Intel pour monopole dans la vente de microprocesseurs. La FTC américaine vient de lancer une procédure pour les mêmes motifs : pratiques commerciales abusives de nature à empêcher le jeu de la libre concurrence.

FTC logoL'annonce de l'amende de plus de 1 milliard d'euros infligée en mai par la Commission européenne à Intel pour sanctionner des pratiques commerciales de nature à étouffer la concurrence dans la vente de microprocesseurs avait fait pousser de hauts cris outre-Atlantique, estimant que la commission antitrust européenne n'avait rien compris à la dure réalité du commerce, au point qu'elle avait dû justifier sa décision par la publication de documents accablants.

C'est pourtant une procédure très similaire qui est lancée aujourd'hui par la FTC ( Federal Trade Commission ) aux Etats-Unis, pour situation de monopole depuis une décennie, par des pratiques ayant muselé la concurrence et renforcé sa position dominante.

L'organisme américain estime que le fondeur américain a mené une stratégie conduisant à écarter ses rivaux dans les microprocesseurs en leur bloquant l'accès au marché, conduisant à réduire le choix et à ralentir les possibilités d'innovation pour les clients.


Intel mauvais joueur ?
Intel nouveau logo 2006La FTC accuse Intel d'avoir systématiquement bloqué les produits concurrents meilleurs que les siens et capables de menacer sa situation de monopole ( Intel détient plus de 80% du marché ) par des stratégies marketing enferrant les clients ( les fabricants d'ordinateurs utilisant les chipsets dans leurs gammes d'ordinateurs ) dans des contrats ne leur permettant pas de se fournir ailleurs.

Des acteurs comme Dell, Hewlett-Packard ( HP ) ou IBM n'ont pas pu accéder à des produits autres que ceux d' Intel à cause de systèmes de ristournes, voire par des menaces de rupture de fourniture. D'autre part, Intel a modifié de façon discrète son compileur de manière à dégrader les performances des processeurs concurrents pour mieux vanter les mérites de ses propres produits, sans préciser que les différences observées étaient d'abord dues à ces bidouilles.

La principale victime de ces manoeuvres est bien sûr AMD, mais Intel n'aurait pas été non plus fair play sur le segment des GPU ( processeurs graphiques ) et cette fois, c'est Nvidia qui a été particulièrement visé. La FTC laisse entendre que des pratiques similaires ont été menées pour prendre l'avantage dans la guerre CPU vs GPU.

Au regard de tous ces éléments, la FTC lance donc une procédure et demande l'arrêt des pratiques abusives d' Intel ainsi que de toute pratique de nature à manipuler les prix et perturber le jeu de la libre concurrence, sur le terrain des CPU comme des GPU.

Le fondeur américain va donc maintenant devoir justifier ses pratiques et tenter de prouver sa bonne foi. Le verdict rendu en Europe suggère que la tâche sera plus qu'ardue.

MàJ : Intel réagit en rejetant les accusations de la FTC et en s'affirmant au contraire comme un champion de l'innovation et de la baisse des prix, qui évolue plus rapidement sur ce secteur que dans bien d'autres.

Le fondeur accuse la FTC de vouloir imposer de nouvelles règles de conduite au lieu de défendre celles qui existent, ce qui se fera au détriment des consommateurs. Il précise également avoir mené d'importantes négociations sur ces questions avec les divers intervenants ( Intel a versé 1,25 milliard de dollars à AMD pour mettre fin à leurs querelles ) mais n'a jamais trouvé de terrain d'entente avec la FTC.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]