Semiconducteurs : Ericsson pourrait vendre le fondeur ST-Ericsson

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
logo-st-ericsson

Le fondeur Ericsson étudierait la possibilité céder le fabricant de processeurs ST-Ericsson qui pèse lourd sur ses résultats, et alors que STMicroelectronics s'est désengagé de la coentreprise.

Que faire du fabricant européen ST-Ericsson qui n'a jamais connu la rentabilité depuis sa création en 2009 ? Victime des changements de direction stratégiques de son principal client Nokia, pris au piège d'un jeu de la concurrence face à des fondeurs américains très puissants écrasant le marché, souffrant d'une tendance à la création de processeurs en interne chez les grands fabricants, ce qui limite les opportunités, l'avenir du spécialiste des processeurs mobiles et modems ( famille NovaThor ) est incertain.

De la coentreprise formée à 50:50 entre Ericsson et STMicroelectronics, le second a annoncé sa sortie de la joint venture pour mieux se réorganiser vers d'autres opportunités ( capteurs MEMS, microcontrôleurs pour le médical et l'automobile ) et lever les freins que faisait peser ST-Ericsson sur son bilan.

Ericsson a rapidement fait savoir qu'il ne comptait pas racheter les 50% de part de ST. L'équipementier souhaite rester sur son coeur de métier, les infrastructures réseau, et limite ses efforts de diversification dans un contexte économique difficile, accentuée par la pression des acteurs chinois.

logo-st-ericsson Il a déjà laisser filer la fabrication de téléphones portables, en permettant à Sony d'englober le fabricant Sony Ericsson dans sa branche Sony Mobile Communications. Pour ST-Ericsson, le désengagement de STMicroelectronics pourrait aussi sonner celui d'Ericsson, fournisseur de plates-formes mobiles communicantes.

Selon le Wall Street Journal, Ericsson aurait demandé à la banque d'affaires JP Morgan d'étudier les diverses options à sa disposition en vue d'une vente de ST-Ericsson. La société pourrait être alors vendue en totalité ou à la découpe en fonction de ses domaines d'activité qui vont de la conception de processeurs d'application et de plates-formes intégrées ( SoC ) à celle de modems ( dont des modems multimodaux LTE ) et des composants de connectivité sans fil.

ST-Ericsson a seulement confirmé être en discussions avec un consultant externe, sans fournir de précisions. Mais il apparaît qu'Ericsson pourrait suivre rapidement le mouvement de désengagement amorcé par ST. Que deviendra alors l'expertise de ST-Ericsson, encore exprimée avec la plate-forme FD-SOI Novathor L8580 présentée au salon CES 2013 de Las Vegas ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]