Wearables : un taux d'abandon de 30%, faute de trouver un intérêt

Le par  |  2 commentaire(s)
Android Wear 2

Les objets connectés connaissent un fort taux d'abandon chez les utilisateurs, entre perte d'intérêt rapide et manque de killer apps, selon une étude du cabinet Gartner.

Pendant que Pebble met la clé sous la porte et est absorbé par Fitbit, le cabinet d'études Gartner relève que le taux d'abandon des wearables (bracelets et montres connectés) est plutôt élevé, avec près d'un tiers des utilisateurs qui cessent assez rapidement de les utiliser pour diverses raisons.

L'enquête menée durant l'été sur près de 9600 personnes aux Etats-Unis, Royaume-Uni et Australie révèle que les montres connectées, avec seulement 10% d'adoption, reste un produit de early adopter, tandis que les bracelets connectés sont logiquement plus présents, avec 19% d'adoption. Et seuls 8% des personnes interrogées ont utilisé un casque de réalité virtuelle ou apparenté (hors cardboard en carton).

Android Wear 2

L'étude observe que les wearables sont généralement achetés pour un usage personnel, avec seulement un quart à un tiers des répondants indiquant l'avoir reçu en cadeau. Surtout, il apparaît qu'au-delà de l'effet de curiosité, ces objets connectés peinent à présenter un intérêt suffisant qui conduirait à leur utilisation régulière.

Les analystes notent que les wearables sont perçus comme souvent trop onéreux pour ce qu'ils offrent et que les nouveaux venus sur le marché, ou les sociétés ne disposant pas d'une marque forte, devraient accepter de réduire leurs marges pour constituer des alternatives aux acteurs installés.

Fitbit Charge

Design et ergonomie ont besoin d'être raffinés, ces points constituant l'un des principaux reproches des consommateurs pour expliquer leur manque d'intérêt et le fort abandon envers ces produits. L'une des pistes possibles consiste à rendre les appareils plus indépendants et riches en fonctionnalités par rapport à leur smartphone compagnon, et non pas seulement servir d'écran déporté porté au poignet.

Le cabinet Gartner suggère que les fabricants de bracelets connectés auraient tout intérêt à se rapprocher des marques du secteur de la mode pour rendre leurs dispositifs plus seyants et attirants, mais en restant conscients de la problématique du prix.

Pour le segment des bracelets connectés, Gartner note enfin qu'il deviendra un marché de remplacement (les utilisateurs achètent un nouveau bracelet en remplacement d'un équipement déjà acquis) vers le milieu de l'année 2017.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1937560
C'est bien. Ça rassure de voir que le monde des marketteux et la vie réelle restent bien différenciés...
Le #1937585
Sicyons a écrit :

C'est bien. Ça rassure de voir que le monde des marketteux et la vie réelle restent bien différenciés...


En même temps, le marketting, c'est être capable de vendre ce que les gens n'ont pas forcément besoin
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]