5G : Huawei commence à produire des équipements sans composants US

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Reuters
5G

Face aux restrictions nord-américaines, Huawei contourne les difficultés en produisant des équipements 5G dépourvus de composants US.

En tête des déploiements 5G mondiaux avec plus de 60 contrats à son actif, le groupe Huawei doit faire face à la pression du gouvernement US qui impose des restrictions sur sa capacité à nouer des relations commerciales avec les entreprises high-tech américaines, au nom de la sécurité nationale.

Ne s'avouant pas vaincu, la firme chinoise a commencé à produire des équipements 5G dépourvus de composants US lui permettant d'échapper aux blocages imposés, et avec l'ambition d'en doubler la production d'ici l'an prochain.

Huawei logo

Le grand patron Ren Zhengfei a indiqué un rythme de production de 5000 stations de base mensuelles à partir d'octobre, et la volonté de fabriquer 1,5 million de stations de base 5G en 2020 pour soutenir l'essor des réseaux 5G partout dans le monde, contre 600 000 en 2019.

Les performances de ces équipements seraient similaires à celles des stations de base précédentes, avec même quelques bonnes surprises, a suggéré Will Zhang, responsable de la stratégie.

Pour autant, Zen Zhengfei a de nouveau plaidé pour une normalisation des relations avec les Etats-Unis et un retour aux fournisseurs US habituels. Le groupe chinois reste aussi ouvert à la mise à disposition sous licence de ses technologies 5G aux entreprises occidentales. Il s'est même dit prêt à fournir son expertise à une firme US, jusqu'à la conception des puces.

Huawei cherche ainsi tous les moyens pour limiter les conséquences du décret signé par Donald Trump au mois de mai et dont les effets se ressentent particulièrement sur sa série de smartphones Huawei Mate 30 dépourvue des services mobiles de Google.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2079114
C clair que Huawei a la capacité technique, logistique et financière de se passer de l'Oncle Sam mais un très grand nombre de pays (des autres continents) se reposent sur les acquis US et ne voudront pas tout "bazarder" à cause de la guéguerre sino-américaine.

Et si Huawei se limite au marché chinois (et ses alliés économiques), ils vont prendre le bouillon à moyen terme.
deathscythe0666 Hors ligne VIP 6303 points
Le #2079128
Ulysse2K a écrit :

C clair que Huawei a la capacité technique, logistique et financière de se passer de l'Oncle Sam mais un très grand nombre de pays (des autres continents) se reposent sur les acquis US et ne voudront pas tout "bazarder" à cause de la guéguerre sino-américaine.

Et si Huawei se limite au marché chinois (et ses alliés économiques), ils vont prendre le bouillon à moyen terme.


Pourquoi quiconque devrait-il bazarder quoique ce soit ? La standardisation est justement faite pour permettre de se fournir chez plusieurs équipementiers pour construire son réseau. Huawei a commencé à faire sans composant américain, mais ce sont des équipements 5G donc compatibles partout.

Les États-Unis (plus précisément Trump) ont agi avec des calculs à court terme (et la capacité d'adaptation de Huawei a même permis d'éviter les écueils immédiats) et viennent de forcer un ennemi qu'ils pouvaient plus ou moins contrôler, ou du moins tirer des bénéfices, à venir les affronter frontalement avec une capacité à évoluer bien plus grande que la leur.

Même le RU est prêt à étudier les offres de Huawei, autant dire qu'entre un marché captif de 350 millions d'habitants et un de 1,3 milliards, et le reste du monde en open bar, je parie plutôt sur Huawei.
Le #2079146
.
Huawei peut de nouveau s’approvisionner chez Qualcomm malgré les sanctions : le fondeur américain vient en effet d’obtenir une licence du gouvernement américain et compte bien sécuriser un contrat d’approvisionnement pluriannuel. Néanmoins des limites restent en place sur ce que les deux firmes peuvent échanger.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme