Actualité GNT : ce que vous avez peut-être manqué

Le par  |  0 commentaire(s)
Logo résumé actualité

Très haut débit dans les écoles, Arnaud Montebourg en chevalier blanc et impôts remboursés… Comme chaque lundi, redécouvrez les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente et que vous avez peut-être manqués.

Cette semaine, le patron du réseau social Facebook a été convoqué par la justice iranienne pour des plaintes relatives à la vie privée, tandis que Spotify a subi une intrusion informatique.

Chez nous, 9 000 établissements scolaires vont accéder au très haut débit et Arnaud Montebourg joue les chevaliers blancs.

Aussi d’actualité, un e-mail qui promet le remboursement d’un trop-perçu par les impôts et qui est bien évidemment un faux.

Sur ce, bonne lecture et bon début de semaine sur GNT.


Le très haut débit arrive dans les écoles : voilà une bonne nouvelle pour les écoles françaises. Lors d'un déplacement sous le signe de l'école à l'ère numérique, le ministre de l'Éducation nationale Benoît Hamon a annoncé l'arrivée du très haut débit dans 9 000 établissements dès la rentrée de septembre 2014.


Le patron de Facebook convoqué devant la justice : l'affaire a de quoi faire sourire, mais se révèle pourtant tout à fait sérieuse. Mark Zuckerberg, le créateur et patron de Facebook, est convoqué devant la justice iranienne suite à des plaintes d'utilisateurs rapportant à la vie privée et au traitement des données.

Spotify victime d'une intrusion informatique : après la plate-forme d’enchères en ligne eBay, c'est le fournisseur de streaming musical Spotify qui a subi une intrusion. La société s’est voulue rassurante, indiquant un fait sans conséquence.



Arnaud Montebourg en chevalier blanc : le ministre de l'Économie Arnaud Montebourg enfile son costume de chevalier blanc pour défendre les intérêts des groupes hôteliers face aux géants de la réservation en ligne tels que Booking. Il s’agit de rétablir un juste équilibre entre les acteurs.


Impôts remboursés : les cybercriminels sont prêts à tout pour accéder aux données de leurs victimes. Une nouvelle campagne de phishing vient d'être révélée par la direction générale des Finances publiques. L’e-mail annonce aux internautes un trop-perçu de 120,80 euros qui doit leur être remboursé par l’administration.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]