Actualité GNT : ce que vous avez peut-être manqué

Le par  |  0 commentaire(s)
Logo résumé actualité

Panne pour WhatsApp, suicide de Bouygues Télécom et recommandations de la CNIL… Comme chaque lundi, redécouvrez les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente et que vous avez peut-être manqués.

La semaine dernière, on parlait d’une cabine d’essayage virtuelle sur eBay et les millions d'utilisateurs de WhatsApp subissaient une grosse panne.

Chez nous, Bouygues Télécom lançait son offre de rupture dans l'Internet fixe vue comme un suicide par certains, SFR était condamné à indemniser Orange et la CNIL publiait des recommandations pour la fraude à la carte bancaire.

Sur ce, bonne lecture et bon début de semaine sur GNT.

Grosse panne pour WhatsApp : quelques jours après son onéreux rachat par Facebook, le service de messagerie mobile aux 450 millions d’utilisateurs a refait parler de lui pour une panne mondiale de plus de trois heures.


Une cabine d'essayage virtuelle sur eBay : alors que le commerce en ligne gagne progressivement du terrain sur les boutiques physiques, les sites d'e-commerce rivalisent d'idées pour attirer les consommateurs. Et dans le domaine, eBay pourrait prochainement avoir un peu d'avance en s'offrant une cabine d'essayage virtuelle.


Nouvelles recommandations de la CNIL : la CNIL publie de nouvelles recommandations concernant la fraude à la carte bancaire en ligne. Parmi elles : le consentement obligatoire du client pour la conservation des données bancaires et la mise en place d’une traçabilité.


Offre de rupture ou suicide ? : l'offre de rupture dévoilée la semaine dernière par l'opérateur Bouygues Télécom, à savoir du tripleplay pour 19,99 euros, s'apparente à un suicide selon les observateurs.


SFR condamné : SFR a été condamné à indemniser Orange pour lui avoir fait subir le " coup de la panne ". L’opérateur au carré rouge aurait volontairement commandé des tuyaux plus petits que ses besoins réels, afin de réaliser non seulement des économies, mais aussi de profiter abusivement d'une clause contractuelle. Il devra verser 22 millions d’euros de dommages-intérêts.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]