Microsoft et noyau Linux : Red Hat applaudit la contribution

Le par  |  0 commentaire(s)
Red Hat Logo

Tout aussi historique que la contribution de Microsoft au noyau Linux, Red Hat s'incline presque devant l'initiative de la firme de Redmond. L'éditeur de solutions open source pour les entreprises n'est toutefois pas complètement satisfait et serein.

Red Hat LogoEn début de semaine, Microsoft a annoncé sa contribution au noyau Linux avec 20 000 lignes de code publiées sous licence GPLv2. Trois pilotes de périphériques concernés et relatifs à la gestion de stockage SCSI, IDE, la gestion du protocole réseau Ethernet. Ces pilotes vont permettre à n'importe quel système Linux d'être exécuté en tant que machine virtuelle sous gouverne de l'hyperviseur Hyper-V présent dans Windows Server 2008.

Red Hat annonce accueillir avec " enthousiasme " cette contribution de Microsoft, et parle d'une interopérabilité qui bénéficiera certes à Microsoft et à ses clients disposant d'un parc informatique hétérogène, mais aussi aux utilisateurs Linux en fournissant " plus de choix et de flexibilité ". Une initiative Microsoft avec des éléments " gagnant-gagnant " selon l'éditeur Linux.

De telles déclarations de Red Hat à l'égard de Microsoft sont rares. On se souviendra notamment que Red Hat avait été l'une des sociétés les plus critiques vis-à-vis de l'accord de licence croisé signé en novembre 2006 entre Microsoft et Novell.

Si Red Hat espère que Microsoft devienne un jour un " membre de confiance de la communauté open source ", cette confiance est encore loin d'être acquise. Difficile d'oublier qu'un jour Microsoft a qualifié Linux d'axe du mal, et pour Red Hat la question polémique des brevets logiciels mérite aussi un geste de la part du chantre du logiciel propriétaire.

" Les menaces en matière de brevets logiciels sont inconciliables avec les normes et les valeurs qui constituent le cœur de Linux. Pour gagner le respect et la confiance de la communauté Linux, Microsoft devrait rejeter sans équivoque de tels comportements et prendre l'engagement que ses brevets ne seront jamais utilisés contre Linux, les développeurs de logiciels libres et les utilisateurs "

, a déclaré Red Hat.

Une polémique sur les brevets logiciels qui a récemment été ravivée avec le cas TomTom, tandis que la Free Software Foundation se montre très vigilante dans l'affaire Mono et C# malgré les quelques assurances apportées par Microsoft.

 

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]