Smartphones : les résidus sur l'écran disent tout de vous

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Wall Strret Journal
utilisation-smartphone

De nouvelles méthodes d'investigation permettent de collecter de nombreux détails sur l'utilisateur d'un smartphone à partir de la couche grasse laissée sur l'écran par les manipulations quotidiennes.

HTC smartphone Android MWC 02Malgré la présence de revêtements oléophobiques censées prévenir leur formation, les écrans de smartphones et tablettes ont rapidement tendance à se couvrir de traces de doigt du fait de l'utilisation d'interfaces tactiles.

L'examen microscopique de cet environnement particulier a régulièrement dévoilé sa richesse dans diverses études en se révélant un attracteur de bactéries et substances en tous genres.

Cette collection de molécules de diverses origines pourrait bientôt être exploitée par les forces de l'ordre pour révéler un grand nombre d'informations sur l'utilisateur de l'appareil, notamment quand les autorités ne disposent pas d'autres données pour identifier un individu.

Le Wall Street Journal se fait ainsi l'écho d'une nouvelle méthode d'analyse à partir de ce qui se dépose sur l'écran des smartphones pour déterminer de nombreuses informations : sexe, habitudes alimentaires, traitements médicaux, habillement, produits de beauté, voire même lieux visités, permettant de dresser un véritable portrait-robot.

Elle n'est pas encore validée comme méthode d'investigation à part entière et n'est pas recevable en cour de justice comme peuvent l'être les empreintes digitales ou l'ADN, mais elle pourrait contribuer à dresser le profil de suspects.

La méthode entre dans un champ plus vaste de nouvelles techniques d'analyse venant renforcer l'arsenal des outils à la disposition des enquêteurs et surtout compléter des techniques existantes plus basiques, parfois contestées pour leur faiblesse méthodologique mais encore régulièrement utilisées.

Dans l'étude en question, 39 personnes ont fait l'objet de prises d'échantillons sur les faces avant et arrière de leur téléphone et sur la paume et les doigts. Une analyse par spectromètre de masse détecte les molécules présentes qui sont ensuite comparées à des bases de données pour identification.

L'examen a détecté des molécules provenant d'anti-inflammatoires, de crèmes antifongiques, d'antidépresseurs ou encore de collyres, ainsi que des composés de type caféine, poivre ou épices, ou encore de la crème solaire ou de l'antimoustique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1933311
Merde ! Faut que j'arrête la vaseline et surtout YouPorn !
Le #1933312
Je vous raconte pas le type de résidus sur le mien ...
Le #1933313
FRANCKYIV a écrit :

Je vous raconte pas le type de résidus sur le mien ...


Je pensais à toi en écrivant le commentaire
Le #1933324
FRANCKYIV a écrit :

Je vous raconte pas le type de résidus sur le mien ...


Oui oui, c'est bien ça ! "pour déterminer de nombreuses informations : sexe,....... "


Le #1933358
Y a je sais plus combien de sperme et de pisse différente dans un bol de cacahuète sur un bar alors sur un tel
Le #1933375
MDR, j'pense que tous les mecs ont le même type de résidus sur leur smarphone
Le #1933430
Et sur les smartphones utilisés par les femmes, il y a quoi dessus ?
Le #1933455
skynet a écrit :

Et sur les smartphones utilisés par les femmes, il y a quoi dessus ?


Du rouge à lèvres ...

Après lesquelles, je suis pas sûr ...
Le #1933487
Premier indice, on sait si vous êtes droitier ou gaucher ....!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]