Ovum : Nokia en retard sur les évolutions des processeurs

Le par  |  0 commentaire(s)
logo Ovum

Si le processeur mobile d'un smartphone ne fait pas tout, le cabinet Ovum note que Nokia est en décalage avec les configurations proposées actuellement, des architectures ARM Cortex-A8 à la plate-forme Qualcomm SnapDragon.

logo OvumDans son dernier rapport sur l'évolution des possibilités des smartphones sur l'année 2009, le cabinet Ovum note que la tendance générale est à la migration des processeurs d'une architecture ARM11 vers des coeurs ARM Cortex-A8 et le succès de la plate-forme SnapDragon de Qualcomm, présente sur de nombreux terminaux haut de gamme.

Cette tendance a permis de faire émerger de nouveaux usages : interfaces utilisateurs riches, fonctions multimédia avancées, jeux mobiles 3D, navigation Internet améliorée, support en fin d'année d' Adobe Flash 10...

Tout ceci améliore globalement l'expérience utilisateur mais Ovum note que Nokia s'est tenu à distance de cette évolution des processeurs. Tout en reconnaissant que la cadence du processeur ne fait pas tout, le cabinet d'études note que l'essentiel des terminaux du groupe finlandais sont restés sur une base ARM11 avec 128 Mo de RAM, jusqu'aux modèles pourtant haut de gamme Nokia N97 et N97 mini.

Nokia N900 24Seule exception notable, le Nokia N900 embarque un coeur ARM Cortex A8 sur une plate-forme matérielle TI OMAP3430 cadencée à 600 MHz avec 256 Mo de RAM ( et de la mémoire partagée ). A côté de ça, les plus grosses configurations concurrentes font appel à une plate-forme SnapDragon 1 GHz avec 448 Mo de RAM ( dans le HTC HD2 ) et la plupart des fabricants s'alignent sur des configurations proches.

Sur la question des résolutions d'écran aussi, Nokia est un cran en-dessous, hormis, une fois encore, le Nokia N900 ( 800 x 480 pixels ), tout en conservant la technologie d'écran résistive alors que de nombreux fabricants sont passés au capacitif sur ce type de produit. Ovum constate que c'est encore l'un des seuls fabricants à utiliser le form factor de type candybar / clavier numérique quand les autres sont sur des modèles tout tactiles, tactile / clavier complet ou non tactile / clavier complet ( orientés messagerie ).


Des choix stratégiques mais coûteux en terme d'image et de perception

Nokia C5 02Ces choix sont probablement liés au fait que Nokia souhaite étendre son système Symbian S60 vers le petit milieu de gamme et l'entrée de gamme de manière à pouvoir se constituer une base large de clients sur laquelle faire reposer ses services mobiles, à l'image du Nokia C5 annoncé la semaine dernière, mais le cabinet Ovum constate qu'il s'est créé un vide avant l'arrivée de Symbian^3 et de ses nouvelles possibilités, d'ici le second semestre 2010.

Si la stratégie est cohérente sur le fond, le fait qu'elle ne s'accompagne pas de beaucoup de terminaux haut de gamme servant d'emblèmes et permettant de cristalliser la visibilité de la marque et de l'OS peut finir par desservir l'objectif initial.

Les médias spécialisés et les blogs ( et de plus en plus, les médias grand public ), ne jurent que par les terminaux haut de gamme et ne voient souvent les stratégies que par cet unique prisme alors que la réalité du marché est tout autre. On rappellera que Symbian reste l'OS pour smartphone très largement leader du marché et que Nokia est le plus gros fabricant de smartphones au monde, avec 40% de parts de marché.


Android, à la pointe des innovations matérielles

MWC HTC Desire 04Mais pendant ce temps, la plate-forme Android a aligné 13 smartphones venant de 6 fabricants au dernier trimestre 2009 avec une configuration de base composée de processeurs ARM11 528 MHz avec 256 Mo de mémoire, supérieure à ce qui est proposé pour Symbian S60.

A côté de ça, le début de l'année 2010 fait intervenir des smartphones Android avec processeurs ARM Cortex A8 et plate-forme SnapDragon, créant une émulation pour la plate-forme ( et qui a cruellement manqué à Symbian^1 ces derniers trimestres ) tandis que la nouvelle génération de chipsets ARM Cortex A5 va permettre à Android de descendre en gamme.

Enfin, du côté des évolutions logicielles, Ovum note la montée en puissance des portails de téléchargement d'applications, devenus indispensables ( mais pour combien de temps encore ? ) pour promouvoir les OS mobiles et l'adoption de technologies  RIA ( Rich Internet Applications ) comme Flash 10 ( en remplacement de Flash Lite ) et de Silverlight, ce dernier étant particulièrement attendu au troisième trimestre avec le lancement de Windows Phone 7 Series.

Il faudra aussi compter sur l'environnement Qt, pierre angulaire de Symbian^3 et de Maemo, et donc par extension de MeeGo, même si sa visibilité devrait rester faible jusqu'au second semestre 2010.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]