Google : une troisième plainte antitrust depuis octobre

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
google-campus

Une troisième plainte antitrust en l'espace de deux mois tombe à l'encontre de Google qui est plus que jamais sous pression avec son moteur de recherche.

Les plaintes antitrust aux États-Unis s'enchaînent pour Google. Elles découlent d'une vaste enquête qui avait été lancée en 2019. Sous la conduite du procureur général du Colorado, une coalition de 38 États accuse Google d'avoir " illégalement maintenu un monopole et d'avoir créé des barrières insurmontables à l'entrée de concurrents. "

Au mois d'octobre dernier, le ministère américain de la justice - et les procureurs généraux de onze États - a porté plainte contre Google, l'accusant de monopoles illégaux dans la recherche et la publicité en ligne.

Les reproches concernent notamment des contrats exclusifs avec les fabricants de smartphones Android interdisant la préinstallation de tout service de recherche concurrent, les accords à long terme avec Apple avec d'énormes sommes engagées pour faire de Google le moteur de recherche par défaut dans le navigateur Safari.

Le groupe de Mountain View a réagi en déclarant que les gens " utilisent Google parce qu'il le choisissent, et non parce qu'ils y sont contraints ou parce qu'ils ne peuvent pas trouver des alternatives ", tout en mettant en avant des accords qui permettent de distribuer Android gratuitement.

Mercredi, dix États américains avec à leur tête le Texas ont porté plainte contre Google en l'accusant de comportement anticoncurrentiel, pratiques d'exclusion et déclarations trompeuses en rapport avec son rôle dans le secteur de la publicité en ligne. Il est notamment reproché des avantages dans les enchères publicitaires organisées par Google, en échange de l'abandon par Facebook d'une technologie alternative qui aurait été susceptible d'entrer en concurrence.

Google a estimé les accusations sans fondement, tout en soulignant une baisse des prix de la publicité en ligne, des tarifs des technologies publicitaires, tandis que ses commissions sont inférieures à la moyenne. " Ce sont les caractéristiques d'un secteur très compétitif. "

pointer-doigt

Au-delà de la plainte du département de la Justice des États-Unis

Hier et avec la dernière plainte en date, les États plaignants soutiennent que " Google maintient illégalement son pouvoir de monopole sur les moteurs de recherche généraux et les marchés publicitaires connexes via une série de contrats et comportements anticoncurrentiels. […] Google porte préjudice à la fois aux consommateurs et aux annonceurs. "

La plainte est similaire à celle du département américain de la Justice, mais les États impliqués indiquent que les accusations vont plus loin. Google s'est " engagé dans un effort sur plusieurs fronts pour maintenir ses monopoles. " De mêmes tactiques d'exclusion de la concurrence seraient reproduites pour de nouveaux moyens d'accès aux moteurs de recherche, via les enceintes connectées, télévisions et voitures.

Une plate-forme de gestion des campagnes de liens sponsorisés de Google refuserait l'interopérabilité avec les fonctions publicitaires de moteurs de recherche concurrents, et les consommateurs n'auraient en outre pas la possibilité d'accéder à des informations émanant d'autres fournisseurs de recherche dans des segments dits lucratifs comme les voyages, la rénovation et le divertissement.

La plainte pointe du doigt les vastes quantités de données obtenues par Google en raison du manque de choix des consommateurs, et qui lui permettent de renforcer ses monopoles.

google-logo
Selon Google
, son moteur de recherche est conçu pour fournir les résultats les plus pertinents et a évolué vers davantage d'informations utiles, de liens directs avec les entreprises, de liens vers les sites web. " Nous savons que si vous n'aimez par les résultats que nous vous donnons, vous avez de nombreuses alternatives, notamment Amazon, Expedia, Tripadvisor et bien d'autres encore à portée de clic. "

Pour Google, la plainte - avec une refonte de Google Search - est susceptible de nuire à la qualité des résultats de recherche et à " la capacité des entreprises à se connecter directement avec leurs clients. "

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
lebonga away Absent VIP avatar 32431 points
Le #2116083
Après le Patch-Tuesday de M$, les US inventent la Google-Claim...

Une plainte par mois...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire