Twitter contrôlera l'âge des utilisateurs souhaitant s'abonner aux flux des marques d'alcool

Le par  |  4 commentaire(s) Source : The Verge
Bacardi Twitter

Envie de suivre votre marque d'alcool préférée sur Twitter ? Il faudra peut-être prochainement montrer patte blanche avant d'avoir accès aux fils d'actualités des brasseurs et fabricants de spiritueux, Twitter déployant de nouvelles règles d'utilisation visant à la protection des mineurs.

Ce n'est pas une surprise, les fabricants d'alcool dépensent des fortunes en marketing pour susciter l'envie chez le consommateur avec de superbes campagnes de publicité, et pour cause, dans la plupart des pays, les autorisations de publicité pour l'alcool sont très encadrées et limitées. Il faut donc faire mouche avec le très peu de visibilité laissée disponible par le cadre légal.

twitter-age-gate Pour autant, les réseaux sociaux sont devenus un véritable paradis pour la promotion de ces produits dont la publicité est règlementée dans les journaux, la radio ou la télévision. Une situation qui pourrait changer si l'on en croit un nouveau module installé sur Twitter.com et qui n'est actuellement activée que pour les utilisateurs américains.

Ainsi, du moment qu'un utilisateur souhaite s'abonner au flux de publication d'une marque de bière ( dans ce cas d'exemple, Bud Light) ou plus généralement d'alcool, il faudra au préalable certifier que l'on est majeur, indiquer sa date de naissance dans la fenêtre qui apparait, et accepter les conditions d'utilisation du site.

Le module a été déployé sur le site en ligne, mais aussi sur l'application iOS et Android. Pour autant, la fonctionnalité n'a pas un champ d'application large, et est issue d'un partenariat pour l'instant signé entre Twitter et Jim Beam, Knob Creek et Bacardi.

Le système est déjà prévu pour un déploiement international puisque Twitter indique qu'une fois l'âge rentré dans la page pop up, le réseau consultera l'âge légal de majorité dans le pays d'origine ( révélé par l'adresse IP de l'utilisateur ) afin de déterminer si oui ou non ce dernier peut suivre la marque désirée.

Si l'idée affichée est de protéger les mineurs, un rapide coup d'oeil permet de constater que si d'un côté le site se défend de conserver les données liées à l'âge de l'utilisateur, accepter les conditions d'utilisation revient également à autoriser le partage de données à des tiers et à des fins marketing. Sous couvert d'une protection des plus jeunes, le module se présente ainsi comme un outil permettant aux marques de mieux cibler leurs campagnes de publicité en fonction des tranches d'âge de ses fans.

Reste qu'à titre de protection des mineurs, rien n'empêche, comme c'est le cas depuis les débuts d'Internet, un utilisateur mineur de renseigner une date de naissance totalement fausse uniquement dans le but d'accéder au contenu.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1570812
ils merttront des fausses âges ...

Pareil sur Facebook l'astuce le plus débile comment désactiver le bouton "Message" sur les profils ?

Mettant l'âge de mineur pour désactiver le bouton "Message"


Le #1571002
sans dec' !!! y'a des mecs qui s'inscrivent pour recevoir la pub des alcools ???

Là, ça m'en bouche un coin !!!!!
Le #1571392
Cause toujours tu m’intéresse.(Twitter)
Le #1572132
Ca pourrait les saouler juste en voyant les images.

Qu'ils sont cons ces américains !

Faire gouter du vin à un ado c'est comme leur faire fumer du crack chez eux.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]