Fermeture de MegaUpload : Sarkozy satisfait

Le par  |  13 commentaire(s)
AnonOps-megaupload

Le président de la République salue la fermeture de MegaUpload.

La fermeture de MegaUpload par les autorités américaines provoque de très nombreuses réactions et interrogations. Le site - et les sites du groupe Mega - ont été déconnectés de la Toile et ne sont plus accessibles de par le monde.

Cette fermeture aura un impact sur plusieurs sites qui gravitaient autour de MegaVideo pour proposer du contenu que ce dernier hébergeait. Du contenu bien souvent illicite dans lequel puisait par exemple largement AlloStreaming.

La conséquence la plus édifiante reste néanmoins la perte de contenus parfaitement licites mis en ligne par des utilisateurs qui ont fait confiance à MegaUpload. L'acte d'accusation est en tout cas plutôt cinglant pour les responsables de MegaUpload qui auraient rémunérés certains uploaders pour la mise en ligne de fichiers illicites.

AnonOps-megauploadLes demandes de retraits par des ayants droit auraient été à géométrie variable avec la suppression de liens mais pas forcément des contenus litigieux eux-mêmes. Le commerce lié à MegaUpload aurait par ailleurs été particulièrement lucratif ( accusations de blanchiment d'argent ) pour plusieurs responsables qui auraient agi en toute connaissance de cause vis-à-vis des fichiers violant les droits d'auteur.

Il est probable que pour les ayants droit, le cas MegaUpload sera présenté comme une grande victoire, même si d'autres sites pour le moment moins populaires sont déjà sur les rangs pour prendre la relève.

Dans un communiqué de l'Elysée transmis à l'AFP, Nicolas Sarkozy a salué la fermeture de MegaUpload. Le président français de la République a déclaré :

" La lutte contre les sites de téléchargement direct ou de streaming illégaux, qui fondent leur modèle commercial sur le piratage des œuvres, constitue une impérieuse nécessité pour la préservation de la diversité culturelle et le renouvellement de la création. [...] Le moment est donc venu d'une collaboration judiciaire et policière active entre États pour porter un coup d'arrêt à leur développement. "

Fin 2011, Nicolas Sarkozy avait dans sa ligne de mire le streaming illégal et le téléchargement direct de contenus illicites. D'ici la fin de ce premier trimestre 2012, l'Hadopi doit apporter des réponses à ce sujet.

L'Electronic Frontier Foundation, qui défend la liberté d'expression et les droits numériques en ligne, parle toutefois d'un " précédent terrifiant " avec MegaUpload :  " si les États-Unis peuvent arrêter un citoyen allemand en Nouvelle-Zélande ( ndlr : le fondateur de MegaUpload ) pour des accusations de violation de droits d'auteur, que se passera-t-il ensuite ? "

Le Parti Pirate se dit stupéfait, considérant que MegaUpload avait mis en place et utilisait " activement une procédure de retrait de liens d'œuvres couvertes par le droit d'auteur ".

" Au lieu de doter l'industrie du droit d'auteur de toujours plus de moyens répressifs, et de traiter comme un réseau de mafieux toute plateforme qui génère du profit en diffusant des œuvres, il faudrait mettre en place un mécanisme simple et équitable pour que les auteurs et les artistes tirent profit de la diffusion commerciale de leurs œuvres "

, souligne Maxime Rouquet, coprésident du Parti Pirate.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #892281
En toute neutralité du point de vue, n'est-ce pas: http://bit.ly/wZhxDp
Le #892291
Après la mousse, la question de la possibilité du maintient d'une activité hightech aux USA va être inévitablement sur la table. Il n'y a pas (encore) d'agence de notations pour noter la capacité d'un état a avoir un avenir, mais la note des USA serait dégradé de plusieurs crans. La note de la France étant pratiquement au plancher, la réaction présidentielle est juste stupide (as usual).
Le #892331
Comment se couler tout seul,pour être bien vu de quelques artistes ou industriels il va perdre les voix de beaucoup d'internautes sauf si ceux ci ne sont pas inscrit sur les listes électorales
Le #892351
ca a toujours été le cas de se mettre du côté de ceux qui font du fric...

mais n'oublions pas que une personne qui télécharge ne cause pas de manque a gagner.
Vous croyez vraiment qu'un fou de DIVX achèterait vraiment les je ne sais combien de gigas qu'il regarde ??? ou irait au cinéma à 12€ la place avec sa femme et ses 3 gosses ???

On oubli vite les milliers d'abonnement premium payés, tous les fichiers légaux hébergés perdus (pas pour tout le monde hein...), tout le matériel, et locations de locaux, les salaires que payait megaupload, ça faisait tourner le commerce des US ! mais dans les mauvaises poches...
Le #892371
Il reste à avoir de vraies procédures légales et publiques autour de tout ça :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/...adopi-etc/
Et un petit dessin animé (92/93) :
http://iiscn.wordpress.com/2012/01/...urrier-10/

Et puis surtout il faut ça :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/...que-draft/

Le #892501
La mauvaise foi est reine dans vos commentaires. Le profil du "fou de Divx" ce n'est certainement pas le bon père de famille avec 3 enfants. Mais plus le post ado dont les rentrées d'argent sont fortement aléatoires et irrégulières. Et une place de ciné, plein tarif c'est 9,90€, pas 12. Il est rare que les enfants payent plein tarifs et de nombreuses personnes profitent de réduction via carte d'abonnement ou subvention d'un CE par exemple.
Tous les internautes ne sont pas des forcenés du téléchargement, c'est même une petite minorité, alors la perte de voix de ces électeurs là qui de toute façon sont déjà acquis aux utopies gauchistes, je pense que Sarko s'en contre-fout et qu'il a bien raison !
Bien sûr, la culture est chère mais le téléchargement illégal est un délit. Point barre. Ca ne me plait plus qu'à vous, et je suis le premier à utiliser les trackers, mais le jour où je reçois mon petit mail de l'Hadopi et ben j’arrête, c'est aussi simple que ça. De toute façon, j'ai tellement de fichiers téléchargés à voir ou à écouter que je suis tranquille pour quelques années.
Le #892701
@altjeos : arrête de faire le type genre "parlons enfin de la bonne nourriture saine, j'ai vu une émission télé hier". Ici, la défense de la culture et des "droits" des prétendus "ayant-droits" est un alibi, un paravent. "On" s'empresse de faire voter des lois qui servent une minorité de chacals (au passage il faut souligner la quantité de pognon douteux que brasse leur activité ) et tu expliques que cela justifie le vote de lois permettant de mettre l'internet en coupe réglée ? Car c'est bien ainsi que notre crétin de prez voit la chose. Ces lois défendent un mode de vie qui nous envoie dans le mur. La question a déjà été présentée maintes fois, alors, google est ton ami.

Quant au "vote sarko", tu te trompes. J'ai voté pour lui, et si je revenais en arrière je referais pareil (car l'autre candidature aurait été encore pire). Mais en 2012, je ne voterai ni pour lui ni pour les députés aux législatives qui auront voté aucune loi Lopssi ou Hadopi. Tous ces minables sans imagination doivent dégager.
Le #892741
Mon vote est tout tracé pour 2012, à bas la sarkosysme, à bas la dictature, vive le partage, vive le social. La roue tourne les amis, ne crachez pas dans la soupe. Vous ou vos enfants en auront peut être besoin demain. Personne n'est à l'abri d'une chute. Votez en votre a^me et conscience mais ne venez pas pleurer demain. On vous aura prévenu.
Le #892831
Je ne suis pas juriste et ne connais pas le détail des lois actuelles.
Cependant cette affaire megaupload montre quand même que :
- rappel du fait que quoi qu'on en dise, il y a toujours des centres dans le piratage, et des personnes physiques et morales (officielles ou pas) derrière ces centres, et par exemple que TPB ait changé son format et techno de liens récemment ne retire rien au fait que cela reste un centre de piratage.
- de là il devrait être possible de dissocier la définition et procédures associées, d'un point de vue juridique d'une part, et technique de l'autre.
- il est essentiel que ces procédures soient effectivement avant tout juridiques et pas simples opérations de police (et que le fait d'essayer d'utiliser un "centre" pour lequel une décision de blocage a été prise, ramène d'une manière ou d'une autre un message avec lien/référence de cette décision)
- Rappelons encore une fois que le blocage des centres permettrait de sortir de la direction délirante monitoring flux utilisateurs à tout va d'hadopi :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/...adopi-etc/
(monitoring par ailleurs très facile à contourner, ce qui n'est pas par définition le cas des blocages de centres)
Et puis l'important serait quand même de comprendre qu'un nouveau rôle est nécessaire pour un environnement de publication ne se résumant pas à deux ou trois monstres :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/...que-draft/
Que quasiment tout est déjà là, et que se rôle (et organisations associées), est exactement le même que celui nécessaire pour la problématique "identité sur le net" :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/...aise-idee/
problématique où rappelons le, l'usage d'un identifiant unique par utilisateur entre acteurs n'est absolument pas nécessaire, et cette direction devrait être à tout pris évitée (et là encore tout quasiment déjà là.

lejournaldepersonne Hors ligne Senior 423 points
Le #892851
Vous croyez y être, mais vous n’y êtes pas. Vous ne croyez pas y être, mais si, vous y êtes.
Internet est le lieu de toutes les médisances, nuisances et vengeances en tous genres.
A l’heure du numérique, les pendules juridiques n’indiquent toujours pas la même heure.
Décalage qui peut vous couter très cher, si vous vous baladez en étant persuadé qu’il n’y a aucune raison pour que quelqu’un vous plante un couteau dans le dos…
C’est pourtant ce qui arrive tous les jours sous nos yeux parce que les visages sont masqués et les messages non signés.
Tout est virtuel, à part les larmes ou le sang, qu’ils font couler…
Vous pouvez toujours faire appel à des nettoyeurs sur le web, qui peuvent riposter en menaçant, en noyant ou en étouffant vos plus proches ennemis.
Mais le plus court chemin reste : la bombe ou la tombe ?

http://www.lejournaldepersonne.com/...nternet-2/
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]