Huawei : un SoC avec 5G intégrée dès la fin de l'année, avant Qualcomm ?

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Asian Nikkei Review
Kirin 980 refroidissement

Les premiers smartphones 5G du marché exploitent un SoC avec un modem séparé. Huawei serait prêt à lancer une plate-forme 5G complète dès la fin de l'année, avant Qualcomm et ses Snapdragon.

Sur le terrain de la 5G, le groupe américain Qualcomm s'est positionné tôt et a régulièrement fait part de ses avancées pour pouvoir proposer des solutions dès le début de l'année 2019.

De fait, la quasi-totalité des premiers smartphones 5G embarquent une solution Qualcomm exploitant un SoC snapdragon 855 avec un modem 5G X50 séparé. La prochaine étape sera l'intégration de ce modem directement dans le SoC et la firme a déjà annoncé lors du salon MWC 2019 de Barcelone son intention de fournir un SoC avec 5G intégrée vers la fin de l'année.

De son côté, le groupe Huawei souhaite aussi se lancer dans la 5G en misant sur ses processeurs Kirin et un modem 5G Balong annoncé en début d'année. Selon le Nikkei Asian Review, le groupe chinois serait prêt à proposer un premier SoC avec 5G intégrée dès le dernier trimestre 2019, avec l'ambition d'annoncer une première mondiale au nez et à la barbe de Qualcomm, dont la solution n'arriverait que durant le premier semestre 2020.

Honor View 20 Kirin 980

Kirin 980 dans le Honor View 20

De la même façon que le SoC Kirin 980 a été le premier du marché annoncé avec une gravure en 7 nm, Huawei devrait introduire un SoC Kirin 985 gravé en 7 nm EUV chez TSMC avec l'annonce du smartphone Huawei Mate 30 qui aura une déclinaison 5G.

S'assurer aussi une première mondiale avec un SoC intégrant un modem 5G serait évidemment très bon pour son image de marque et pour celle de la Chine en faisant jeu égal avec le champion US de la 5G.

Huawei Balong 5000

Modem 5G Balong 5000 chez Huawei

Ce serait enfin bon pour les affaires et l'objectif de 270 millions de smartphones que compte toujours écouler le groupe chinois, malgré la pression et les sanctions des Etats-Unis.

Le Nikkei indique d'ailleurs que la firme s'emploie à remplacer ses fournisseurs de composants américains par des acteurs asiatiques. La fourniture des puces WiFi et certains composants RF est ainsi désormais confiée au japonais Murata et au taiwanais RichWave.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2073795
mais si le réseau n'existe pas?..........
Le #2073815
Narcos a écrit :

mais si le réseau n'existe pas?..........


C'est la nouvelle course à l'échalotte : "r'gardez not' bidule est mieux qu'lèz ot' pask'il a un chiffre plus grand..."
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme