Rachat de SFR : c'est l'Autorité de la Concurrence qui sera l'arbitre, pas Arnaud Montebourg

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Le Monde
Autorité concurrence logo

Face aux envies d'arbitrage d'Arnaud Montebourg, Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la Concurrence, rappelle son rôle...et le fait qu'aucun projet de fusion entre opérateurs n'a été soumis pour le moment.

Avec un rachat de SFR qui intéresserait tout autant Numericable que les groupes Bouygues et Iliad, la possibilité d'une consolidation à court terme du secteur télécom semble de moins en moins évitable, malgré les réticences des régulateurs.

Et justement, alors que le ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg se faisait offensif en ce début d'année en voulant redonner à l'Etat un rôle d'arbitre au détriment des autorités indépendantes, le président de l'Autorité de la Concurrence, Bruno Lasserre, qui doit être reconduit dans ses fonctions pour cinq ans, remet les pendules à l'heure.

Autorité Concurrence pro Dans le flot des rumeurs, il souligne notamment que "personne ne nous a présenté de projet concret de rachat ou de fusion", même si Numericable pourrait sortir du bois assez rapidement, selon le journal Les Echos.

Par ailleurs, il rappelle que " c'est l'Autorité de la Concurrence qui sera l'arbitre impartial de cette recomposition" si elle a lieu, répondant ainsi aux propos d'Arnaud Montebourg affirmant que c'est lui qui décidera du "meilleur attelage".

Face aux tentations des politiques d'écouter tel ou tel lobbyiste, Bruno Lasserre met en avant l'intransigeance de l'Autorité, qui a d'ailleurs été appliquée dans le cas d'une tentative de rapprochement entre Free et SFR en 2012, bloquant une fusion qui aurait ramené à l'équivalent d'un duopole.

Cependant, le rôle essentiel de l'Autorité devrait être celui de "réservoir d'idées pour le gouvernement" au service de la mise en place d'une politique industrielle cohérente et non une mise en concurrence de qui décide ou pas des alliances.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1669472
Une autorité indépendante doit le rester, le ministre improductif n'a pas à vouloir dicter sa volonté.
Anonyme
Le #1669492
C'est la seule chose dans laquelle il est excellent : l'ouvrir lorsqu'il n'a pas la compétence de donner des directives. Il adore brasser de l'air.


Le #1669762
Ça promet des débats houleux à l'assemblé si notre cher sinistre s'en mêle.
Le #1670152
//..au service de la mise en place d'une politique industrielle cohérente //..


COHERENCE voilà ce qu'ils n'ont toujours pas compris les comiques qui nous dirigent (enfin qui sont sensé nous mettre sur les bons rails)


c'est mal parti......
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]