UFC-Que Choisir : les opérateurs dégradent la qualité de la 3G pour forcer la migration vers la 4G

Le par  |  6 commentaire(s)
UFC-Que-Choisir-logo

Après avoir critiqué la couverture 4G d'Orange et SFR sur Paris, l'association UFC-Que Choisir annonce avoir saisi l'Arcep après avoir constaté une dégradation de la qualité 3G qu'elle attribue à une volonté d'accélérer la migration vers la 4G.

L'association UFC-Que Choisir a mené sa propre enquête annuelle sur la qualité du service 3G chez les opérateurs mobiles, qui "reste la norme pour la quasi-totalité des consommateurs malgré la débauche publicitaire des opérateurs sur la 4G".

UFC-Que-Choisir-logoElle a notamment observé que si les pics de débits (plus de 2 Mbps) augmentent, la moyenne des sessions en débit faible (0 à 500 Kbps) a singulièrement augmenté par rapport l'étude menée en janvier, conduisant à une dégradation de la qualité de connexion.

Pas très importante chez SFR, elle l'est déjà plus chez Orange. Quant à Bouygues Telecom, l'association note que ce dernier ne propose plus la H+ (DC-HSPA en 42 Mbps) et reste sur de la 3G+, tandis que son plus gros forfait 3G ne propose que 500 Mo de fair use, loin des propositions concurrentes et donc peu attractif.

UFC-Que Choisir voit dans cette dégradation nette de la qualité des services 3G une volonté d'affaiblir les réseaux 3G pour forcer la migration des utilisateurs vers les nouveaux réseaux 4G, objets de tous les enjeux du moment :

" Cette situation apparaît comme une manoeuvre visant à dégrader les conditions d'utilisation de la 3G pour valoriser artificiellement la 4G. Faisant de la 4G un enjeu stratégique, il est à craindre que les opérateurs généralisent la pratique, ainsi qu'une baisse des investissements sur les réseaux 3G".

L'association a donc décider de saisir le régulateur télécom, l'Arcep, pour fixer des exigences de qualité minimale pour la 3G " et de lier ces exigences à la capacité des opérateurs à exploiter les fréquences 4G", afin d'éviter un risque de découplage des investissements entre les deux générations.

  

Elle appelle également les consommateurs à alimenter par leurs données l'Observatoire de la couverture de l'Internet mobile du territoire via le téléchargement d'une application Android Info Réseau disponible sur le portail Google Play.

Info Reseau UFC  Info Reseau UFC 02 

Avec la réactualisation de son étude sur la qualité de la 3G, UFC-Que Choisir tape de nouveau joyeusement sur Free Mobile. Si la qualité se dégrade plus ou moins chez les trois opérateurs, ce n'est rien en comparaison de la chute de qualité attribuée à Free Mobile, avec un taux de non qualité en forte hausse par rapport à la précédente étude.

UFC qualité 3G

Elle note que Free Mobile est pourtant un opérateur pur 3G qui n'a qu'un accès temporaire au réseau d'Orange via son accord d'itinérance (jusqu'en 2016 en principe) et se pose des questions sur la "freeture" chez le quatrième opérateur : " notre résultat interroge donc sur les investissements réellements consentis par l'opérateur pour le déploiement de sa 3G, à l'heure même où il s'emploie à préparer l'arrivée de ses offres 4G."

Or l'investissement dans son réseau mobile est justement un point surveillé par le ministère de l'Industrie et par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif en particulier, qui ne veut pas voir Free Mobile jouer le rôle du "passager clandestin" en profitant de son accord d'itinérance pour investir a minima dans son déploiement 3G et 4G.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1562852
Pour le coup des 500 Mo pour Bouygues, ça concerne peut-être les nouveaux forfaits, parce que moi j'étais sur du 1Go avant de passer en 4G.

Ce que je remarque surtout, c'est que la couverture globale de la 3G (et la qualité de réception/envoi ) n'a pas été améliorée : quasiment tous les soirs (ou matins) à St Lazare (Paris ), impossible de surfer ou même de consulter ses mails vu qu'il y avait trop de monde qui se connectait en même temps.

Je suis passé à la 4G non pas par envie de 4G, mais surtout parce qu'en cumulant les offres promotionnelles de Sony, les 2 mois offerts par Bouygues, renouvellement de points, etc. En gros j'ai eu un nouveau téléphone pour quasiment rien.
Ce qui est bien dans la 4G, ce n'est pas le débit, mais la couverture, plus uniforme et de meilleure qualité. Le même genre de couverture en 3G aurait été suffisant...
Le #1562862
Bhaa, chez moi la 3G a toujours été pourrie de toute manière.

On a toujours et on fait toujours face à ce problème "de latence", je ne sais pas si le terme est adéquat.
Vous savez ce temps mort interminable quand vous envoyez une requête.
On dirait que l'info ne part jamais.

Bref, de la merde.

Du coup, comme je l'ai déjà dit souvent, avant de m'agripper en client 4G, il va falloir me prouver ce qu'est la 3G déjà !
Le #1562872
Le plus gros problème est la méconnaissance technique des trois quarts des utilisateurs : ils veulent un réseau parfait mais ont un téléphone inadapté pour obtenir la parfaite adéquation entre la qualité du réseau et ce qu'est à même de capter le mobile.

Maintenant on peut être assuré du filoutage marketing des opérateurs pour obtenir des clients, même si les conditions citées ci-dessus ne sont pas remplies.
Le #1562932
orakaa a écrit :

Pour le coup des 500 Mo pour Bouygues, ça concerne peut-être les nouveaux forfaits, parce que moi j'étais sur du 1Go avant de passer en 4G.

Ce que je remarque surtout, c'est que la couverture globale de la 3G (et la qualité de réception/envoi ) n'a pas été améliorée : quasiment tous les soirs (ou matins) à St Lazare (Paris ), impossible de surfer ou même de consulter ses mails vu qu'il y avait trop de monde qui se connectait en même temps.

Je suis passé à la 4G non pas par envie de 4G, mais surtout parce qu'en cumulant les offres promotionnelles de Sony, les 2 mois offerts par Bouygues, renouvellement de points, etc. En gros j'ai eu un nouveau téléphone pour quasiment rien.
Ce qui est bien dans la 4G, ce n'est pas le débit, mais la couverture, plus uniforme et de meilleure qualité. Le même genre de couverture en 3G aurait été suffisant...


+1. HSPA, c'est autour de 14Mbps en down et 5 en up, sur le papier (sans parler du HSPA+ censé être quelques fois plus vite). Mieux qu'une connexion ADSL standard: on n'a vraiment pas besoin de plus sur un téléphone mobile, si la couverture est correcte...
Le #1563232
La moyenne pour une connexion internet adsl standard, c'est 5méga, et en vrai.
HSPA, si tu as déjà 2 méga, tu peux être déjà très très content !
Donc pour moi, je ne quitterais pas mon fixe pour mon portable, surtout qu'on est très vite bridé !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]