Rachat de SFR : Bouygues critique sévèrement le processus de cession

Le par  |  4 commentaire(s) Source : AFP
martin bouygues

Martin Bouygues, candidat malheureux au rachat de SFR, s'est montré très critique vis à vis à du processus qui a conduit Vivendi à choisir Altice / Numericable.

Martin Bouygues s'était peu exprimé quand le groupe Vivendi avait annoncé qu'il continuait les négociations pour le rachat de SFR avec Altice / Numericable et qu'il ne s'intéresserait pas aux propositions de Bouygues, pourtant à plusieurs reprises relevées et adaptées aux attentes de Vivendi.

Dans un entretien accordé au Figaro, il tire à boulets rouges sur le processus de cession de l'opérateur SFR tout en indiquant être prêt à donner à Bouygues Telecom les armes pour se battre dans le nouveau contexte du marché télécom français.

logo-bouygues-telecom Bouygues Telecom recevra plus que jamais le soutien de sa maison mère dans le contexte maintenu de quatre opérateurs sur le marché, en passant par les cases de réduction des coûts et d'innovation rapide.

Le patron du groupe Bouygues est resté silencieux sur les négociations en cours avec Free et peut-être Telefonica pour la cession de Bouygues Telecom, dont il demanderait 8 milliards d'euros.

En revanche, c'est contre le président du conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, que ses critiques se sont concentrées : "des appels d'offres compliqués, tordus, bizarres, j'en ai vu beaucoup. Mais je n'imaginais pas de telles pratiques dans un tel dossier...à Paris de surcroît", a-t-il commenté.

Martin BouyguesIl affirme que c'est Jean-René Fourtou qui l'a incité à s'intéresser au dossier SFR au mois de janvier mais que son comportement amical est devenu hostile au moment du dépôt de la première offre de Bouygues : "tout a été fait pour ne pas permettre à Bouygues de présenter ses offres et ses arguments au Conseil de surveillance. Les anomalies se sont multipliées", souligne-t-il encore.

Sans aller jusqu'à les évoquer directement, ces insinuations vont dans le sens des interrogations sur des accords financiers secrets entre Vivendi et Altice émis par Médiapart et pour lesquelles Jean-René Fourtou a réagi par une plainte en diffamation.

Sur la question de l'emploi, pour laquelle les observateurs suggèrent qu'un rapprochement entre SFR et Bouygues Telecom aurait créé beaucoup de doublons incompatibles avec les promesses de maintien de l'emploi, Martin Bouygues affirme qu'il aurait été possible de s'en accommoder : " en définitive, les 1400 "doublons" pouvaient éventuellement subsister. Garder ces collaborateurs ne posait pas de difficulté à une entreprise de cette taille avec un tel potentiel de développement", affirme-t-il.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1716282
" en définitive, les 1400 "doublons" pouvaient éventuellement subsister. Garder ces collaborateurs ne posait pas de difficulté à une entreprise de cette taille avec un tel potentiel de développement"

Il se fout de la gueule de du monde. Comme lorsque Bouygue a racheté TF1 avec le "mieux disant culturel".
Le #1716382
mais y va finir par lacher l’affaire le gros bouygues ?
Le #1716412
Si on prend l'offre avec le plus d'emplois, on prend l'offre qui coûte le plus cher au consommateur. On vit vraiment dans un pays de fous où moins on est efficace plus on est apprécié !
Le #1716422
cycnus a écrit :

Si on prend l'offre avec le plus d'emplois, on prend l'offre qui coûte le plus cher au consommateur. On vit vraiment dans un pays de fous où moins on est efficace plus on est apprécié !


Et un pays de fous où la qualité vaut zéro... jusqu'au premier décès ou au premier piratage à 1 million d'euros. (évidemment, dans des produits non-critiques tels que la téléphonie, en pratique ça veut dire no-limit à la descente en gamme)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]