Walkbot : le premier exosquelette médical de rééducation

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Gizmag
walkbot

Après un choc important à la colonne vertébrale, il faut souvent entre trois à cinq ans de rééducation pour que les patients retrouvent une forme d'autonomie. Le processus de rééducations impliquant des kinésithérapeutes portant les malades et stimulant manuellement leurs membres pourrait se voir non seulement simplifié, mais également largement accéléré par la robotique.

Habituellement, les patients temporairement paralysés des jambes suivent un programme de rééducation dans lequel du personnel médical manipule les membres pour provoquer des stimuli qui permettent de récupérer des facultés motrices avec le temps.

La méthode est actuellement longue, nécessite beaucoup de travail et présente également des risques de blessure pour le personnel médical. Mais demain, cette thérapie pourrait se voir plus souple grâce aux dernières avancées de la robotique médicale et la présentation du WalkBot.

Le système Walkbot se présente comme un exosquelette porteur capable de faire reproduire le mouvement de marche naturelle au patient et ne nécessite la présence que d'une seule personne encadrante.

walkbot2 Walkbot se présente comme des jambes robotiques, dans lequel le patient vient y glisser ses propres membres, le tout étant placé sur un tapis roulant. Le système est capable d'offrir différents types de rééducations, comme les amputations, l'ostéoarthrite, la dystrophie musculaire, l'infirmité motrice cérébrale, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, ou encore les blessures de sports.

P&S’Mechanics, à l'origine du projet a également développé une version de son système capable de renforcer les muscles des jambes et imprimant une résistance à la marche. Quelques unités de ce dispositif équipent déjà des hôpitaux à Séoul.

Walkbot n'est que l'un des nombreux exosquelettes développés pour la médecine, mais c'est actuellement le premier à voir sa commercialisation effective.

Ces exosquelettes de rééducation devraient être la première étape d'une commercialisation à plus grande échelle d'exosquelettes personnels capables de soutenir des patients dont les capacités motrices sont affaiblies, ou même d'augmenter les capacités de personnes physiquement saines dans le cadre d'activités spécifiques.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]