Fake News : un module dans Microsoft Edge pour censurer l'infox

Le par  |  5 commentaire(s)
Microsoft-Edge-Chromium

Microsoft espère toujours faire de son navigateur Edge la nouvelle référence au monde, et pour ce faire, la marque l'enrichit de nouvelles fonctionnalités.

Ce n'est pas forcément la fonctionnalité qu'espéraient les utilisateurs pour basculer vers Edge, toujours est-il que la mesure est raccord avec la tendance initiée sur le Web : Edge se dote désormais d'un module capable de détecter les Fake news.

NewsGuard

Les Fake News, ou Infox en Français, prennent de plus en plus d'ampleur sur le Web. Autrefois confinées à quelques sites souhaitant semer le trouble ou faire du buzz, la démocratisation des réseaux sociaux permet à ces fausses informations de faire le tour du monde en quelques secondes au rythme de dizaines de milliers de partage et de like.

Et si les réseaux sociaux ont indiqué souhaiter lutter contre ce fléau ainsi que les messageries comme Whatsapp, Microsoft y contribue aussi à sa mesure avec un module intégré dans son navigateur Edge.

Le module s'appuie sur un partenariat noué avec NewsGuard, une organisation qui parcourt le Web chaque jour pour identifier les infox mais aussi mettre en avant les sources fiables d'information. L'organisation établit ainsi des notes sur 5 de chaque site Internet d'information en fonction de plusieurs critères de fiabilité. Malheureusement, définir ce qui peut être considéré comme une infox reste parfois très subjectif et le sensationnalisme est régulièrement sanctionné par NewsGuard même si le fond de l'info se vérifie... Ce qui entraine des sanctions comme pour le Daily Mail dont la quote de confiance n'est que de 1/5.

Il est donc difficile de laisser une organisation ou un module décider de censurer ou pas une info ou un site de façon automatique, d'autant qu'il pourrait y avoir conflit d'intérêts... Le module pourrait ainsi sanctionner et censurer des sites qui auraient publié un avis défavorable sur Microsoft, ou sur NewsGuard par exemple... Et il ne s'agirait plus de défendre l'info, mais de manipuler quelles informations arrivent aux lecteurs, au détriment de la neutralité du Net...

Le sujet est donc sensible et la situation complexe, car il est évident que les lecteurs des sites réputés pour diffuser de fausses informations vont installer le module en lui permettant de couper l'accès à leur source favorite d'infox.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2049018
"Il est donc difficile de laisser une organisation ou un module décider de censurer ou pas une info ou un site de façon automatique, d'autant qu'il pourrait y avoir conflit d'intérêts... Le module pourrait ainsi sanctionner et censurer des sites qui auraient publié un avis défavorable sur Microsoft, ou sur NewsGuard par exemple... Et il ne s'agirait plus de défendre l'info, mais de manipuler quelles informations arrivent aux lecteurs, au détriment de la neutralité du Net.."

En effet, difficile de savoir où placer le curseur, mais les fake news sont un vrai fléau !
Le #2049019
Le #2049021
Je pense qu'il faut déjà check le fake news suivant l'info, et pour ça je fais confiance au compte twitter @afpfactuel donc pourquoi pas imposer un module obligatoire sur tout les navigateurs en Europe avec ce genre d'acteurs pour nous aider au checking plutôt que de laisser faire les constructeur comme Facebook, Google ou encore Microsoft qui ne chercherons que leurs propres intérêts.
Le #2049022
2 petites précisions à l'article (qui valent ce qu'elles valent) : la fonctionnalité n'est embarquée que dans les versions mobiles du navigateur (iOS et Android - une extension existe pour la version PC) et elle l'est en opt-in (pour le moment).

Pour la tester, disons qu'elle n'est pas super utile pour les sites français (typiquement Le Monde est signalé comme en attente d'évaluation...)
Le #2049125
MaGts495 a écrit :

Je pense qu'il faut déjà check le fake news suivant l'info, et pour ça je fais confiance au compte twitter @afpfactuel donc pourquoi pas imposer un module obligatoire sur tout les navigateurs en Europe avec ce genre d'acteurs pour nous aider au checking plutôt que de laisser faire les constructeur comme Facebook, Google ou encore Microsoft qui ne chercherons que leurs propres intérêts.


L'AFP ne diffuse jamais de mensonges et de propagande ?

"Edge se dote désormais d'un module capable de détecter les Fake news" =>Je ne sais pas si celle-ci a été détectée, mais non, ce n'est certainement pas un module capable de ce genre de chose, déjà que les humains ont du mal... C'est plus bête que ça. J'espère que la base de données sera alimentée par entre autres des pacifistes et anti-ingérence, des "eurosceptiques", des "mal-pensant" et j'en passe, sans quoi ce n'est pas tellement vertueux et ça ressemble, effectivement, à un encouragement à l'auto-censure (ça fait plus "démocratique" que la censure directe).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme