ARM abandonnera le support du 32-bit en 2022, les architectures Matterhorn et Makalu bientôt

Le par Christian D.  |  4 commentaire(s)
ARM logo

ARM dévoile la stratégie pour ses processeurs coeurs CPU avec la fin du support des applications 32-bit et l'annonce des nouvelles générations.

La firme britannique ARM, en cours de rachat par Nvidia, conçoit des architectures pour les composants d'appareils électroniques et capteurs vendus à des milliards d'exemplaires.

Elle est présente notamment au coeur des smartphones et le renforcement de son architecture lui ouvre désormais l'accès aux PC portables et jusqu'aux processeurs pour serveurs.

Avec la multiplication des applications et des services mobiles, ARM ne peut plus se contenter de miser seulement sur un bon rapport entre performances et consommation d'énergie et a commencé à faire grimper la puissance de ses architectures.

ARM Cortex-A78

ARM Cortex-A78

Les coeurs ARM Cortex-A78 et ARM Cortex-X1 ont commencé à représenter cette nouvelle stratégie qui va s'amplier ces prochaines années. Pour suivre ce rythme, ARM adapte ses plates-formes et annonce la fin du support des applications 32-Bit pour 2022 afin de pouvoir concentrer toutes les ressources sur le 64-Bit.

Tous les processeurs ARM Cortex-A au-delà seront donc uniquement compatibles 64-Bit, ce qui permettra en outre des gains de performances des applications et des efforts de développement réduits. Les premiers smartphones ARM 64-bit seul seront sur le marché à partir de 2023, ce qui laisse un peu aux développeurs pour anticiper.

ARM Cortex matterhorn makalu

ARM évoque également la montée en puissance des prochaines générations de coeurs Cortex-A. Après avoir multiplié par 2,5 la puissance des coeurs A78 par rapport aux A73 de 2016, les deux prochaines générations permettront d'assurer encore une augmentation des performances de 30% par rapport aux A78 / X1.

La firme cite ainsi Matterhorn en 2021 et Makalu en 2022. La première introduira une nouvelle fonctionnalité de sécurité MTE (Memory Tagging Extension) qui facilitera la détection de violation d'accès mémoire, méthode d'entrée fréquente des hacker pour prendre le contrôle de tout ou partie d'un système.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
tnz offline Hors ligne Vétéran icone 1431 points
Le #2110201
Mouaif ... nVidia est à la porte avec une grosse enveloppe pour racheter le bestiau. Les concepteurs d'appareil à base ARM aujourd'hui parlent de passer sur l'architecture libre RISC-V .... et la prise en charge de l'UEFI apparaît dans les développements du prochain Linux 5.10 pour les processeurs RISC-V.

Ça sent le sapin pour ARM, d'autant plus que je le dis depuis des mois, le 1er qui sort un BIOS et/ou un UEFI sur plateforme mobile ramasse le pactole : nous ne serons plus tributaire des pilotes Android et des firmwares à flasher spécifiques à chaque modèle d'appareil. Et surtout, on pourra poser l'OS de son choix !
FRANCKYIV online Connecté VIP icone 53758 points
Premium
Le #2110203
tnz a écrit :

Mouaif ... nVidia est à la porte avec une grosse enveloppe pour racheter le bestiau. Les concepteurs d'appareil à base ARM aujourd'hui parlent de passer sur l'architecture libre RISC-V .... et la prise en charge de l'UEFI apparaît dans les développements du prochain Linux 5.10 pour les processeurs RISC-V.

Ça sent le sapin pour ARM, d'autant plus que je le dis depuis des mois, le 1er qui sort un BIOS et/ou un UEFI sur plateforme mobile ramasse le pactole : nous ne serons plus tributaire des pilotes Android et des firmwares à flasher spécifiques à chaque modèle d'appareil. Et surtout, on pourra poser l'OS de son choix !


On pourra mettre Windows ?
tnz offline Hors ligne Vétéran icone 1431 points
Le #2110209
Ben, si c'est ton trip ... et que microsoft mette en ligne un ISO d'installation Windows RT pour RISC-V
SartMatt offline Hors ligne Vétéran avatar 1364 points
Le #2110255
tnz a écrit :

Mouaif ... nVidia est à la porte avec une grosse enveloppe pour racheter le bestiau. Les concepteurs d'appareil à base ARM aujourd'hui parlent de passer sur l'architecture libre RISC-V .... et la prise en charge de l'UEFI apparaît dans les développements du prochain Linux 5.10 pour les processeurs RISC-V.

Ça sent le sapin pour ARM, d'autant plus que je le dis depuis des mois, le 1er qui sort un BIOS et/ou un UEFI sur plateforme mobile ramasse le pactole : nous ne serons plus tributaire des pilotes Android et des firmwares à flasher spécifiques à chaque modèle d'appareil. Et surtout, on pourra poser l'OS de son choix !


Le pactole, ça fait 13 ans qu'il est raflé par la marque qui a la plateforme la plus fermée du marché...

Alors celui qui ferait un truc plus ouvert, je suis pas sûr qu'il raflera le pactole : ce n'est clairement pas de ce côté qu'il y a les attentes de la plus large majorité du public.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire