Fitbit : le géant des montres et bracelets connectés bientôt en vente ?

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Reuters
FitBit Versa

Coincé entre Apple qui domine insolemment et les challengers qui se font toujours plus menaçants, Fitbit explorerait la possibilité de se trouver un repreneur.

La marque Fitbit propose un large choix de montres et bracelets connectés permettant le suivi de l'activité quotidienne et des sessions sportives et elle vient de lancer une montre Fitbit Versa 2 dont elle espère qu'elle rencontrera le même succès que le modèle initial.

Mais les temps deviennent difficiles et les marges de progression limitées dans un marché dominé depuis plusieurs années par la firme de Cupertino et son Apple Watch mais aussi par la montée en puissance des fabricants chinois comme Huawei et Xiaomi, sans compter la pléthore de produits à prix cassés sur les plates-formes d'e-commerce.

Selon Reuters, Fitbit envisagerait de s'adosser à un repreneur aux poches bien garnies pour lui donner les moyens de résister et aurait contacté des banques d'affaires en ce sens.

Fitbit Versa 2 02

Fitbit Versa 2

Il ne s'agit pour le moment que d'explorer les options, sans forcément mettre ce projet à exécution ni engager des discussions mais cela pourrait intéresser des acteurs comme Google / Alphabet ou des fonds d'investissement.

L'information a fait bondir le cours de Fitbit de plus de 20%, poussant sa valorisation à plus de 1 milliard de dollars. C'est que la firme a pâti de ventes mitigées de son modèle Versa Lite, lancée en début d'année et jouant les intermédiaires allégés entre la Versa de 2018 et la nouvelle Versa 2 récemment annoncée.

Google / Alphabet propose un système Wear OS pour montres connectées mais n'a pas encore lancé de produits dédiés, malgré les rumeurs depuis plusieurs années de l'existence d'une série Pixel Watch.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2078801
.
"Fitbit envisagerait de s'adosser à un repreneur aux poches bien garnies pour lui donner les moyens de résister et aurait contacté des banques d'affaires"
.
Et pourquoi pas Softbank Vision Fund.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme