Yahoo voudrait vendre 3000 brevets pour 1 milliard de dollars et plus si affinités

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Yahoo-logo

Faute d'intéresser son potentiel repreneur Verizon, le groupe Yahoo a pris conseil auprès de banques pour tenter de vendre un portefeuille de 3000 brevets dont il espère tirer au moins 1 milliard de dollars.

Yahoo-logoLe groupe Verizon semble être le mieux placé pour racheter le coeur d'activité de Yahoo même s'il ne compte pas mettre plus de 3 milliards de dollars, loin des espoirs qui estimaient initialement ces actifs jusqu'à 8 milliards de dollars.

L'une des explications est que ce repreneur potentiel ne s'intéresse pas une propriété intellectuelle qui représenterait tout de même une valeur de plus de 1 milliard de dollars. Yahoo aurait donc contacté des banques d'affaires pour tenter de préparer la vente de quelque 3000 brevets, dont certains portant sur ses technologies de recherche Web, rapporte le Wall Street Journal.

Le groupe attend des propositions d'ici le 15 juin et met en avant l'opportunité pour des entreprises de mettre la main sur des brevets pionniers du search et de la publicité en ligne, accumulés depuis son entrée en Bourse en 1996.

Yahoo a ainsi réuni en avril la plus grande partie de cette précieuse propriété intellectuelle en un pool géré par la filiale Excalibur LLC, première étape préparant la vente de ces brevets, parmi lesquels une partie a fait l'objet de litiges avec Google qui ont été résolus par un accord amiable à 300 millions de dollars en 2014.

Quelques centaines de brevets restent séparés de ce pool et seront associés à la cession du coeur d'activité, où leur présence est considérée comme indispensable pour le bon fonctionnement des services.

Selon les observateurs, Alphabet / Google pourrait être l'un des acheteurs les plus évidents pour cette propriété intellectuelle, de même que le groupe Microsoft. A voir si l'enchère pour les brevets s'enflammera, comme ce fut le cas pour les brevets mobiles de Nortel Networks en 2011, proposés à moins de 1 milliard de dollars et qui avaient finalement trouvé preneur pour 4,5 milliards de dollars, après une épique bataille entre Google et un consortium d'entreprises réunissant Apple, BlackBerry et Microsoft.

Cet épisode avait déclenché en 2012 le rachat de Motorola Mobility par Google, ce dernier prenant conscience de la faiblesse de la propriété intellectuelle associée à sa plate-forme mobile Android.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1902317
Ils sont vraiment à la rue s'ils sont obligés de vendre les bijoux de famille
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]