Tesla, SpaceX...Elon Musk au bord du burn out

Le par  |  14 commentaire(s) Source : Le Figaro
Elon musk

Menant plusieurs projets industriels d'envergure de front, le milliardaire Elon Musk a indiqué être proche du burn out, posant la question de la qualité de sa gestion de ses diverses sociétés sur le long terme.

Habitué à mener rapidement à maturité ses différents projets industriels, qu'il s'agisse de véhicules électriques, de fusées réutilisables ou de tunnels faisant circuler un transport Hyperloop, le milliardaire Elon Musk est un homme pressé.

S'il sait toujours mener de front ses initiatives, même lorsqu'elles se corsent comme durant la mise en production de la Tesla Model 3, le rythme et le champ des décisions à assumer sont épuisants.

Dans un entretien au New York Times, l'homme d'affaires a indiqué travailler 120 heures par semaine et être à la limite du burn out, posant de nouveau la question de son maintien au premier plan.

Elon musk

Ce n'est pas la première fois que le sujet de l'omniprésence d'Elon Musk est évoquée, notamment dans le cadre d'un conseil d'administration de Tesla qui lui est très favorable, au risque de ne pas bloquer certaines décisions stratégiques hâtives ou faisant débat.

Elon Musk lui-même a reconnu avoir fait parfois des choix discutables et son interview redonne un peu d'humanité à un personnage souvent vu comme infatigable et sûr de lui.

Confronté à la gestion de ses entreprises, l'homme doit prendre des cachets pour trouver le sommeil et se pris dans ses chaînes de décision, avec des conséquences sur sa vie personnelle.

Cet aveu de faiblesse bien naturel n'est toutefois pas du goût des investisseurs qui s'inquiètent des mesures à prendre tout autant que d'une mise en retrait du charismatique leader, faisant durement chuter le cours en Bourse de Tesla. 

Il faudra donc peut-être trouver à Elon Musk un fidèle lieutenant sur lequel déléguer une partie des décisions ou revoir l'organisation de la direction pour donner au milliardaire moins d'implication au quotidien au sein de Tesla, comme c'est déjà le cas pour SpaceX, avec la directrice Gwynne Shotwell aux commandes d'une partie du contrôle exécutif.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2027702
Il est vrai que cet homme a parfois commis des erreurs mais il est indéniable qu'il est fortement impliqué dans ses projets auxquels il croit vraiment.
C'est un vrai chef d'entreprise comme on aimerait en voir plus.
C'est pas un gars qui vient pendant 3 ans, mettre en place un plan social et partir avec un parachute doré...
Le #2027703
Ça lui fait environ 7 heures par jours de temps libre, sommeil compris.

Ou comment claquer avant sa retraite ...
Le #2027704
J'ai vu plein d'article à propos de ça ce weekend... J'espère que ça va s'arranger pour lui. On a besoin d'Hommes visionnaires et assez charismatiques comme lui pour motiver les foules derrière des projets d'avenirs.

Travailler 120h/semaine, c'est pas vivable sur le long-terme, il faudrait qu'il ralentisse la cadence en délégant un peu plus la gestion de Tesla...
Le #2027705
Mouais, enfin bon j'ai surtout l'impression qu'il aime être mis en avant.
Mais tu m'étonnes qu'il pete dans câble sur son twitter, il faut dormir
Le #2027706
FRANCKYIV a écrit :

Ça lui fait environ 7 heures par jours de temps libre, sommeil compris.

Ou comment claquer avant sa retraite ...


C'est clair...
Le #2027707
Rymix a écrit :

Mouais, enfin bon j'ai surtout l'impression qu'il aime être mis en avant.
Mais tu m'étonnes qu'il pete dans câble sur son twitter, il faut dormir


#Pedo
Le #2027709
OK Elon, je suis dispo !


Le #2027715
J'aimerais bien bosser dans une boîte semblable, avec des projets ambitieux.
Il faut tenir le coup certes mais on sait pourquoi on le fait.
Le #2027769
Ou comment influencer le cours de bourse... Parce que dire que l'on est au bord du burn-out c'est sinon une grosse connerie.
Le #2027780
cycnus a écrit :

Ou comment influencer le cours de bourse... Parce que dire que l'on est au bord du burn-out c'est sinon une grosse connerie.


Il prépare la publication des décisions de ses actionnaires qui lui réservent moins d'implication au quotidien.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme