NAND 3D : Intel et Micron préparent l'arrivée des SSD 2,5" de 10 Teraoctets

Le par  |  10 commentaire(s)
NAND 3D Intel Micron

Les groupes Intel et Micron annoncent une nouvelle technologie de mémoire NAND 3D qui va permettre d'accroître encore les capacités de stockage des disques SSD.

Pour répondre aux besoins grandissants en espaces de stockage dans les équipements informatiques, il faut des technologies permettant d'accroître la densité de stockage des modules mémoire. Tout en continuant de travailler sur la finesse de gravure, l'une des solutions possibles consiste à empiler les composants mémoire pour réduire l'espace requis sur la carte mère.

NAND 3D Intel Micron Les groupes Intel et Micron viennent d'annoncer la disponibilité d'une telle solution pour la mémoire flash avec de la NAND 3D qui pourra bientôt équiper des disques SSD et remplacer la NAND planaire qui arrive par ailleurs aux limites techniques de ses possibilités.

La NAND 3D est donc un palliatif pour permettre de continuer à faire progresser les capacités de stockage et accélérer la démocratisation du stockage flash dans les appareils informatiques.

Si la NAND 3D existe déjà sur le marché, notamment chez Samsung, Intel et Micron font appel pour la première fois à une technologie de cellule à grille flottante, qui permet "d'offrir une performance supérieure, et d'améliorer la qualité et la fiabilité globales", précise le communiqué.

Ici, la NAND 3D empile des cellules mémoire flash sur 32 couches, permettant de créer de la NAND MLC de 256 Go ou de la NAND TLC de 384 Go. Cette nouvelle mémoire flash devrait permettre de créer des disques SSD compacts possédant des capacités de stockage jusqu'à 3,5 To et des disques SSD 2,5 pouces atteignant des capacités de plus de 10 To.

NAND 3D die  Intel Micron

Intel et Micron annoncent que des échantillons de la mémoire NAND 3D MLC 256 Go sont déjà entre les mains de plusieurs partenaires, tandis que ceux de mémoire NAND 3D TLC 384 Go commenceront à être proposés durant le printemps 2015.

Les modules mémoire NAND 3D sont dans déjà entrés dans un cycle de pré-production industrielle, la production de masse devant démarrer durant le dernier trimestre 2015. Les premiers produits commerciaux embarquant de la NAND 3D signée Intel / Micron seront disponibles durant 2016.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1837898
Le plus beau dans tout ça, c'est qu'ils vont garantir 3000 cycles de réécriture dans un premier temps et pourraient espérer à terme arriver à 10.000. Déjà qu'il était très difficile d'user un SSD contemporain, là le problème sera définitivement réglé au vu des capacités.

(http://www.anandtech.com/show/9114/intelmicron-share-additional-details-of-their-3d-nand)
Le #1837900
je me suis toujours demandé pourquoi il construisaient pas des ssd de la taille des HDD?

Je suis sur qu ils pourraient faire de gros stockage en raid direct
Le #1837902
Au hasard, le prix ?
Les coûts de prod finiront bien par chuter mais je n'ose pas imaginer le coût d'un SSD actuel qui remplirait entièrement le volume d'un 3.5". La dissipation de chaleur finirait peut être aussi par poser des problèmes qui n'existent pas avec quelques puces en 2.5".
Le #1837903
Truffor a écrit :

Au hasard, le prix ?
Les coûts de prod finiront bien par chuter mais je n'ose pas imaginer le coût d'un SSD actuel qui remplirait entièrement le volume d'un 3.5". La dissipation de chaleur finirait peut être aussi par poser des problèmes qui n'existent pas avec quelques puces en 2.5".


Un disque dur 5,25 pouces en SSD ...
Le #1837911
Ca sent bon tout cela; je m'en reserve un !

Mais attendre 2016....diantre.
Le #1837918
Il est temps de se débarrasser des disques durs. Vivement.
Le #1837940
Truffor a écrit :

Au hasard, le prix ?
Les coûts de prod finiront bien par chuter mais je n'ose pas imaginer le coût d'un SSD actuel qui remplirait entièrement le volume d'un 3.5". La dissipation de chaleur finirait peut être aussi par poser des problèmes qui n'existent pas avec quelques puces en 2.5".


j'ai pas dis de rentrer le tout avec un chausse pied...
Le #1837941
JCDentonMale a écrit :

Il est temps de se débarrasser des disques durs. Vivement.


Ouai t'as raison ... tout en mémoire vive !!!
Le #1837942
Truffor a écrit :

Le plus beau dans tout ça, c'est qu'ils vont garantir 3000 cycles de réécriture dans un premier temps et pourraient espérer à terme arriver à 10.000. Déjà qu'il était très difficile d'user un SSD contemporain, là le problème sera définitivement réglé au vu des capacités.

(http://www.anandtech.com/show/9114/intelmicron-share-additional-details-of-their-3d-nand)


Ce n'est pas la capacité qui détermine le nombre de cycles d'écriture mais la technologie et la finesse de gravure.
TLC : 1000 cycles
MLC : 3000 cycles
SLC : 100 000 cycles

Après c'est vrai qu'à usage constant, plus un SSD est volumineux et moins on utilisera mécaniquement les même secteurs donc plus la longévité sera grande.

Plus les puces sont gravées finement, plus le nombre de cycles est faible. Par chance, les puces 3D sont gravée grossièrement en 40nm donc très endurantes là ou les puces 2D sont gravées en 16nm et donc peu endurantes. Bref, que du bon pour l'avenir
Le #1837947
On comprend pourquoi les fabriquants de disque dur commencent à se sortir les doigts du cul après des années d'entente défavorable au consommateur. Mais j'ai peur qu'ils ne s'y prennent trop tard. Leurs magouilles leur auront sans doute été fatales. Je doute qu'il reste des fabriquants de DD en 2020. Sauf s'ils ont une technologie révolutionnaire sous la main pour aller vers les 100 To de façon hyper fiable.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]