SnapDragon : le machine learning dans les caméras de sécurité

Le par  |  0 commentaire(s)
SnapDragon

Le segment des smartphones présentant moins d'opportunités, le géant Qualcomm cherche de nouveaux débouchés. Après les drones, c'est dans les caméras de sécurité qu'il compte intégrer son SoC SnapDragon pour y apporter des fonctionnalités avancées audio/vidéo.

Qualcomm logoLa perte de gros contrats avec la puce haut de gamme SnapDragon 810, dont les premières versions étaient sujettes aux surchauffes, a porté un sérieux coup à l'activité du groupe Qualcomm, entraînant une vague de licenciements et une restructuration.

Depuis, le géant américain se cherche de nouvelles opportunités pour proposer son SoC SnapDragon. L'entreprise s'est tournée vers le secteur naissant des drones il y a quelques mois avec la plate-forme SnapDragon Flight qui espère devenir une référence dans la conception de drones en apportant son savoir-faire et en faisant diminuer les prix moyens.

Dnas un nouvel effort pour se créer des marchés, Qualcomm annonce une plate-forme de référence cette fois destinée à la conception de caméras de sécurité intelligentes avec des capacités d'analyse et de traitement des flux audio et vidéo.

Reprenant son expertise dans les smartphones, la plate-forme repose sur la puce hexacore SnapDragon 618 64-Bit associée à un modem X8 LTE capable d'agrégation de deux porteuses et pouvant ainsi offrir des débits descendants jusqu'à 300 Mbps et montants de 100 Mbps (LTE Cat 7).

SnapDragon camera securiteElle exploite également un GPU Adreno 510 de dernière génération et une puce de traitement du signal gérant les flux vidéo en 4K et des images jusqu'à 21 megapixels. La plate-forme peut aussi exploiter le système de machine learning Zeroth.

Les caméras de sécurité reposant sur la plate-forme de Qualcomm pourront ainsi transmettre des flux via les réseaux mobiles, se déclencher uniquement en fonction d'événements prédéterminés afin de réduire les besoins en bande passante et en stockage.

Elles pourront surtout profiter des capacités du machine learning pour proposer de la détection d'objets ou de présence, de la reconnaissance faciale, du tracking multiple d'objets, de la reconnaissance d'objet...

La plate-forme SnapDragon pour caméras de sécurité est déjà disponible auprès de certains partenaires et sera proposée plus largement durant le premier semestre 2016.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]