Numericable-SFR : les syndicats s'inquiètent du malaise social chez les salariés

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Le Monde
SFR-logo

Les salariés de l'opérateur Numericable-SFR ne seraient pas à la fête, d'après les syndicats, avec un malaise social palpable au sein des équipes qui ne serait pas sans rappeler les heures sombres des tensions chez France Telecom / Orange.

Numericable-SFRNumericable-SFR et France Telecom, même combat en ce qui concerne le malaise social au sein des salariés ? La formule choc vient du syndicat CFE-CGC qui veut attirer l'attention de la secrétaire d'Etat au développement de l'Economie numérique Axelle Lemaire sur les difficultés de l'opérateur, toujours en phase de réorganisation.

Il n'hésite ainsi pas à faire un parallèle entre la situation difficile de France Telecom, avec des équipes poussées à bout par un train de réorganisation interne et une médiatisation des cas de suicides dans l'entreprise qui avait accéléré le départ de Didier Lombard et fait arriver Stéphane Richard aux commandes.

Sans en être encore au même point, le syndicat fait de tout de même valoir que le plan de réduction des coûts engagé par Patrick Drahi a de lourdes conséquence sociales et des effets délétères sur des équipes  "qui ont de plus en plus de mal à faire face".

Entre les démissions massives et "l'explosion des arrêts maladie", les signaux d'alerte se multiplient et conduisent le syndicat à demander au gouvernement d'organiser une médiation comme celle qui avait été proposée pour France Telecom cinq ans auparavant.

Car même si Patrick Drahi s'est engagé à maintenir les emplois jusqu'à mi-2017 dans le cadre du rapprochement entre Numericable et SFR, les nouvelles méthodes managériales dures font l'objet de critiques et génèrent une "violence sociale" qu'il s'agit de stopper.

Pour le syndicat, l'appel au gouvernement veut aussi mettre en lumière deux autres éléments : "le maintien d'une situation financière soutenable dans la durée" avec la proposition d'une interdiction de lever des emprunts pour verser des dividendes, et "la préservation de la santé des salariés, aujourd'hui menacée par une stratégie financière hasardeuse et la baisse continuelle des effectifs chez les opérateurs".

La gestion de l'opérateur est critiquée de toute part, entre sa propension à jouer les mauvais payeurs au risque de tuer ses fournisseurs, une stratégie d'investissement dans son réseau 4G qui pourrait être recadrée par l'Arcep ou les plaintes pour des manquements dans ses contrats de déploiement de fibre optique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1870006
Mauvais payeur... Pas que.

Ils ont encore tenté de prélever (avec mise en demeure s'il vous plait) un mois d'abonnement à ma tante qui ne leur doit pourtant plus rien (et pour ma mère à qui ils doivent toujours plus de 500 Euros suite à des prélèvements illégaux, toujours pas de nouvelles. Je sens bien que ça va se terminer au tribunal cette histoire).

Avec en plus leur réseau (mobile et fixe) qui part en sucette suite au méchant coup de frein (l'arrêt ?) des investissements à ce sujet...

SFR est donc la seule entreprise des télécoms à perdre des abonnés et c'est pas prêt de s'améliorer...

Maintenant, c'est vraiment bien fait pour eux... Avec leur politique interne comme externe de ces dernières années, c'est tout ce qu'ils méritent !

J'espère bien qu'au final ça finisse par coûter un max à Drahi (amendes, pertes de CA...)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]