Fin des surcoûts du roaming : les citoyens européens en ont bien profité cet été

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Portail Europa
Antennes-4g

L'Union européenne fait un premier bilan de la fin des surcoûts de l'itinérance en Europe et dresse un tableau plutôt positif de cette mesure que les consommateurs ont rapidement adoptée.

Depuis le 15 juin 2017, les surcoûts de l'itinérance ont été abolis dans les pays de l'Union européenne. A quelques exceptions de forfaits près et des situations particulières, il est désormais possible d'utiliser son forfait mobile dans toute l'Europe comme si l'on était sur son marché national.

Une enquête Eurobaromètre Flash relève que cette disposition a eu une forte visibilité, 71% des personnes interrogées indiquant être au courant de la suppression des surcoûts de l'itinérance, tandis que 86% des personnes étant parties à l'étranger ont déclaré connaître les nouvelles règles.

téléphone plageLa fin des surcoûts du roaming a conduit au doublement de la proportion de voyageurs utilisant leur data mobile à l'étranger comme ils le feraient dans leur pays (31% contre 15% avant le 15 juin 2017), tandis que la proportion de personnes n'utilisant jamais leur data mobile à l'étranger est tombée à 21%, contre 42% avant le 15 juin.

Les responsables européens se félicitent donc de cette montée des usages mobiles, en rappelant que la mesure profite aux consommateurs mais aussi aux opérateurs, pourtant pas franchement ravis de la fin du roaming.

"C'est un exemple d'amélioration concrète de la vie des citoyens européens apportée par l'UE. L'itinérance aux tarifs nationaux fonctionne : les clients sont contents, la consommation augmente et la demande de services mobiles lors des déplacements dans l'UE est très élevée. Cela profite aussi bien aux consommateurs qu'aux opérateurs", indique ainsi Mariya Gabriel, commissaire pour l'économie et la société numérique.

Certains opérateurs ont pu voir le trafic de données lié aux voyageurs s'accroître de 3 à 6 fois durant l'été, par rapport à 2016, tandis que le volume d'appels en itinérance a lui aussi augmenté, mais dans une moindre mesure.

La Commission européenne se félicite du respect global des nouvelles règles par les opérateurs mais annonce rester vigilante sur le bon maintien des dispositions.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1982053
Bah voilà, ça à du bon !
Pour la France (Free Mobile), on avait déjà l'option Europe comprise dans le forfait, du coup ça fait des années que je traîne avec Free Mobile à l'étranger
Maintenant y a mieux, 30Go de data, toujours bon à prendre
Le #1982061
free mobile . maitre en france . vivement en belgique
Le #1982074
belaid12002 a écrit :

free mobile . maitre en france . vivement en belgique


Oui free mobile,maître du bridage data.

Mais merci à eux d'avoir mit un coup de pieds dans la fourmilière et d'avoir ''démocratisé '' le sans engagement'.
Le #1982179
Dublab a écrit :

belaid12002 a écrit :

free mobile . maitre en france . vivement en belgique


Oui free mobile,maître du bridage data.

Mais merci à eux d'avoir mit un coup de pieds dans la fourmilière et d'avoir ''démocratisé '' le sans engagement'.


Et en mettant fin à l'engagement, on a mis fin aux crédits masqués pour l'achat de téléphone avec engagement. Permettant au marché du mobile de devenir très varié et pouvant répondre à des besoins spécifiques des clients. Plus besoin de devoir se contenter d'une liste restreinte de téléphone proposés par l'opérateur puisque c'est dissocié du forfait.

Pour en revenir à l'itinérance, l'année dernière à l'étranger ça ne m'a pas coûté un seul euro. C'est pareil cette année, mais on est moins regardant aux restrictions car elles ont été assouplies.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme