Projet Copé : Bruxelles dit non à la taxation des opérateurs

Le par  |  24 commentaire(s)
viviane_reding_europe

Selon Viviane Reding, qui revient à la charge, il ne faut surtout pas taxer les opérateurs.

viviane_reding_europeSouvenez-vous, lorsque les propositions de la Commission Copé pour financer les chaînes publiques ont enfin été révélées, Viviane Reding, Commissaire européenne aux Télécommunications, n'avait pas tardé à faire connaître son point de vue sur le sujet. Selon elle, taxer les opérateurs ne ferait que freiner un secteur des télécommunications en pleine croissance. Elle se disait même prête à intervenir si nécessaire.

Entre temps et malgré cette mise en garde, le président de la République, Nicolas Sarkozy, a confirmé ses positions en donnant son feu vert pour toutes les propositions, parlant même d'une taxation des opérateurs supérieure à celle qui avait été préconisée par la Commission Copé, à savoir 0,9 % au lieu de 0,5 %.

Lors d'une récente entrevue accordée à nos confrères du quotidien financier Les Échos, Viviane Reding a tenu à enfoncer le clou. Selon elle, taxer les opérateurs ne va pas favoriser les investissements. De plus, les opérateurs répercuteront la taxe sur les prix des abonnements, ce qui ne favorisera pas l'accès des moyens de communication au plus grand nombre. Pour elle, le problème ne se situe pas au niveau du montant de la taxe, mais tout simplement du principe qui consiste à taxer un secteur qui se développe.

Mais s'il ne faut pas taxer les opérateurs, qui va devoir payer la note ? Les chaînes de télévision payantes en finançant leur propre concurrence ou, une fois de plus, les contribuables en réduisant toujours plus leur pouvoir d'achat ?
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #266471
"De plus, les opérateurs répercuteront la taxe sur les prix des abonnements, ce qui ne favorisera pas l'accès des moyens de communication au plus grand nombre."

ouais, mais meme si je suis tout à fais contre cette taxe, 1 % ne représente quasiment rien.
Le #266491
Bien raccoleur le titre. Pour être juste il aurait fallut dire que Bruxelle n'est pas favorable à la taxation, ce qui est trés différent.
Le #266501
FRODON : "ouais, mais meme si je suis tout à fais contre cette taxe, 1 % ne représente quasiment rien."

Le problème, c'est que les 1% sont sur le CA et non sur les bénefs ! Donc pour maintenir une marge opérationnelle : Augmentation pour tous ! !

Au lieu de toujours augmenter les entrées, essayons de diminuer les sorties =>Les résultats ne seront pas pire <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #266511
@ ZE KAWERU

"Le problème, c'est que les 1% sont sur le CA et non sur les bénefs ! Donc pour maintenir une marge opérationnelle : Augmentation pour tous ! !"
ca veut dire qu'ils augmenterons leurs tarifs.

perso je suis contre cette taxe (et contre la supp de la pub sur france television) mais elle me fais rire en disans "ne favorisera pas l'accès des moyens de communication au plus grand nombre"
1 % pour "le plus grand nombre" ne représente quasiment rien.
Le #266521
"ouais, mais meme si je suis tout à fais contre cette taxe, 1 % ne représente quasiment rien."

C'est aussi pour le principe, quelle est donc cette idée saugrenue que de vouloir supprimer les pubs sur les chaînes publiques. Il y a deja beaucoup moins de pubs que sur le privée et beaucoup de "netteurs" ne regardent pas ces chaînes. On est déjà taxé de partout pour des raisons plus ou moins obscures (qui a dit la taxe sur la copie privée ?) donc il faut dire stop pour des projets qui ne tiennent pas la route sinon c'est le champs libre pour le gouvernement.
Frodon, à chaque fois que je te vois réagir, c'est au détriment de nos intérêts, que fais-tu dans la vie ?
Le #266531
@0rsa

frodon euh comment dire il vote sarko dans la vie !!!!!!!!!!!

je pense que ceci explique cela !!!

enfin je me comprend, si vous me chercher je suis deja dehors
Le #266541
Toutes les sociétés en France payent déjà des taxes sur les bénéfices, si le secteur des télécoms va aussi bien (même si en réalité la croissance des FAI va stagner dans les années à venir) et pour éviter tout ce bordel, il était sans doute plus simple de gérer le budget de la TV publique en interne et éviter de lancer des polémiques tous azimuts (à moins que cela ne serve à couvrir des lois liberticides beaucoup moins médiatisées)...
Le #266551
Numerama (ex Ratiatum) rend compte d'une petite phrase du Copé en question démontrant bien que le gouvernement est bien au courant des petites pratiques des opérateurs.
En clair, si les opérateurs font retentir la surtaxe de 0,9% au niveau du consommateur, le gouvernement lance une 4ème licence (Free).
Sachant que ces derniers s'entendent pour surtaxer le consommateur d'environ 100% (abonnement 2 fois plus onéreux qu'ailleurs en Europe en moyenne) et qu'un quatrième arrivant leur ferait illico baisser leur marge de 50% donc, il y a ... de la marge (de 0,9 à 50) !

En résumé, le gouvernement connaît et entérine l'entente illicite entre les opérateurs (elle existe également chez les distributeurs de produits blancs et bruns) à condition qu'il puisse l'utiliser comme instrument de sa politique (infondée) au détriment, TOUJOURS, du consommateur, dont il est censé défendre les intérêts.
Le résultat : tout bénéf pour les grands groupes (Bolloré, Bouygues, FT, Vivendi, Lagardère, Total), pouvoir d'achat en déclin pour le consommateur.
Que ceux qui ont voté pour Sarko lèvent le doigt s'il vous plaît !
db
Le #266561
@djcobrax
Tout cela n'est que de la dissimulation : on communique à tout va sur l'imputation sur les bénéfices de la téléphonie mobile et des FAI par ce que ça fait vendre : on pique aux riches !
Chouette, le consommateur est content.

Mais, dans les faits, on pique 0,9% pour pouvoir leur en fourguer au bas mot 20% (via la pub en plus) car ce sont les mêmes (Bouygues, Lagardère et Bolloré notamment) des 2 côtés.

Et si on imposait 10% du bénéfice réalisé sur chaque ouvrage constuit par Bouygues, Suez pour aider les français à devenir propriétaire ?
Et si on imposait 10% du bénéfice réalisé sur chaque communication établie par un opérateur de téléphonie français pour aider les plus démunis, hein ?
Hein ?
db
Le #266571
@FRODON
"1 % pour "le plus grand nombre" ne représente quasiment rien."

Prenons l'exemple de FREE année 2007
CA : 1212,4 M€ / Résultat : 150.2 M€

Donc 1% du CA = 12.124 M€ soit 8.07% du résultat net

Je vois mal comment des financiers vont laisser s'envoler 8% de leur bénéfice sans réagir :? Surtout avec une taxe sortie du chapeau

Donc grosso modo, les abonnements vont prendre entre 8 et 10% pour garder une valeur de marge constante : C'est vrai que c'est rien du tout ... pour toi ! !

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]