Uber : malgré l'interdiction d'exercer en Allemagne, le service résiste

Le par  |  12 commentaire(s) Source : La Tribune
Uber

Uber n'a en principe plus le droit de proposer ses services de chauffeurs privés en Allemagne mais l'entreprise va faire appel de la décision et entend maintenir son activité dans le pays.

Le tribunal de Francfort a peut-être interdit l'exploitation du service de chauffeurs privés fourni par Uber Technologies en Allemagne mais ce n'est que le début d'un bras de fer qui a démarré depuis quelque temps déjà et s'était exprimé par des interdictions locales.

Uber La décision prononcée consiste en une injonction préliminaire qui bloque l'utilisation du service de Uber en attendant que le fond de l'affaire soit traité, à savoir le respect de la législation allemande en matière d'assurance des passagers.

Uber ne se positionnant que sur la mise en relation entre les clients et des particuliers prêts à jouer les chauffeurs avec leur propre véhicule, sans justifier de formation ni d'assurance préalables, cette question du défaut d'assurance des personnes transportées constitue l'angle d'attaque qui force l'interdiction du service Uber en Allemagne au profit des fédérations de taxis, très remontées face aux pratiques de cet embarrassant concurrent qui ne joue pas selon les règles communes.

Le coeur de ce litige n'étant pas encore tranché, la startup californienne qui pèse déjà plus de 18 milliards de dollars entend bien ne pas être freinée dans son développement dans le pays. Elle a déjà annoncé qu'elle ferait appel de cette décision et qu'elle va maintenir son activité en Allemagne, indique le journal La Tribune.

Tout en s'exposant au risque d'une amende allant jusqu'à 250 000 euros par jour d'infraction, la société fait valoir que, par son activité, "l'innovation et la concurrence bénéficient à tous, passagers et conducteurs", et qu'"on ne peut pas freiner le progrès".

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1807200
C'est dommage que ne soit pas expliqué comment est motivée l'interdiction, parce que du point de vue de la liberté d'entreprise j'ai du mal à la comprendre surtout dans le cadre des textes de l'UE.

Le #1807207
PauletteParis a écrit :

C'est dommage que ne soit pas expliqué comment est motivée l'interdiction, parce que du point de vue de la liberté d'entreprise j'ai du mal à la comprendre surtout dans le cadre des textes de l'UE.


C'est des connards de tricheurs, bienfait pour leur gueule !!

Qu'ils jouent à armes égale et ils seront accéptés
Le #1807210
KAISER59 a écrit :

PauletteParis a écrit :

C'est dommage que ne soit pas expliqué comment est motivée l'interdiction, parce que du point de vue de la liberté d'entreprise j'ai du mal à la comprendre surtout dans le cadre des textes de l'UE.


C'est des connards de tricheurs, bienfait pour leur gueule !!

Qu'ils jouent à armes égale et ils seront accéptés


+1. "on ne peut pas freiner le progrès" n'importe quoi comme excuse, la technologie pour réaliser un tel service existe depuis des années. Ce qui est nouveau, c'est que maintenant on se retrouve face à une boîte énorme (18 milliards de $$$, sérieux ? et après ils veulent nous faire croire que ce sont les taxis qui s'en mettent plein les poches et pas eux? ), qui a les moyens de se payer une armée d'avocats pour en******* les taxis.

Qu'on réforme le monopole des taxis pourquoi pas, mais si c'est pour le remplacer par une société unique encore plus monopolistique, et avec en bonus la NSA dans le package et les bénef encaissés par l'oncle Sam et non des acteurs locaux non merci...
Le #1807218
KAISER59 a écrit :

PauletteParis a écrit :

C'est dommage que ne soit pas expliqué comment est motivée l'interdiction, parce que du point de vue de la liberté d'entreprise j'ai du mal à la comprendre surtout dans le cadre des textes de l'UE.


C'est des connards de tricheurs, bienfait pour leur gueule !!

Qu'ils jouent à armes égale et ils seront accéptés


D'un point de vue juridique, ça ne fonctionne pas comme argument

J'essaie de comprendre l’argumentation juridique...
Le #1807229
PauletteParis a écrit :

KAISER59 a écrit :

PauletteParis a écrit :

C'est dommage que ne soit pas expliqué comment est motivée l'interdiction, parce que du point de vue de la liberté d'entreprise j'ai du mal à la comprendre surtout dans le cadre des textes de l'UE.


C'est des connards de tricheurs, bienfait pour leur gueule !!

Qu'ils jouent à armes égale et ils seront accéptés


D'un point de vue juridique, ça ne fonctionne pas comme argument

J'essaie de comprendre l’argumentation juridique...


Bah là visiblement une histoire d'assurance. C'est à la mode en Europe (et surtout en France) de forcer les gens à s'assurer contre tout et n'importe quoi. J'imagine que les taxis sont assurés contre les dommages qu'ils pourraient causer à leurs passagers (genre assurance responsabilité civile professionnelle comme on a dans d'autres professions), ce qui n'est pas le cas d'un chauffeur "particulier" qui se prend pour un taxi pro.
Cela dit si le problème n'est que ça, je comprends pas bien pourquoi Uber ne se charge pas lui-même de fournir une assurance à ses membres...
Le #1807239
Les monopoles des différentes professions réglementées ont cessé d'exister, à part bien sûr des professions "incontournables" tels médecins, avocats, pharmaciens, etc...
Il est normal d'ouvrir à la concurrence certaines activités de service, d'abord pour l'emploi avec des créations de postes, ensuite, pour le client qui y retrouve son compte, en faisant jouer la concurrence !
Le #1807242
C'est la moindre des choses que d'obliger un chauffeur à assurer ses passagers en cas d'accident. Quant aux taxis, il ne faut pas modifier leur monopole mais le faire totalement disparaître. Du moment que l'automobile est aux normes et que le chauffeur est assuré et qu'il a le permis, il devrait pourvoir devenir taxi presque du jour au lendemain. Il n'y a que la concurrence qui peut empêcher que certains profitent des autres (médecins, taxis,monopoles d'Etat comme les contrôleurs aériens, travailleurs et actionnaires de Lafarge, etc.).
Le #1807264
cycnus a écrit :

C'est la moindre des choses que d'obliger un chauffeur à assurer ses passagers en cas d'accident. Quant aux taxis, il ne faut pas modifier leur monopole mais le faire totalement disparaître. Du moment que l'automobile est aux normes et que le chauffeur est assuré et qu'il a le permis, il devrait pourvoir devenir taxi presque du jour au lendemain. Il n'y a que la concurrence qui peut empêcher que certains profitent des autres (médecins, taxis,monopoles d'Etat comme les contrôleurs aériens, travailleurs et actionnaires de Lafarge, etc.).


Oui, Google, Facebook et Microsoft sont de belles réussites des bienfaits de la concurrence incontrôlée : au final, une seule entreprise se retrouve fournisseur exclusif pour 90% des gens d'un type de produit (respectivement la recherche web, le réseau social et l'OS desktop).
Le #1807271
bugmenot a écrit :

PauletteParis a écrit :

KAISER59 a écrit :

PauletteParis a écrit :

C'est dommage que ne soit pas expliqué comment est motivée l'interdiction, parce que du point de vue de la liberté d'entreprise j'ai du mal à la comprendre surtout dans le cadre des textes de l'UE.


C'est des connards de tricheurs, bienfait pour leur gueule !!

Qu'ils jouent à armes égale et ils seront accéptés


D'un point de vue juridique, ça ne fonctionne pas comme argument

J'essaie de comprendre l’argumentation juridique...


Bah là visiblement une histoire d'assurance. C'est à la mode en Europe (et surtout en France) de forcer les gens à s'assurer contre tout et n'importe quoi. J'imagine que les taxis sont assurés contre les dommages qu'ils pourraient causer à leurs passagers (genre assurance responsabilité civile professionnelle comme on a dans d'autres professions), ce qui n'est pas le cas d'un chauffeur "particulier" qui se prend pour un taxi pro.
Cela dit si le problème n'est que ça, je comprends pas bien pourquoi Uber ne se charge pas lui-même de fournir une assurance à ses membres...


Merci pour ta réponse.

Cependant, si c'est le problème, il n'y a pas de raison que Uber ne puisse pas y répondre en prenant une "assurance pro" pour ses taxis et ce qui est bien normal.

Ce n'est pas le genre de question qui va gêner Uber bien longtemps.

Le #1807300
PauletteParis a écrit :

bugmenot a écrit :

PauletteParis a écrit :

KAISER59 a écrit :

PauletteParis a écrit :

C'est dommage que ne soit pas expliqué comment est motivée l'interdiction, parce que du point de vue de la liberté d'entreprise j'ai du mal à la comprendre surtout dans le cadre des textes de l'UE.


C'est des connards de tricheurs, bienfait pour leur gueule !!

Qu'ils jouent à armes égale et ils seront accéptés


D'un point de vue juridique, ça ne fonctionne pas comme argument

J'essaie de comprendre l’argumentation juridique...


Bah là visiblement une histoire d'assurance. C'est à la mode en Europe (et surtout en France) de forcer les gens à s'assurer contre tout et n'importe quoi. J'imagine que les taxis sont assurés contre les dommages qu'ils pourraient causer à leurs passagers (genre assurance responsabilité civile professionnelle comme on a dans d'autres professions), ce qui n'est pas le cas d'un chauffeur "particulier" qui se prend pour un taxi pro.
Cela dit si le problème n'est que ça, je comprends pas bien pourquoi Uber ne se charge pas lui-même de fournir une assurance à ses membres...


Merci pour ta réponse.

Cependant, si c'est le problème, il n'y a pas de raison que Uber ne puisse pas y répondre en prenant une "assurance pro" pour ses taxis et ce qui est bien normal.

Ce n'est pas le genre de question qui va gêner Uber bien longtemps.


Oui, comme je l'indiquais à la fin de mon commentaire, je ne comprends vraiment pas pourquoi Uber fait mine de se laisser bloquer par ça... Ils doivent sentir qu'il y a plus dessous...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]