Montres connectées : un modèle économique encore très fragile

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Re/code
montre connectée LG

Les montres connectées sont vues comme un relais de croissance possible au segment des smartphones mais comme souvent, il y aura beaucoup d'appelés et peu d'élus, prédit une étude Jackdaw Research.

Jusqu'à quel point investir dans un segment dont rien ne dit qu'il finira par décoller et remplir ses promesses ? C'est la question que pose une étude Jackdaw Research à propos du jeune segment des montres connectées.

LG G Watch Les montres connectées attirent fortement les fabricants de smartphones qui y voient la possibilité de créer des accessoires pour soutenir les ventes de smartphones qui arrivent à saturation sur les marchés établis mais les niveaux d'investissement requis pourraient bien se faire à fonds perdus pour la plupart des acteurs s'engageant dans cette voie, prédit l'étude.

Car les contraintes techniques sont encore trop fortes pour satisfaire tous les usages rêvés par les fabricants et l'autonomie est beaucoup trop juste pour faire des montres connectées autre chose que des gadgets.

Même les efforts de cohésion comme l'environnement Android Wear proposé par Google ne trouvent pas grâce aux yeux de l'analyste Jan Dawson qui indique dans son rapport que "le marché actuel n'a tout simplement pas assez de place pour plus de fabricants s'intéressant à la même fenêtre étroite d'opportunités".

Moto 360  Et de conseiller aux fabricants pas encore lancés dans la course aux montres connectées d'en rester à distance, tandis que ceux déjà engagés feraient bien de réfléchir à deux fois à leurs investissements : "il est improbable que plus d'un ou deux petits fabricants parviennent à générer un modèle économique viable à partir des montres connectées face aux géants comme Samsung et peut-être bientôt Apple", souligne-t-il.

Il reste qu'il est difficile pour les fabricants de ne pas se lancer dans les montres connectées sans risquer de passer pour des sociétés en arrière de la vague technologique et que comme tout nouveau marché, celui-ci va connaître sa phase d'effervescence avant une consolidation autour de quelques acteurs majeurs. Il reste à voir si le marché ne s'auto-détruira pas avant, faute de demande réelle ou d'offre suffisamment alléchante.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]