Huawei : l'Europe a des raisons de se méfier de l'équipementier

Le par  |  14 commentaire(s) Source : Reuters
Antennes-4g

Alors que la directrice financière de Huawei vient d'être arrêtée à Vancouver pour fraude, le commissaire européen responsable du marché numérique unique Andrus Ansip suggère qu'il existe des motifs d'inquiétude vis à vis d'une capacité d'espionnage de l'équipementier chinois.

Si l'équipementier chinois Huawei a su s'implanter en Europe et en Afrique, en plus des marchés asiatiques, sa route est barrée en Amérique du Nord au nom de la sécurité nationale.

Huawei logoEn cause, des liens de son fondateur Ren Zhengfei avec les services de renseignement chinois qui font craindre la présence de backdoors dans les équipements, voire des puces au rôle trouble.

Plusieurs pays proches des Etats-Unis ont suivi le mouvement en refusant de voir Huawei s'inviter au coeur des infrastructures télécom, à l'heure des premiers pas de la 5G.

En Europe, la situation est plus nuancée, les équipementiers chinois étant présents depuis longtemps sur les différents marchés européens. Quelques signes hostiles ont commencé à émerger mais c'est maintenant Andrus Ansip, commissaire européen chargé du marché numérique unique, qui souligne qu'il y a des raisons de se méfier des acteurs télécom chinois.

Alors que la directrice financière de Huawei, Meng Whangzou, vient d'être arrêtée au Canada pour fraude et risque 30 ans de prison, les tensions entre USA et Chine ne risquent pas de s'apaiser et les inquiétudes autour de Huawei sont remises en perspectives.

Toujours ces craintes de liens étroits avec les services de renseignement

"Devons-nous nous inquiéter de Huawei et des autres enterprises chinoises ? Oui, je le pense", a indiqué Andrus Ansip lors d'une conférence à Bruxelles. Il souligne l'obligation qui est faite à ces entreprises de laisser des backdoors pour les services de renseignement, ce que dément depuis toujours l'intéressé.

Si d'autres pays européens laissent entendre qu'ils pourraient exclure Huawei des contrats d'équipement 5G, la France reste sur une position neutre qui laisse la porte ouverte à Huawei, même si le gouvernement se réserve la possibilité de bloquer certains investissements sensibles, a indiqué le ministre des finances Bruno Le Maire.

Il faut dire que la France est une tête de pont des investissements de Huawei en Europe avec plusieurs centres de R&D déployés ces dernières années. Difficile de tourner le dos à cette manne.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2043251
Pas sur que ce soit mieux avec les autres équipementier provenant des États-Unis et les liens avec la NSA...

Soit il y a des preuves et dans ce cas les rendre publique, soit c'est juste un coup pour tuer la concurrence chinoise sur un sujet aussi stratégique que la 5G (et peut-être garder la main mise sur la surveillance)...
Le #2043260
Le moins qu'on puisse dire c'est que la position américaine est assez amusante, mais elle devrait beaucoup plus nous inquiéter, que ça n'a l'air d'affecter les européens...

Car si Huawei 'serait' capable d'implémenter des puces espionnes ou autres systèmes d'écoute -affirmation des américains-, serait-ce parce que Cisco et les autres équipementiers américains le font déjà ?? OMG NON me dites pas que c'est pas vrai !!! Nos amis américains nous espionneraient alors !! ? !!

NON, je ne peux pas y croire ! D'ailleurs, notre bon commissaire européen chargé du marché numérique unique n'en parle pas .... donc ça n'existe pas ! CQFD !

Putain, je suis rassuré lààaaa !

Là, il nous dit que les équipements de Huawei sont dangereux et pourraient posséder des puces,...... parce que la directrice financière (et fille du fondateur) de Huawei a été arrêtée pour fraude !!!!! Quel rapport ?
C'est comme si on disait que les médicaments mis au point avec l'argent du téléthon filent le cancer, parce que .... le président de l' ARC avait piqué du pognon dans la caisse ! Quel rapport ?

De plus, c'est magique, la "fraude" [qui n'a pas été prouvée] , consiste dans l'accusation américaine que Huawei aurait travaillé avec une entreprise ayant des liens commerciaux avec l'Iran, ce que les USA interdisent ....

Et la nana se fait arrêter au Canada !

Autant de mauvaise foi, j'adore !!!
Le #2043266
"Plusieurs pays proches des Etats-Unis ont suivi le mouvement en refusant de voir Huawei "
Tout est dit, les Etats-Unis font pression parce qu'ils se sentent menacés, rien de plus
Le #2043272
Fafa43 a écrit :

"Plusieurs pays proches des Etats-Unis ont suivi le mouvement en refusant de voir Huawei "
Tout est dit, les Etats-Unis font pression parce qu'ils se sentent menacés, rien de plus


Ou comment faire planter un des meilleurs concurrent technologique dans une sale guerre commerciale.
Le #2043274
Bon, c'est pas parce que les USA nous espionnent aussi qu'il ne faut pas se méfier de la Chine !
La plupart des composants électroniques sont maintenant produits là bas, ce sont les plus à même à y intégrer une backdoor.
Et là attention : Intelligence économique et coupre des moyens de communication en cas de guerre.
Le #2043282
En Asie on s'inquiète des produits américains, aux États on s'inquiète des produits asiatiques, et en Europe on ne s'inquiète de rien.

Manquerait-on d'alternative à ces produits ?
Le #2043288
Tchabada a écrit :

En Asie on s'inquiète des produits américains, aux États on s'inquiète des produits asiatiques, et en Europe on ne s'inquiète de rien.

Manquerait-on d'alternative à ces produits ?


"Manquerait-on d'alternative à ces produits ?"

On parle de tous les CPU, cartes mères, routeurs, 4G, 5G, etc ...
Il me semble que la réponse est oui.
Le #2043298
skynet a écrit :

Tchabada a écrit :

En Asie on s'inquiète des produits américains, aux États on s'inquiète des produits asiatiques, et en Europe on ne s'inquiète de rien.

Manquerait-on d'alternative à ces produits ?


"Manquerait-on d'alternative à ces produits ?"

On parle de tous les CPU, cartes mères, routeurs, 4G, 5G, etc ...
Il me semble que la réponse est oui.


Pour le coup les alternatives existent, et sont européennes en plus, à savoir Nokia et Ericsson.
Le #2043304
On peut pointer du doigt la paranoïa américaine, mais là on en est quand même à plusieures agences gouvernementales de différents pays qui fait passer la consigne ne plus prendre de matos Huawei.

Y a quand même un truc qui cloche avec eux et ça date pas d'hier
Le #2043323
Que Huawei espionne bien je n'ai pas de grand secret. :-
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme