Liquavista : vers des écrans mobiles par électromouillage

Le par  |  0 commentaire(s)
Liquavista logo

La société hollandaise Liquavista vient d'obtenir 8 millions d'euros de la part de fonds d'investissement, ce qui va lui permettre de se lancer dans la production de masse d'écrans d'un nouveau genre reposant sur une technique d'électromouillage.

Liquavista logoOn a beaucoup parlé ces derniers mois des avantages des affichages de type e-paper, ou papier électronique, et dont les premières applications, en tant que lecteurs d'ebook ou de téléphones portables, semblent être très prometteuses.

Mais il existe une autre technologie qui pourrait également révolutionner les affichages, c'est celle de l'électromouillage. Une société hollandaise, Liquavista, que nous avons déjà évoquée en 2006, travaille sur la question et a développé une technique brevetée baptisée ColorMatch et reposant sur une architecture dite HEOS ( High Efficiency Optical System ).

Selon Hermann Hauser, membre du conseil d'administration de Liquavista et directeur d' Amadeus, l'un des fonds d'investissement qui a apporté du capital, la technologie d'électromouillage de Liquavista possède les ingrédients pour révolutionner l'industrie de l'affichage par la simplicité de son procédé, son coût moins élevé et ses performances supérieures.

Liquavista écran huile-eau Liquavista 01


Des écrans plus colorés et lisibles même en fort ensoleillement
Pour Rob Rosenberg, également membre du conseil d'administration et représentant du fonds New Venture Partners, " la technologie est particulièrement adaptée pour les affichages d'appareils mobiles, pour lesquels les utilisateurs veulent une bonne autonomie et une lisibilité même en plein jour. Nous sommes sûrs que les consommateurs sont prêts à utiliser des services mobiles payants s'ils n'ont pas à s'inquiéter de ces facteurs, ce qui serait bénéfique aux fournisseurs de services et aux opérateurs de réseaux. "

Liquavista 02 Liquavista 03

ColorMatch offre en effet deux fois plus de luminosité qu'un affichage LCD conventionnel et offre des possibilités très large en matière de personnalisation de la couleur, de la forme et de la taille des pixels ou segments actifs, permettant de créer des produits de façon beaucoup plus créative.

D'autre part, cette technique, comme l'e-paper, ne nécessite pas de rétroéclairage, ce qui lui permet d'être peu gourmande en énergie, un point essentiel pour les appareils mobiles.

D'autre part, les procédés de fabrication reposent sur ceux des écrans LCD, ce qui n'oblige pas à modifier toutes les installations et permet de lancer une production en volume très rapidement. Le premier centre sera installé en Chine et complétera le dispositif présent à Eindhoven, en Hollande. Les 8 millions d'euros obtenus des fonds d'investissement vont permettre de passer à cette phase industrielle dès 2008.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]